culture

Ceci est une ancienne révision du document !


Culture des Ariocarpus


Les Ariocarpus sont, parmi les Cactacées, un genre particulièrement délicat à cultiver. Nous allons aborder les différents points pour vous aider à mieux les connaitre et les cultiver pour les voir prospérer et un jour fleurir ce qui est un des buts de nos cultures.
Vous vous apercevrez qu'avec quelques règles simples ce n'est pas si compliquer.


Dans leur culture le premier point à aborder est la racine si particulière de ces plantes, leur organe principal et vital. Dans ce genre, toutes les espèces possèdent en effet une racine napiforme (pour la décrire on la compare souvent à une carotte) avec quelques fines racines filaires pour la captation d'eau.
Le soucis est qu'elle est plutôt fragile, le rempotage ou l’excès d'humidité sont souvent les causes d'une perte d'une plante.


Rempotage


C'est un phase a réaliser avec beaucoup de soins. Il est préférable de rempoter le moins souvent possible pour éviter de blesser la racine, en fait dans la plupart des cas on attend que cette dernière rempli et déforme le pot pour s’inquiéter d'un agrandissement de la potée.
Lorsque la décision est prise, il vous faut sortir la plante avec une grande précaution sans trop écraser les pots souples qui ferai que les éléments drainants ( gravillons, ponce, pouzzolane, etc … ) ne viennent s'incruster dans la racine et la blesser.
De la patience vous sera utile avant de remettre la plante dans son nouveau logement. Laissez sécher quelques jours à quelques semaines pour les plus grosse plantes à l'air libre pour laisse le temps aux éventuelles blessures de cicatriser.

Le substrat


L'attente de cicatrisation de la plante vous laisse le temps de préparer un substrat aux petits oignons.
Totalement minéral c'est la clé du succès au au moins l'assurance de bien réussir la culture de ces plantes. Ne pensez plus aux éléments organiques, la décomposition peuvent générer des attaques fongiques, mais rabattez vous sur des éléments stables tels que :

  • sable grossier
  • pouzzolane
  • pierre ponce
  • terre de jardin (sous réserve de la composition)
  • etc …



Comme vous pouvez le lire dans les descriptions des espèces, les Ariocarpus poussent, dans leur milieu d'origine, dans un sol plutôt calcaire, on dit qu'il sont calcicoles. Vous pouvez donc ajouter une part de drainant calcaire dans votre mélange ça ne leur fera pas de mal, soyez vigilants tout de même sur la dose, faites des tests sur plusieurs plantes et années.

Les arrosages


Lorsque la plante est installée dans son nouveau pot et nouveau substrat, comme tout les Cactacées vous observerez un temps ici encore de cicatrisation des racines avant la reprise des arrosages, ceci est encore plus vrai chez ce genre. Une attente moyenne de 15 jours est préférable.
Lors du premier arrosage nous vous conseillons d'ajouter un anti-fongique pour encore minimiser le risque de pourriture de la racine car c'est à ces moments là que l'on perd le plus souvent les plantes.
Ensuite et bien comme la grande généralité des cactus, laissez sécher le substrat entre deux arrosages copieux.
Un apport d'engrais une à deux fois par an peut être effectuer car le substrat 100% minéral est peu nourrissant.


Croissance de la tige


Globalement comme tout les cactus, les Ariocarpus se développent du printemps à l'automne mais jusqu'à tard dans la saison.
On observera une période de repos hivernal au sec dès les premières gelées et jusqu'au printemps.
Les plantes de ce genre peuvent généralement résister à de faibles gelées jusqu'à environ -10°c si le substrat est bien sec.

Croissance de la racine


Comme toutes les plantes à racines napiformes, les Ariocarpus peuvent parfois paraitre être au repos lors des périodes propices au développement, aucune croissance de la tige n'est visible mais ça ne veut pas dire que la plante ne pousse pas, une racine aussi grosse a besoin également de croître pour fournir l’énergie nécessaire à la croissance de la rosette.

