Sedum x luteolum Chaboisseau 1863

Publication : Bulletin de la Société Botanique de France, (10) : 296 (1863)

Description

Les hybrides au sein du genre Sedum sont rares et se forment majoritairement dans la section Rupestria (S. montanum, S. rupestre, S. sediforme, S. anopetalum, S. amplexicaule et S. forsterianum).

Sedum x luteolum (S. rupestre x S. sediforme) est l’un d’eux et le plus fréquent en France.
Il ressemble beaucoup à S. rupestre, mais il en diffère par un port plus robuste et un feuillage toujours glauque. Comme beaucoup d’hybrides, il a des anomalies de croissance (ici une tendance à produire des rejets stériles sur les rameaux florifères). Il est en partie stérile, comme en témoignent ses étamines en partie mal formées et des sacs polliniques de couleur marron. Des semis de graines de cet hybride ont été réalisés avec succès. On peut penser que cet hybride est donc en partie autonome dans ses localités, mais ceci reste une hypothèse.

Cet hybride est nommé différemment selon la sous-espèce de S. rupestre impliquée dans le croisement (voir la fiche de cette espèce) :
S. rupestre subsp rupestre x S. sediforme : Sedum luteolum nothosubsp. luteolum (connu pour le moment uniquement dans les Pyrénées et Alpes Françaises)
S. rupestre subsp erectum x S. sediforme : Sedum luteolum nothosubsp. hegnaueri (connu pour le moment uniquement dans les Alpes françaises).

Culture

Il se cultive facilement comme ses deux parents. On peut le conserver en pot à l'extérieur ou le planter en pleine terre dans un substrat bien drainé et au soleil. Ce taxon est rare en culture car introuvable chez les horticulteurs spécialisés.

Étymologie

Sedum : du latin sedare (apaiser), Sedum est l’ancien nom latin de la Joubarbe, que l’on plantait sur les toits pour se protéger de la foudre en apaisant la colère des dieux. Autre hypothèse (moins probable) : pourrait provenir du latin sedere : s’asseoir, en relation avec la forme en coussin de certaines espèces.

luteolum : sans doute pour la couleur des fleurs.

Habitat

Il est présent uniquement dans la moitié sud du territoire en raison de la répartition méridionale du deuxième parent (S. sediforme). De nouvelles mentions de cet hybride devraient être faites dans les années à venir en France mais également à l'étranger.

Anecdotes

Description originale :
3. SEDUM LUTEOLUM. – Rejets oblongs, serrés, glauques, s’allongeant et verdissant à l’ombre sans perdre entièrement leur glaucescence. Feuilles semblables à celles du reflexum, mais plus robustes et souvent dilatées comme celles du S. nicaeense, remontant en fausses-bractées dans l’inflorescence. – Corymbe réflexe avant l’anthèse, à rameaux scorpioïdes, puis redressés ; fleurs à pédicelle excessivement court et comme nul. Sépales ovales-oblongs, acutiuscules, épaissis au bord. Pétales d’un jaune pâle tirant au verdâtre, ainsi que les filets. Base des étamines et faces latérales des carpelles fortement garnies de poils hyalins. Anthères d’un jaune plus prononcé que les filets et les pétales, oblongues ou linéaires-oblongues avant l’anthèse, pyramidales-oblongues ensuite. – Ne fructifie jamais. – Très abondant à Villars près Lussac-les-Châteaux (Vienne), sur les rochers calcaires (jurassiques), au milieu des S. reflexum et nicaeense, dont il est probablement hybride. Fleurit en juillet, un peu après le S. reflexum, un peu avant le S. nicaeense.

J’ai longtemps appelé S. albescens Haw. Cette espèce que j’observe et cultive depuis plusieurs années. Ayant pu me procurer vivant le S. albescens du midi, je n’y ai vu jusqu’ici qu’un S. reflexum petit, à feuilles très-glauques et serrées, à fleurs jaunâtres (les auteurs admettent qu’elles peuvent passer au jaune vif), et à rameaux du corymbe peu recourbés. – L’espèce de la Vienne n’est pas le S. albescens Haw et auct.. – Elle n’est pas davantage le S. nicaeense, dont elle se rapproche cependant beaucoup ; elle en diffère par sa tige réflexe, par la couleur plus foncée de ses fleurs, etc. En mettant même de côté la couleur des fleurs, on ne saurait y voir un S. reflexum ; Il est vrai que certains individus s’en rapprochent, mais l’ensemble a la haute taille, les étamines fortement hérissées, les rameaux du corymbe fortement scorpioïdes, et surtout la forte souche ligneuse et dure, du S. nicaeense. La stérilité constante de cette espèce et une forte variabilité de formes tendant vers les deux espèces voisines me font croire fortement à une race hybride, peut-être même à deux croisements contraires. Mais je n’ai aucune preuve directe de ce fait ; je suis donc obligé, à mon grand regret, de lui imposer un nom.

