Agave victoriae-reginae

Originellement publié dans la revue CACTUS & Co. 12 (3) 2008


Merci à Alberto González et à Cactus & Co pour leurs autorisations de traduction et publication ici.


Texte & photos : Alberto González





L'Agave victoriae-reginae T. Moore 1875 est une espèce endémique du désert de Chihuahua dans le nord du Mexique. Aujourd'hui elle subsiste sur quelques sites des États de Coahuila, Nuevo León et Durango. C'est une plante aux feuilles persistantes et à la croissance très lente, n'exigeant que très peu d'eau et ayant un cycle de vie extrêmement long. Elle porte un ensemble de feuilles rigides, très dures, de taille moyenne. La plante a la forme d'une grande rosette, avec des feuilles vert foncé, plus colorées vers le bord et typiquement frangées de blanc (fig. 1). Le bord des feuilles est lisse et dépourvu d'épine, ce qui la distingue des autres agaves. Elle porte une épine unique au bout de ses feuilles (fig. 2,3,4). En moyenne, selon les descriptions, les plantes adultes mesurent plus de 60 centimètres de large et de hauteur. Toutefois, dans la nature, quelques spécimens peuvent devenir plus grands. Elle pousse en général de façon solitaire, mais de grandes colonies peuvent aussi être trouvées. La figure 5 illustre la plante dans une importante colonie.


1 : Agave victoria-reginae 2 : gros plans sur le bout des feuilles 3 : gros plans sur le bout des feuilles 4 : gros plans sur le bout des feuilles
Agave victoria-reginae gros plans sur le bout des feuilles gros plans sur le bout des feuilles gros plans sur le bout des feuilles




Lors de la floraison, elle produit une inflorescence centrale pouvant mesurer jusqu'à 5 m de haut, voire plus. L’inflorescence commence à se développer en avril mais sa splendeur n'atteint son apogée qu'en juin-juillet. En juin 2007, la floraison était avancée, comme le montre la fig. 6. Les figures 7 et 8 montrent un groupe de plantes en fleur. L'inflorescence se compose de centaines de fleurs vert-jaunâtre, mesurant 1,5 centimètres de diamètre. La floraison n'est pas simultanée : les premières fleurs apparaissent au milieu de l’inflorescence, puis s'étendent vers le haut. Cela signifie que chaque jour un segment différent de l'inflorescence est en fleur. Pendant que la floraison évolue, des gousses vertes commencent à se former (voir les figures 9, 10 et surtout 11 pour une vue rapprochée des fleurs). Pendant ce temps, les plantes commencent à se flétrir et les feuilles inférieures, plus proches de la base de l'agave, deviennent marron. Les plantes passent généralement de vert foncé à vert jaunâtre, comme le montre la figure 12. Un autre spécimen montrant des signes de flétrissement est visible sur la figure 13.


5 : plante dans une importante colonie 6 : floraison 7 : groupe de plantes en fleur
plante dans une importante colonie floraison groupe de plantes en fleur
8 : groupe de plantes en fleur 9 : pousse des gousses 10 : pousse des gousses
groupe de plantes en fleur pousse des gousses pousse des gousses
11 : pousse des gousses 12 : évolution du vert au jaune 13 : signes de flétrissement
pousse des gousses évolution du vert au jaunes signes de flétrissement




Les photos ont été prises sur un site de l'État du Nuevo León, dans le canyon de la Huasteca. Cela se situe dans la chaîne de montagnes de la Sierra Madre Orientale, qui s'étend du sud des Etats-Unis au centre du Mexique. La figure 14 montre une partie de ce Canyon dans la municipalité de Santa Catarina (Nuevo León). Cette partie du canyon est dans une région connue sous le nom de Parc National des Montagnes de Monterrey, qui est ouvert au public et où les visiteurs peuvent voir l’habitat de plusieurs espèces de cactus. L'attraction principale du parc est la barre rocheuse et son environnement immédiat. La varappe est permise, tout comme d'autres sports tels que le cyclisme, le moto-cross, le trekking et le camping, et, bien entendu, la simple contemplation du paysage. Les habitants de la ville voisine affluent ici tout au long de l'année. Ce site se situe entre 550 et 700 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les températures enregistrées démontrent qu'il s'agit d'une zone aride. Le climat est extrême, avec des températures maximales en été dépassant les 40 ºC et des températures minimales en hiver avoisinant les -3 ºC sur de courtes durées. La période avec la plus grande pluviométrie s'étend de la fin août jusqu'au mois d'octobre.


14 : Canyon dans la municipalité de Santa Catarina
Canyon dans la municipalité de Santa Catarina




