Bien photographier ses plantes

Par Olivier Arnoud, 2007/09/12.

Voilà un petit article pour vous donner quelques informations qui vous permettront de réaliser des clichés de bonne qualité de vos plantes et fleurs. Cet article est plus destiné aux APN compacts, mais ces règles sont aussi valables pour les bridges, et reflex numériques ou argentiques. D’autres problématiques ne seront pas abordées comme les objectifs, la mise au point manuelle etc…

Les photos de plantes se font en mode rapproché, allant jusqu'à la macrophotographie car la distance entre le sujet photographié et l'appareil est faible. De ce fait quelques précautions sont à prendre lors de la prise de vue.

Voilà quelques recommandations pour la prise de vue avec un APN (Appareil Photo Numérique).

  • Préparation de la plante : Retirer tout ce qui pourrait attirer l'œil sur la photo, comme l'étiquette, toiles d'araignées, fleurs sèches, mauvaises herbes…
  • Placer le sujet devant un fond uniforme et unicolore, il sera mis en valeur.
  • Eclairage : Il faut un éclairage indirect (pas de soleil direct) et éventuellement utiliser un réflecteur situé à l’opposé de la source lumineuse afin de déboucher les ombres (carton blanc ou recouvert d'aluminium) ce qui permet d'avoir un sujet sous une luminosité homogène. Ne pas mettre le flash, cela donnerait l'effet inverse : 100% de lumière directe. Éviter de mélanger les sources lumineuses, comme de la lumière du jour + lampe halogène + un petit coup de flash. Avec ce bricolage la photo aura certainement une dominante rouge.

min_photo_choix_20fond2.jpg min_photo_montage2.jpg J'ai une préférence pour les fonds noirs ou blancs selon la couleur des fleurs et des épines, mais d'autres teintes peuvent être utilisées. Il ne faut surtout pas avoir un fond multicolore ou avec des objets incongrus.

Même s'il existe des modes automatiques sur les appareils, ils ne sont pas optimaux pour la macrophotographie car on touche un domaine spécifique de la photographie qui n'est pas représentatif des conditions de M et Mme tout le monde. Donc ces modes ne sont pas adaptés pour cette utilisation.

Il y a juste quelques règles simples à respecter :

Mise au point à cellules multiples ( AiAF ) :

min_photo_aiaf.jpg
Ce mode est activé par défaut. Il permet de faire la mise au point sur plusieurs cellules permettant ainsi de limiter les flous si le sujet se déplace ou si la composition est complexe. Dans le cas de la macro, ce mode est désastreux. Il est à l’origine de 80% ou plus des flous, la mise au point se faisant sur la fleur, les aiguillons, le bord du pot, le fond etc.…


En désactivant ce mode, la mise au point ne se fait que sur une zone, c’est au photographe de déterminer où il veut la faire, par exemple sur la fleur. Si la composition n’est pas centrée, il suffit juste de garder le déclencheur à mi-course pour mémoriser la mise au point puis de recadrer la composition et déclencher. J’utilise toujours en mode désactivé.



Mode priorité diaphragme(f) / ouverture : Mode A ou Av.

apn2.jpg La profondeur de champ correspond à la zone de netteté entre le premier et dernier plan de la photo. Elle diminue lorsqu'on se rapproche du sujet. Pour augmenter la profondeur de champ, il faut fermer le diaphragme, soit diminuer l'ouverture et aller vers les valeurs élevées (f). Avec le mode A (ou Av), nous imposons une valeur de l'ouverture du diaphragme et l’APN calcule automatiquement le temps de pose correspondant.

min_photo_focal.jpg Mémo : plus le chiffre du diaphragme est grand, plus l’ouverture est petite, plus on voit loin, donc plus la profondeur de champ est grande.

Comme nous fermons de diaphragme, la quantité de lumière qui passe par celui-ci devient plus faible, donc le temps de pose doit être plus long. Nos plantes étant statiques, cela n'est pas gênant, mais il faut utiliser un pied photo pour ne pas voir de bougé.