La floraison


Les Ariocarpus sont parmi les derniers de l'année à fleurir. C'est souvent de septembre à novembre que l'on peut observer les fleurs mais le coté tardif de la périodes fait qu'elle peuvent ne pas s'ouvrir ou pas totalement, une mise sous lampes des spécimens peut grandement aider.


Pour beaucoup, la culture des Ariocarpus serait extrêmement difficile, voir impossible. Cette idée, qui est totalement fausse, est de moins en moins de mise, car bon nombre de collectionneurs en comptent parmi leurs pots carrés. Nous allons, à travers cette page, vous enseigner les rudiments de leur culture, qui peu s’avérer facile et passionnante si l’on respecte quelques règles simples.


Vitesse


Une de leur soit disant difficulté vient du fait que ces plantes ont une croissance extrêmement. En effet, bon nombre ne dépassent pas les 20cm de largeur, voir beaucoup moins. Une des conditions de leur culture est la patiente. Cette faible croissance extérieur vient aussi du fait que ces plantes sont en grande partie souterraine, avec la présence d'une énorme racine napiforme, caractéristique du genre.

Périodes de croissance


Ceux-ci croient en début et fin de saison : printemps et septembre/octobre, ceci jusqu'à jusqu'à fin de floraison ( début novembre ). Les Ariocarpus entrent en une sorte de stade de dormance au plus chaud de la belle saison ( juillet-aout ), ce qui aura une influence sur leur arrosage.

Périodes de floraisons


Les Ariocarpus sont, très souvent, les dernier cactus à fleurir. Leurs floraison s'étale sur tout l'automne, jusqu'à début novembre. Un Ariocarpus fait en moyenne ses premières fleurs vers 7 ans, quand de la laine commence à apparaitre sur le sommet de la plante. Pour les voir en fleur, il faut bien sur respecter leurs périodes de croissance et de repos.


C'est un des point clé de la culture des Ariocarpus : le substrat. Un bon substrat vous promets déjà une bonne réussite de leur culture ( même si il ne fait pas tout, il y a aussi le point arrosage ). Il leur faut donc un substrat essentiellement minéral, presque exempt de matière organique ( terreau et autre ). Ces plantes ont aussi l'air d’apprécier les sols calcaires. Un substrat composé de terre du jardin ( argileuse ), sable grossier et autres composants calcaire lui plaira très bien.
Bien sur, comme tous les cactus, évitez d'utiliser les “Terreau pour cactées” présents en jardinerie pur, il faut obligatoirement leur incorporer une bonne dose de matière drainante.
Le but final de ce mélange est d'avoir un substrat aéré, qui ne retient pas l'eau, et qui évitera la pourriture de la plante/racine ( ce qui entrainera sa mort dans 90% des cas ).


Voilà encore un point très important de la culture des Ariocarpus : leur arrosage. Comme tous les cactus, ces plantes doivent être arrosées pendant toute la belle saison, mais laissé en dormance en hiver ( novembre-avril ).
Privilégiez bien sur de bons arrosages copieux et espacé, à de petits trop fréquemment.
-Pendant le printemps, un arrosage tous les 8-10 jours leur conviendra.
-En été, cela dépend de la température : il faut savoir que les Ariocarpus entre dans un stade de dormance pendant les très grosses chaleur ( comme en hiver ), il ne sert à rien alors de les arroser. Procédez alors selon le comportement : essayez une foie, si vos plantes se regonflent, c'est qu'elle est bien réveillé, vous pouvez donc arroser.
-Enfin, en hiver, il est bon de terminer les arrosage vers début novembre. Un bon moyen de savoir quand les stopper est de se caler sur la fin de la floraison.

  • culture.1327442407.txt.gz
  • Dernière modification: 2012/01/24 22:00
  • par droftorces