Le canyon de la Huasteca pourrait être appelé le Royaume des Agaves. Les impressionnantes falaises calcaires, presque verticales, donnent aux montagnes des pentes abruptes stupéfiantes, et les agaves, qui n'ont pas le vertige, peuvent être trouvés partout : dans chaque fissure de la roche, sur les parois des falaises, même là où il semblerait impossible que quoi que ce soit puisse pousser. Ici nous avons trouvé Agave lechuguilla, Agave stricta et Agave victoriae-reginae. Les figures 15, 16 et 17 illustrent un Agave victoriae-reginae en fleur sur les parois du canyon ; certaines ayant une couleur plus sombre. Les plus grandes concentrations d'A. victoriae-reginae ont été observées sur des murs abrupts de rochers calcaires. Les plantes poussent souvent parmi des buissons épineux de taille moyenne, ou de temps en temps dans les sillons creusés par l'eau dans la roche tendre. On les trouve sur le flan des montagnes, où elles profitent l'été d'un ensoleillement durant toute la journée, jusqu'à 18h00. Le canyon de la Huasteca est un endroit privilégié pour les amateurs de cactus car il y a une grande variété d'espèces qui y pousse, comme par exemple Ariocarpus retusus, Echinocereus reichenbachii var. armatus, Echinocereus enneacanthus, Lophophora williamsii, Coryphantha sulcata, Neolloydia conoidea, Mammillaria plumosa, M. heyderi, Escobaria sp. et Opuntia sp. Par exemple, sur la figure 18, A. victoriae-reginae pousse en compagnie de Lophophora williamsii et, sur la figure 19, avec Echinocereus reichenbachii v. armatus.


15 : Agave victoriae-reginae en fleur 16 : Agave victoriae-reginae en fleur
Agave victoriae-reginae en fleur Agave victoriae-reginae en fleur
17 : Agave victoriae-reginae en fleur 18 : A. victoriae-reginae en compagnie de Lophophora williamsii… 19 : … et avec Echinocereus reichenbachii v. armatus
Agave victoriae-reginae en fleur A. victoriae-reginae en compagnie de Lophophora williamsii A. victoriae-reginae en compagnie d'Echinocereus reichenbachii v. armatus




Aujourd'hui Agave victoriae-reginae est considéré comme étant une espèce en danger, principalement à cause du trafic de plantes d’habitat en raison de sa valeur ornementale. Avec la croissance rapide des villes, les constructions se rapprochent de ses habitats et provoque des changements dont l'espèce souffre, et dans le pire des cas certains sites sont détruits. L'espèce est connue pour son faible taux de reproduction : bien que que ces plantes produisent un grand nombre de graines, ce sont probablement les conditions climatiques et la qualité du sol qui ne permettent qu’à si peu de spécimens de survivre et, surtout, d’atteindre l'âge adulte. En 1994 la plante a été classée par la législation mexicaine comme étant en danger de disparition dans la « Norma Oficial Mexicana », qui liste les espèces et sous-espèces de plantes des bois, terrestres et aquatiques, ainsi que la faune, en danger d'extinction ou dont la survie est menacée. Ces espèces sont soumises à une protection spéciale, qui est exposée en détail dans les règlements (NOM- 059-ECOL-1994). L'espèce est aussi citée dans les appendices de la CITES 1995. C'est l'un des quelques agaves, avec Agave parviflora, qui apparaît dans ces listes.

Agave victoriae-reginae ne fleurit qu’une seule fois dans sa vie, après de nombreuses années. Bien que l’on ne connaisse pas précisément le temps qu’il lui faut pour arriver à maturité, il semblerait que dans l’habitat il fleurisse au bout de 25 à 40 ans. En juillet et août, les graines et les gousses sont totalement formées. Ces dernières sont nombreuses sur chaque plante et chacune d’elles contient un grand nombre de graines fertiles. Leur formation est illustrée figure 20.


20 : Formation des fleurs
Figure 20 : Formation des fleurs




Nous connaissons tous le destin qui attend l'Agave victoriae-reginae : après sa floraison, pour laquelle il utilise toute son énergie, la plante meurt très rapidement. La couleur brunâtre sur l’ensemble de la plante indique qu’elle approche de la fin de sa vie (fig. 21 et 22). Dans les mois suivants, les gousses, déjà formées, mûrissent et sèchent progressivement, puis s'ouvrent et les graines sont dispersées par le vent (fig. 23).


21 : Plante en fin de vie 22 : Plante en fin de vie 23 : Plante en fin de vie
Plante en fin de vie Plante en fin de vie Plante en fin de vie




Les plantes conservent cet aspect pendant au moins une année, jusqu'à ce que la dernière graine ait été dispersée … Ensuite, elles meurent inévitablement, comme nous pouvons le voir sur les figures 24 et 25. C’est la fin d'une longue vie. Mais le cycle recommence avec les nouvelles générations prêtes à lutter pour perpétuer l'espèce, en essayant de survivre dans des conditions sous lesquelles seulement quelques espèces exceptionnelles peuvent vivre (fig. 26). Et chaque année, avec un synchronisme parfait, elles nous offriront le spectacle de leur unique et inégalable floraison (fig. 27). Pour clore cet article, je souhaite vous donner l’opportunité d’observer également un Agave americana en fleur (fig. 28). La beauté et la taille de l'inflorescence sont juste impressionnantes.


24 : Plante morte 25 : Plante morte 26 : Nouvelle génération de plante
Plante morte Plante morte Nouvelle génération de plante
27 : floraison 28 : Agave americana et Agave victoria-reginae en fleur
floraison Agave americana et Agave victoria-reginae en fleur




Adresse de l'auteur

Teatro 958, Hda. Los Morales, CP 66495, San Nicolás de Los Gza., N.L. México


Traduit pour le Cactus Francophone par Nicolas POINTEAU

Relu par Éric Mare, Philippe Corman et Alain Laroze
Mise en page Nicolas POINTEAU
Publié le 2010/11/21
COMMENTAIRES Vous pouvez commenter cet article ou lire les commentaires postés.