La sensibilité ou ISO :

min_photo_iso.jpg Avant l'ère du numérique, les films avaient différents types d'émulsions qui réagissaient plus ou moins vite à la lumière, c'est la sensibilité ISO. Ce type de dénomination est resté chez les APN, même s'il n'y a plus de film, dans ce cas l'électronique du capteur devient plus ou moins sensible à la lumière. Plus la sensibilité ISO est élevée, plus le capteur réagira vite à la lumière et donc le temps de pose sera d'autant moins grand.

Mais cela entraîne un effet de “grain”, qui correspond à un bruit de fond électronique ou à de mauvaises mesures des couleurs. La photo aura un aspect de grain et donc une perte de définition.

C'est pour cela qu'il est préférable d'avoir une sensibilité ISO faible de 100 ou 200.

La mesure de l’exposition :

En général, il existe 3 modes d'exposition sur les APN : évaluative, prédominance centrale et spot.

  1. évaluative : le capteur mesure la quantité de lumière sur toute sa surface (plusieurs cellules), et calcule une moyenne afin de déterminer le temps de pose. Dans notre cas, si le fond est noir, cette mesure est faussée par la trop grande quantité de zone sombre, donc la plante sera surexposée : trop blanche
  2. Prédominance centrale : Le centre du capteur (quelques cellules) mesure la quantité de lumière, ce qui correspond dans notre cas à la plante ou fleur, donc une photo correcte avec un fond bien foncé.
  3. Spot : Juste un point central de la cellule mesure la quantité de lumière sur une zone très précise, comme le centre de la fleur, le résultat dans notre cas est une photo un peu trop sombre. Mais ce mode est indispensable pour les fleurs et aiguillons blancs, sinon la photo risque d'être saturée de blanc dans ces zones et de ne plus avoir de détail. C'est ce qu'on appelle couramment “cramer les blancs”.

min_photo_exposition.jpg

La balance des blancs :

Les couleurs d’une photo sont influencées par l’éclairage (température de couleur). La balance des blancs permet d’adapter les couleurs de l’image à l’éclairage de la photo. L’éclairage de référence est la lumière du jour.

  • Les préréglages et mode automatique :

Automatique : c’est l’APN qui analyse la situation lumineuse et qui corrige automatiquement les dominantes. Garder de préférence ce mode activé. Sinon les préréglages courants sont :

Soleil : balance des blancs naturelle pour une scène éclairée au soleil en journée

Ombre : à utiliser pour les scènes à l’ombre

Nuageux : comme son nom l’indique, à utiliser par temps nuageux

Flash : la lumière du flash est relativement froide, à utiliser pour plus de naturel

Incandescent : il s’agit de la lumière des lampes classiques, pour éviter la teinte orangée

Fluorescent : à utiliser pour un éclairage avec des tubes fluorescents

  • Balance des blancs manuelle :

Ce mode n'est pas toujours disponible, s'il existe, il est préférable de faire ce réglage, il permet de donner un repère au capteur sur la valeur du blanc dans les conditions photographiques, donc d'avoir une meilleure restitution des nuances.

Pour cela, il faut avoir une référence de blanc ou gris neutre : papier, carreau de carrelage etc., le placer au plus près du sujet tout en remplissant le viseur de l'APN afin de faire la mesure. (Se référer à la notice de votre APN). min_photo_balance_20blanc.jpg Si votre APN ne le fait pas, ce n'est pas dramatique, en général le rendu est correct, sinon une petite correction a posteriori avec un logiciel de retouche est toujours possible.

Quelques trucs :

  • Faire la mise au point : un témoin ou le cadre d'autofocus s'allume en vert (en général) lorsque la netteté est obtenue. Penser à activer le mode macro (petite fleur).
  • Ne pas couper les pétales de la fleur en voulant absolument remplir la photo avec celle-ci.
  • Eviter les vues trop plongeantes, il est toujours intéressant de voir un peu de la plante avec la ou les fleurs, en cas de doute faire plusieurs clichés.
  • Privilégier les prises de vues originales.

min_photo_cadrage.jpg

  • Utiliser le retardateur si besoin afin d'éviter les flous/bougés lors du déclenchement de l'APN.


