Ario-Web

Les Ariocarpus

Etymologie du nom de genre: Ariocarpus : du grec aria = sorbier et karpos = fruit, car leurs fruits sont similaires à ceux du sorbier.

De prime abord il est difficile pour un néophyte d'y voir un cactus et pourtant ce genre fait bien partie de la grande famille des cactacées.

La répartition

carte-globale-legende.jpg L'aire de répartition est très vaste et s'étend sur pas moins de 6 états mexicains qui sont :
Coahuila, Nuevo Leon, San Luis Potosi, Tamaulipas, Zacatecas et Quérétaro.
Certaines espèces, sous-espèces, formes ou variétés, peuvent être très localisées tandis que d'autres ont une large aire de répartition de plusieurs centaines de kilomètres.

7 espèces

La partie aérienne (ou tige)


Ce genre possède uniquement des plantes à rosettes plus ou moins grosses composées de tubercules, sur lesquels se feront principalement les différences entre les espèces. Les rosettes peuvent rester à ras de sol, avec des apex déprimés, ou encore de forme globulaire. Les plantes sont dans la grande majorité des cas, solitaires.

La réseau racinaire


Les Ariocarpus n'ont pas de vaste réseau racinaire à proprement parler mais une énorme racine que l'on appelle napiforme ou encore pivotante. Cette racine est très fragile ce qui fait la difficulté de culture de ce genre, le fait de rempoter ou trop d'humidité stagnante et la racine pourrit très rapidement et malheureusement une fois atteinte la plante est souvent perdue.

La floraison


La floraison diurne intervient plutôt vers la fin de l'été et en automne. Les couleurs vont de rose à blanc en passant par le jaune. Les fleurs apparaissent plutôt sur les jeunes aréoles non visibles car encore vers le centre de la plante, dans la laine. Lorsque les aréoles se découvrent, le plus souvent elle ne fleurissent plus, trop anciennes sans doute.

La fructification


Les Ariocarpus sont auto-stériles, ce qui veut dire que deux clones différents sont nécessaire pour obtenir des fruits.
La récolte des fruits peut prendre, après la floraison, près d'un an. Elle intervient vers la fin du printemps, en été et en début d'automne ( de mai à septembre ).
Les fruits sont parfois invisibles car cachés dans les laines centrales de la plante.

Nomenclature


La nomenclature de ce genre est stable, on y trouve tout de même quelques synonymes historiques dont voici un tableau récapitulatif :

Espèces actuellement reconnues Synonymes connus

Ariocarpus agavoides Neogomesia agavoides
Ariocarpus kotschoubeyanus subsp. agavoides
Ariocarpus bravoanus ssp. bravoanus Ariocarpus kotschoubeyanus subsp. bravoanus
Ariocarpus fissuratus ssp. bravoanus
Ariocarpus bravoanus ssp. hintonii Ariocarpus fissuratus subsp. hintonii
Ariocarpus fissuratus Mammillaria fissurata 
Anhalonium fissuratum 
Roseocactus fissuratus
Anhalonium engelmannii 
Ariocarpus lloydii 
Roseocactus lloydii 
Ariocarpus fissuratus var. lloydii
Roseocactus intermedius
Ariocarpus fissuratus ssp. pailanus
Ariocarpus kotschoubeyanus Anhalonium kotschoubeyanus
Roseocactus kotschoubeyanus
Anhalonium sulcatum
Roseocactus kotschoubeyanus subsp. macdowellii
Roseocactus kotschoubeyanus var. albiflorus
Ariocarpus kotschoubeyanus ssp. albiflorus
Ariocarpus retusus Anhalonium prismaticum
Ariocarpus confusus
Anhalonium areolosum
Anhalonium pulvilligerum
Ariocarpus pulvilligerus
Mammillaria furfuracea
Anhalonium furfuraceum
Ariocarpus furfuraceus
Ariocarpus elongatus
Ariocarpus bravoanus ssp. confusus
Ariocarpus retusus ssp. scapharostroides
Ariocarpus scaphirostris Ariocarpus scapharostrus 
Ariocarpus scaphirostris var. swobodae
Ariocarpus trigonus Anhalonium trigonum
Ariocarpus retusus subsp. Trigonus



L'énigme d'Aramberri


ariocarpus-retusus-aramberri.jpg
Dans l'état de Nuevo Leon se trouve la localité d'Aramberri.

Autour de cette ville nous trouvons des populations d'Ariocarpus retusus et Ariocarpus trigonus.

Le fait est qu'à cet endroit particulier il y ait une grosse variation morphologique du corps et des floraisons. Sur ces populations on peut trouver des spécimens identiques à l'espèce type mais aussi totalement différents telles que des plantes habituellement à fleurs blanches pouvant être ici à fleurs rose foncé ou encore bicolores. On ne trouve nulle part ailleurs cette variation.

L’extrême variabilité des plantes en ces lieux, ne permet pas d'y voir de nouvelles espèces. Certaines hypothèses disent qu'il serait possible que ce soit le fruit d'hybridations naturelles, mais ça n'explique pas tout, notamment la présence de fleurs roses.

Une autre théorie nous dit qu'il serait possible que ces variations soient simplement des formes plus primitives des populations connues d'Ariocarpus retusus et trigonus. Cela induirait qu'il faille réunir ces deux espèces en une seule.

De nombreuses études sur les plantes de cette localité restent à faire et pour le moment le mystère reste entier.

  • Partager le signet (social bookmarking)
  • Partager "Les Ariocarpus" sur del.icio.us
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Digg
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Furl
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Reddit
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Ask
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Google
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Technorati
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Facebook
  • Partager "Les Ariocarpus" sur Twitter
 
Ario Web, https://www.cactuspro.com/ario-web/
Hébergé par cactuspro.com, un site web dédié aux cactus et autres plantes succulentes.
Au Cactus Francophone