Sedum rupestre Linné 1753

Publication : Species Plantarum [ed.1] : 431 (1753).

Description

Nom commun : Orpin réfléchi, orpin des rochers

Sedum rupestre est l’espèce type de la section Rupestria qui regroupe aussi les espèces : S. sediforme, S. anopetalum, S. amplexicaule, S. forsterianum et S. montanum.
Cette section est assez homogène et ces espèces ne sont pas toujours évidentes à différencier. Les caractères permettant de le distinguer des autres espèces sont en gras.

Plante vivace de 20 à 40cm (en fleurs), glabre et verte. De la souche sont émis de nombreux rejets stériles à feuilles lâchement imbriquées sans former un cône renversé en bout de tige. La glaucescence du feuillage est très variable (on peut observer des plantes glauques à proximité de plantes vertes sur la même station). Les tiges sont rampantes et redressées à leur extrémité. Les feuilles sont subcylindriques, prolongées à la base et non ponctuées. Les feuilles caulinaires montent en fausses bractées sur les tiges fertiles.

Les inflorescences en corymbe portent des fleurs subsessiles et d’un jaune vif. Les sépales sont épaissis au sommet et aigus. Les pétales sont étalés. Ils sont 1 fois plus longs que les sépales. Le filet des étamines est poilu à la base.

La floraison a lieu entre juin et septembre.
Le fruit est un follicule.

Remarque : Les majorité des flores françaises (et même étrangères) donnent souvent comme caractère distinctif la préfloraison penchée chez S. rupestre. L’auteur de cette fiche a omis volontairement ce caractère de la description (voir anecdotes pour plus d’informations).

Culture

Culture aisée en pot ou en pleine terre dans un sol bien drainé et en plein soleil.
On le multiplie facilement par bouture de tiges feuillées ou par division de touffe.

Étymologie

Sedum : du latin sedare (apaiser), Sedum est l’ancien nom latin de la Joubarbe, que l’on plantait sur les toits pour se protéger de la foudre en apaisant la colère des dieux. Autre hypothèse (moins probable) : pourrait provenir du latin sedere : s’asseoir, en relation avec la forme en coussin de certaines espèces.

rupestre : du latin rupestris : des rochers.

Habitat

Plante commune et de répartition étendue en Europe centrale et de l’Ouest (de la Scandinavie à la Sicile et des Balkans aux Pyrénées).

En France, elle est présente presque partout (Corse comprise). Elle est parfois de spontanéité douteuse car fréquemment introduite.

Elle pousse sur les rochers, arènes granitiques ou autres lieux secs et monte jusqu’à 2000m dans les Alpes.

Anecdotes

Remarque sur le caractère « préfloraison penchée » du Sedum rupestre.
En France, nous utilisons régulièrement le caractère « préfloraison penchée » pour distinguer Sedum rupestre d’autres espèces de la section Rupestria, notamment S. anopetalum. D’ailleurs l’ancien nom de ce Sedum se rapportait à ce caractère : Sedum reflexum (Orpin réfléchi). L’auteur de cette fiche a omis ce caractère volontairement de la description ci-dessus.

En fait, il existe deux sous-espèces si l’on suit le travail de Henk’t Hart et de B. Bleij :
1.Sedum rupestre subsp rupestre, à préfloraison penchée, à inflorescences globuleuses avec 4-6 (-7) ramifications et étamines à filet poilu.
2n = 88, 112, 120.
Cette sous-espèce dériverait par polyploïdisation d’un hybride stérile allopolyploïde entre S. rupestre subsp erectum et S. forsterianum. L’hybride se serait formé à la fin des dernières glaciations.
Rendue fertile par la polyploïdisation, elle s’est étendue de l’Ouest de la Méditerranée pour couvrir l’ensemble de l’aire de répartition de l’espèce.

2.Sedum rupestre subsp erectum, à préfloraison érigée, à inflorescences sub-globuleuses avec 4-7 (9) ramifications et étamines à filet densément poilu. Présent dans le Nord-Ouest de l’Italie, le Sud-Est de la France et en Slovénie.
2n = 64, 96

Après quelques recherches dans plusieurs flores (principalement de France, mais également d’Italie et européenne), il n’y a aucune trace de ce Sedum rupestre à préfloraison érigée. Sans doute s’agit-il d’une sous-observation sur les stations ou d’une méconnaissance de ce taxon (voir les deux). Cette deuxième hypothèse est fort probable étant donné que cette distinction de 2 sous-espèces au sein de S. rupestre date seulement de 1978. Il est à prévoir que les prochaines flores traitant d’une zone géographique comprise dans l’aire de répartition de la sous-espèce erectum prennent en compte ce taxon dans leurs clés de détermination.

