Madagascar, Toliara, Morondava - l'allée des baobabs.

Un des sites les plus spectaculaires et touristiques de Madagascar est surnommé l'allée des baobabs car la piste menant à Belo-sur-Tsiribihina passe à cet endroit au milieu d'une concentration importante de très beaux Adansonia grandidieri.
Ce site ne compte donc qu'une seule espèce succulente remarquable mais le cadre est tellement magnifique qu'il est difficilement contournable. Le coucher de soleil est un moment privilégié où, suivant que vous tournerez le dos au soleil couchant ou pas, les troncs prennent une teinte rougeâtre ou se détachent sur un ciel de feu, tout en se reflétant dans une mare envahie de jacinthes d'eau (Eichhornia crassipes).
Mais si cette mare participe à la magie du lieu, elle sera peut-être aussi la cause de sa disparition. Adansonia grandidieri est un arbre de savane sèche, qui supporte un apport important d'eau mais finit par mourir si ses racines restent constamment dans un sol détrempé. Or la plaine entourant le site est de plus en plus envahie de rizières, dont les plus grandes forment de grands cercles verts d'un kilomètre de diamètre visibles depuis l'espace, et qui sont à l'origine de mares ne s'asséchant presque jamais, si ce n'est jamais, sur le site ou à proximité. Quelques Adansonia grandidieri sont déjà morts et le mouvement devrait s'amplifier si rien n'est fait pour protéger le site.
Certes, les rizières sont importantes pour les populations locales, mais le tourisme représente un apport important de devises et drainer le site tout en repoussant de quelques centaines de mètres les rizières alentours n'aurait qu'une faible incidence sur la production de riz, largement compensée par le tourisme.
Actuellement rien n'est fait et cette belle photo d'Adansonia grandidieri se mirant dans l'eau au coucher de soleil laisse un arrière goût amer au touriste averti.

Infos pratiques

Hébergement: Aucun problème d'hébergement à Morondava: escale hôtelière après la descente en bateau de la rivière Tsiribihina ou point de départ vers les Tsingy de Bemaraha, Morondava, qui compte également une belle plage de sable fin, est bien pourvue en hôtels. Il y a également pas mal d'hôtels à Belo-sur-Tsiribihina mais je n'y suis pas passé.
Accès-transports: Les hôtels de Morondava proposent tous des excursions sur le site, en plein jour comme au coucher du soleil, ainsi que son survol en avion. Ces excursions sont proportionnellement assez chères, et, si vous n'avez pas de véhicule pour vous y rendre seuls, je vous conseille d'essayer de louer un taxi à plusieurs.
Depuis Morondava il faut compter une petite heure pour se rendre sur le site qui est facile à trouver. On emprunte la route goudronnée qui part en direction de l'est et de la capitale sur environ 14 kilomètres. Cette route est en très mauvais état, avec de grands nids de poules partout car elle a été abîmée par un cyclone, et, faute d'avoir été réparée, se dégrade de plus en plus. Puis, dans un village, on bifurque vers le nord et Belo-sur-Tsiribihina. La piste de terre est en bon état et roulante, rejoint les baobabs en moins de 8 kilomètres et les traverse. N'oubliez pas vos papiers et mettez vos ceintures de sécurité: il y a souvent un contrôle de police dans le village à la bifurcation.

Coordonnées

Auteur

philippe (contacter)
Fiche créée le 18/04/2008, mise à jour le 01/04/2010.


Adansonia grandidieri
Adansonia grandidieri


Adansonia grandidieri
Adansonia grandidieri


Plus de photos de Morondava - l'allée des baobabs. avec Google images.




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
http://www.cactuspro.com/encyclo