Mon installation :
min_photo_montage.jpg

  • Une boîte noire qui permet d'avoir un fond bien noir et homogène en limitant les zones d'ombres et reflets, c'est juste une boîte à chaussure dont j'ai peint l'intérieure. Plus la boîte est profonde plus le noir sera homogène et intense.
  • Un réflecteur : carton + aluminium collé
  • Un diffuseur de lumière (pas sur la photo) : papier calque devant la source lumineuse si elle est directe, comme les rayons du soleil.apn.jpg
  • Pied photo
  • APN : Canon PowerShot A540













Sans avoir un équipement de professionnel et même avec un compact d'entrée de gamme il est possible de faire des belles photos.





resultat.jpg

Pour résumer les réglages dans l'ordre :

  • Mise au point : désactiver la mise au point multizone automatique
  • Mode Av : fermeture du diaphragme = grand chiffre “f”
  • Activer le mode macro (petite fleur)
  • Désactiver le flash
  • Réglage des iso : 80, 100 ou 200
  • Mesure d’exposition : prédominance centrale ou spot
  • Balance des blancs : si c'est possible

Vous avez les réglages optimaux, il ne vous reste plus qu'à faire différents clichés, avec des fonds, des modes d'expositions différents et voir le rendu.

Si vous voulez comprendre toutes les relations entre focale, diaphragme, profondeur de champ, temps de pose, iso… je vous invite à consulter des sites spécialisés ou des livres sur la photographie.

  • AiAF à cellules multiples :

La technologie AiAF (mise au point automatique à intelligence artificielle) à zone étendue de Canon sélectionne automatiquement et intelligemment une ou plusieurs cellules de mise au point en fonction de facteurs tels que la position et le déplacement du sujet. La technologie AiAF fonctionne conjointement avec la technologie iSAPS pour réaliser plus rapidement et avec plus de précision la mise au point automatique dans un large éventail de conditions de prise de vue. Vous profitez d'une mise au point automatique rapide et précise, que vous teniez l'appareil photo à l'horizontale ou à la verticale, que les sujets se déplacent ou non ou qu'ils soient éloignés du centre, et même sous un éclairage à faible luminosité / faible contraste. Il suffit que le sujet se place n'importe où dans l'image pour que la technologie AiAF à cellules multiples à zone étendue sélectionne automatiquement n'importe laquelle des cellules de mise au point. On ne risque plus aujourd'hui d'obtenir des images hors foyer lorsque le sujet n'est pas centré.

  • APN : Appareil photo numérique
  • Cellule : Capteur permettant de mesurer la lumière afin de régler l'exposition d'un appareil photo.
  • Diaphragme : Le diaphragme est un système qui détermine la quantité de lumière qui traverse l'objectif.
  • Exposition : est la combinaison d'une certaine ouverture de diaphragme et d'une certaine vitesse d'obturation. C’est l'obturateur qui détermine la durée pendant laquelle le film/capteur sera exposé, autrement dit le temps de pose ou encore la durée d'exposition.
  • Focale (distance) : La distance focale est exprimée en mm. Il s'agit de la distance séparant le plan de la pellicule ou du capteur du centre optique de l'objectif, réglé sur l'infini.
  • ISO : Echelle de mesure de la sensibilité du film / capteur, plus la valeur est élevée, plus le capteur est sensible.
  • Mode Macro : Le mode macro sélectionne une petite ouverture de diaphragme afin d'obtenir une profondeur de champ suffisante.
  • Profondeur de champ : La profondeur de champ désigne la zone de netteté autour de la mise au point, répartie pour un tiers en avant de cette valeur et pour deux tiers en arrière.
  • Température de couleur : Elle exprime numériquement la couleur de la lumière se dégageant du sujet. Exprimée en Kelvin (K) elle permet de déterminer si le blanc est bien neutre sur la photo. Plus la température est élevée, plus la couleur sera froide, et inversement. La température de couleur “lumière du jour” est comprise entre 5000 et 6500K. Pour le soleil couchant (lumière chaude), la température varie entre 2000 et 4500K, celle d’un ciel bleu (couleur froide) 1100K
  • Temps de pose : c’est la durée nécessaire pour qu'une surface sensible soit correctement exposée (film ou capteur).

http://www.absolut-photo.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_de_vue_photographique



Cet article est également publié sur le site de l'auteur Olivier Arnoud : http://tenoch.free.fr
Auteur : Olivier Arnoud
Publié le : 2007/09/12
COMMENTAIRES Vous pouvez commenter cet article ou lire les commentaires postés.