Hybrides
Quelques hybrides dont l’un des parents est S. rupestre sont connus en France :

Sedum x brevieri (Sedum forsterianum x S. rupestre). Une mention de cet hybride est donnée de Ambert, dans le Puy de Dôme (P. Brevière). Il s’agit à priori de la sous-espèce rupestre qui est à l’origine de cet hybride.

Sedum x luteolum (Sedum sediforme x S. rupestre). Plusieurs mentions de cet hybride ont été faites dans le sud de la France. Cet hybride est nommé différemment selon la sous-espèce de S. rupestre impliquée dans le croisement :
S. rupestre subsp rupestre x S. sediforme : Sedum luteolum nothosubsp. luteolum (connu pour le moment uniquement dans les Pyrénées et Alpes Françaises)
S. rupestre subsp erectum x S. sediforme : Sedum luteolum nothosubsp. hegnaueri (connu pour le moment uniquement dans les Alpes françaises).

Note : Vous trouverez plus d’informations sur S. x luteolum dans sa fiche respective.

Publication originale :
in Species Plantarum [ed.1] : 431 (1753).
SEDUM foliis fubulatis confertis bafi membranacea fulotis, floribus cymofis. Hort. Cliff. 176. It. Gotl. 178. Fl. Fuec. 388. Roy. Lugdb. 466. Gort. Gelr. 268.
Sedum rupeftre repens, foliis compreffis. Dill. Elth. 343. T. 256. f. 333.
Sedum minus luteum, folio acuto. Bauh. Pin. 283.
Sedum minus luteum, ramulis reflexis. Bauh. Pin. 283.
Habitat ad radices montium Europae.

Publications spécialisées

COSTE H., 1906. – Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes.
FOURNIER P., 1934-1940. – Les Quatre Flores de la France, Corse comprise (générale, alpine, méditerranéenne, littorale).
HART Henk’t, Sedums of Europe
Illustrated handbook of succulent plants (Crassulaceae). Edité par Urs Eggli

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 17/09/2007, mise à jour le 29/06/2008.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
cac86, lio578, clovercrown
Sedum reflexum
Sedum reflexum


Sedum reflexum
Sedum reflexum


Plus de photos de Sedum rupestre avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Linné, Carl von

Fiche du genre :

image disponible Sedum Linné 1753

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Sedum acre Linné
image disponible Sedum album Linné
image disponible Sedum alpestre Villars 1779
image non disponible Sedum amplexicaule ssp. amplexicaule De Candolle 1808
image disponible Sedum andegavense (De Candolle) Desvaux
image disponible Sedum anglicum Hudson 1778
image disponible Sedum annuum Linné 1753
image disponible Sedum anopetalum De Candolle 1808
image disponible Sedum atratum Linné 1763
image non disponible Sedum x brevieri Chassagne 1956
image disponible Sedum brevifolium De Candolle 1808
image disponible Sedum caeruleum Linné 1771
image non disponible Sedum caespitosum (Cavanilles) De Candolle 1828
image disponible Sedum candollei R. Hamet 1929
image disponible Sedum cepaea Linné
image disponible Sedum confusum Hemsley 1878
image disponible Sedum dasyphyllum Linné 1753
image disponible Sedum dasyphyllum v. glanduliferum (Gussone) Moris 1840
image disponible Sedum dendroideum De Candolle 1828
image disponible Sedum forsterianum Smith 1808
image disponible Sedum fragrans 't Hart 1983
image disponible Sedum hirsutum Allioni
image non disponible Sedum litoreum Gussone 1826
image non disponible Sedum x luteolum Chaboisseau 1863
image non disponible Sedum mexicanum Britton 1899
image non disponible Sedum monregalense Balbis 1804
image non disponible Sedum montanum ssp. montanum Perrier & Songeon 1864
image disponible Sedum multiceps Cosson & Durieu 1862
image disponible Sedum nevadense Cosson 1852
image non disponible Sedum nussbaumerianum Georg Bitter 1923
image disponible Sedum pachyphyllum Rose 1911
image disponible Sedum palmeri S. Watson
image disponible Sedum rubens Linné 1753
image disponible Sedum rubrotinctum R.T. Clausen
image disponible Sedum rupestre Linné 1753
image disponible Sedum sediforme (Jacquin) Pau 1909
image disponible Sedum sexangulare Linné
image disponible Sedum villosum Linné 1753




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
http://www.cactuspro.com/encyclo