Argentine 2005, Lundi 31 : Postscripts

Octobre 2005 : Intro - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - Postscripts


Il était bon d'avoir quelques jours de détente avant de se jeter à nouveau dans le travail en arrivant en Grande Bretagne. J'ai pu prendre connaissance des nouvelles du monde sur CNN - je n'ai rien manqué, mais il valait mieux s'assurer qu'il n'y aurait pas de surprises désagréables plus tard. Je n'ai pas la télé à la maison, et j'ai plutôt tendance à l'employer comme “papier-peint mouvant et fond sonore” quand je réside chez Angie.
J'ai copié toutes les photos originales sur 6 CD, puis j'ai commencé la tâche d'éditer le reste - ramener la taille à la résolution d'écran XGA (la même que mon projecteur numérique), créer les en-têtes des diapositives pour chaque jour et chaque arrêt dans Powerpoint, rejeter les photos de mauvaise qualité (je garde tout sur les CD originaux, on ne sait jamais, on peut toujours y trouver ultérieurement des détails intéressants, même si les photos ne sont pas d'assez bonne qualité pour une conférence), renommer toutes les images pour que leur nom de fichier soit Sxxx_yyy, où xxx est le numéro de l'arrêt et yyy le numéro séquentiel des images pour cet arrêt. Il faut aussi mettre les données GPS dans un dossier à part, les prises de vues des hôtels dans le dossier 'Hôtel' etc…

Le lundi 31 octobre, nous avons pris, Anne, Woody et moi un taxi dans le centre de Cordoba et apprécié ces quelques heures de visite touristique, photographiant les cathédrales, les universités, les bâtiments du gouvernement et toute autre chose ayant attiré notre attention. Il y avait des bâtiments impressionnants dans un large éventail de styles architectural. Woody repéra une réplique de cabine téléphonique rouge typiquement britannique et voulu poser dedans. Comme nous nous approchions, Anne et moi pouvions confirmer à regret que c'était une reproduction incroyablement précise d'une vraie cabine : elle avait été vandalisée et utilisée comme toilettes, comme nombre de celles qu'on trouve au pays.
Bryan, Paul Shipsides et Ian sont allés visiter le zoo local, pendant que Cliff est resté à l'hôtel pour se remettre des derniers stades de la maladie cliftonnaire (ou bien était-ce pour faire du gringue aux femmes de chambre ?). Paul est jardinier au zoo de Chester en Angleterre, dans un sens, c'était un retour au travail par anticipation.

Mardi 1er novembre consista, pour moi, à terminer la tâche que je m'étais fixé d'éditer les photos et à faire les boutiques du coin pour dépenser mes derniers pesos en souvenirs.

Mercredi 2 novembre. Nous avions jusqu'à midi pour faire nos valises et quitter la chambre d'hôtel. J'ai jeté les jeans portés pendant 3 semaines sur le terrain, déchirés et lacérés par les Acacias, les Broméliacées et les cactus, ainsi que les t-shirts achetés en Grande Bretagne maintenant sales et remplacés par des t-shirts argentins pour touristes avec des motifs artisanaux. À ma grande surprise, ils m'allaient tous très bien.

Guillermo vint nous chercher pour nous amener à l'aéroport. Aucun de nous n'aime les longs adieux, c'était de toutes façons plutôt du genre “Hasta la vista (NdT : à la prochaine), Guillermo, et merci de t'être si bien occupé de nous pendant ce super voyage”.
Quand j'ai commencé ce journal, j'ai demandé aux webmasters/modérateurs de me faire savoir s'ils avaient une objection à ce que je fasse un peu de publicité pour ces voyages. Je n'ai pas reçu de réponses, alors si quelqu'un a envie de vérifier par lui même plutôt que de s'en tenir à ce que je vous ai raconté, qu'il aille visiter son site pour plus de détails sur les futurs voyages. Guillermo sera enchanté de préparer à la demande un voyage sur mesure, à la condition qu'il y ait suffisamment de participants. N'oubliez pas de demander une session extraordinaire de dégustation de vin. C'est une bonne façon de se détendre au dîner et de s'amuser.


Octobre 2005 : Intro - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - Postscripts


Auteur : Paul Klaassen.
Traduction : Alain Laroze, Antoine Senni, Bernard Gallardo, Claudine Laveze, Jean-Luc Loroy, Marie-Élisabeth Laffite, Odile Wolff, Patrick Cazuguel, Pierre Gambart, Véronique Cucchi
Relecture : Alain Laroze