Complément de l’auteur de cette fiche concernant la description originale :
Rouy et Camus dans leur flore de France (1893-1913) indiquent également la présence de l’hybride en compagnie des deux parents à Villars dans la Vienne. Il semblerait qu’ils reprennent simplement l’information de Chaboisseau sans observer sur le terrain les plantes de la station. En revanche, pour eux, que ce taxa soit hybride ne fait aucun doute.

Dans son « Sedum of Europe », Hen’t HART évoque une de ses parts d’herbier de Sedum sediforme récoltée dans la Vienne en 1978. Il est mentionné : 750m d’altitude, au sud de Villars et à l’est de la route de Grenaudière. Il s’agit, à priori de la même localité.

La donnée la plus récente de la présence de S. sediforme remonte aux années 2000 (Atlas du Limousin).

Dans ces deux derniers ouvrages, il n’y a aucune mention de l’hybride. Il serait intéressant de retourner sur le site pour vérifier de sa présence et de déterminer par la même occasion la sous-espèce de S. rupestre présente sur la station.

Publications spécialisées

HART Henk’t, Sedums of Europe
Conservatoire des Espaces Naturels du Limousin, « Plantes et végétation en Limousin, atlas de la flore vasculaire ». 2001

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 05/10/2007, mise à jour le 28/06/2008.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Plus de photos de Sedum x luteolum avec Google images.

Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiche du genre :

image disponible Sedum Linné 1753

Synonymes :

Aucune fiche.

Espèces du même genre :

image disponible Sedum acre Linné
image disponible Sedum album Linné
image disponible Sedum alpestre Villars 1779
image non disponible Sedum amplexicaule ssp. amplexicaule De Candolle 1808
image non disponible Sedum andegavense (De Candolle) Desvaux
image disponible Sedum anglicum Hudson 1778
image disponible Sedum annuum Linné 1753
image disponible Sedum anopetalum De Candolle 1808
image disponible Sedum atratum Linné 1763
image non disponible Sedum x brevieri Chassagne 1956
image disponible Sedum brevifolium De Candolle 1808
image disponible Sedum caeruleum Linné 1771
image non disponible Sedum caespitosum (Cavanilles) De Candolle 1828
image disponible Sedum candollei R. Hamet 1929
image disponible Sedum cepaea Linné
image disponible Sedum confusum Hemsley 1878
image disponible Sedum dasyphyllum Linné 1753
image disponible Sedum dasyphyllum v. glanduliferum (Gussone) Moris 1840
image non disponible Sedum dendroideum De Candolle 1828
image disponible Sedum forsterianum Smith 1808
image disponible Sedum fragrans 't Hart 1983
image disponible Sedum hirsutum Allioni
image non disponible Sedum litoreum Gussone 1826
image non disponible Sedum x luteolum Chaboisseau 1863
image non disponible Sedum mexicanum Britton 1899
image non disponible Sedum monregalense Balbis 1804
image non disponible Sedum montanum ssp. montanum Perrier & Songeon 1864
image disponible Sedum multiceps Cosson & Durieu 1862
image non disponible Sedum nevadense Cosson 1852
image non disponible Sedum nussbaumerianum Georg Bitter 1923
image disponible Sedum pachyphyllum Rose 1911
image disponible Sedum palmeri S. Watson
image disponible Sedum rubens Linné 1753
image disponible Sedum rubrotinctum R.T. Clausen
image disponible Sedum rupestre Linné 1753
image disponible Sedum sediforme (Jacquin) Pau 1909
image disponible Sedum sexangulare Linné
image disponible Sedum villosum Linné 1753




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
http://www.cactuspro.com/encyclo