eriosyce-paucicostata

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
eriosyce-paucicostata [2013/01/26 19:00]
alain
eriosyce-paucicostata [2015/10/22 14:24] (Version actuelle)
Ligne 6: Ligne 6:
 Mais hélas, son livre a eu du succès et l'​idée est restée. Mais hélas, son livre a eu du succès et l'​idée est restée.
  
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​taltal_antof.jpg|{{:​rcpb-chili-2011:​taltal_antof_r300.jpg |Carte Tatal}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​taltal_antof.jpg|{{:​rcpb-chili-2011:​taltal_antof_r300.jpg |Carte Tatal}}]]
  
 #;;​**Carte**#;;​ #;;​**Carte**#;;​
  
 +\\  
 +\\  
 +\\  
 +\\ 
  
 Il faut garder le nom d'​Eriosyce taltalensis pour les plantes de Pan de Azucar (100km au sud de Taltal) qui ressemblent à ça : [[http://​www.chileflora.com/​Florachilena/​FloraEnglish/​HighResPages/​EH0469.htm|Eriosyce taltalensis]] Il faut garder le nom d'​Eriosyce taltalensis pour les plantes de Pan de Azucar (100km au sud de Taltal) qui ressemblent à ça : [[http://​www.chileflora.com/​Florachilena/​FloraEnglish/​HighResPages/​EH0469.htm|Eriosyce taltalensis]]
  
-E. paucicostata recouvre toute la zone au nord de Taltal ​et jusqu'​à ​Botija+E. paucicostata recouvre toute la zone au nord de Taltal jusqu'​à ​Antofagasta
  
-Plus au nord, commence une grande zone désertique,​ purement minérale ou presque, qui se prolonge sur des centaines de kilomètres jusqu'​au Pérou.+Plus au nord, commence une grande zone désertique,​ purement minérale ou presque, qui se prolonge sur des centaines de kilomètres jusqu'​au Pérou.\\ 
 Plus au sud, après une zone désertique où il n'y a que quelques Copiapoa et des Eriosyce géophytes, on trouve E. taltalensis. ​ Plus au sud, après une zone désertique où il n'y a que quelques Copiapoa et des Eriosyce géophytes, on trouve E. taltalensis. ​
  
 ~~CL~~ ~~CL~~
  
- +[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​172.jpg|{{ :rcpb-chili-2011:172_r300.jpg|Eriosyce paucicostata}}]] 
-{{ rcp:2011:172.jpg}} +\\  
- +\\  
-L'​Eriosyce paucicostata tel qu'on le voit en culture couramment, dont la plante ci dessous ​est une bonne illustration,​ se rencontre vers Paposo et plus au nord (Ritter le décrit 20km au nord de Paposo), et semble t-il plutôt sur le littoral.+\\  
 +\\  
 +L'​Eriosyce paucicostata tel qu'on le voit en culture couramment, dont la plante ci-contre ​est une bonne illustration,​ se rencontre vers Paposo et plus au nord (Ritter le décrit 20km au nord de Paposo), et semble t-il plutôt sur le littoral.\\ 
 Ailleurs, les plantes ont plus de côtes et plus d'​épines. Ailleurs, les plantes ont plus de côtes et plus d'​épines.
  
 +~~CL~~
 +
 +[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​147.jpg|{{:​rcpb-chili-2011:​147_r300.jpg |Eriosyce paucicostata}}]]
 +\\ 
 +\\ 
 +Les fleurs sont jaunes au sud de la zone (Quebrada San Ramon).\\ ​
 +Ritter distinguait ces plantes du sud à fleur jaune et les appelait : Pyrrhocactus neohankeanus. \\ 
 +Kattermann et les autres l'ont mis en synonyme d'​Eriosyce paucicostata.
  
  
-Les fleurs sont jaunes au sud de la zone (Quebrada San Ramon) (Ritter distinguait ces plantes à fleur jaune du sud et les appelait : Pyrrhocactus neohankeanus. Kattermann et les autres l'ont mis en synonyme d'​Eriosyce paucicostata.). 
  
-{{rcp:​2011:​147.jpg}} 
  
 ~~CL~~ ~~CL~~
  
-Plus on se dirige vers le nord, plus elles se teintent de rose. A Botija, elles sont rouges à l'​extérieur et rose à l'​intérieur. ​{{ rcpb-chili-2011:​258.jpg}}+ 
 +[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​258.jpg|{{ :​rcpb-chili-2011:​258_r300.jpg|Eriosyce paucicostata}}]] 
 +\\  
 +\\  
 +Plus on se dirige vers le nord, plus les fleurs ​se teintent de rose. A Botija, elles sont rouges à l'​extérieur et rose à l'​intérieur. 
 + 
 + 
  
 ~~CL~~ ~~CL~~
-Quelques kilomètres à l'est de Paposo :  
  
-{{ rcp:​2011:​185.jpg}}  ​ 
  
-des plantes qui ressemblent beaucoup à celles qu'on rencontre à Botija et devrait être E. paucicostata ssp. floccosa, même s'il n'y a pas trace de poil qui devrait caractériser cette ssp.+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​185.jpg|{{:​rcpb-chili-2011:​185_r300.jpg |Eriosyce paucicostata}}]] 
 + 
 +\\  
 +\\  
 +Quelques kilomètres à l'est de Paposo, poussent ​des plantes qui ressemblent beaucoup à celles qu'on rencontre à Botija et devrait être E. paucicostata ssp. floccosa, même s'il n'y a pas trace de poil qui devrait caractériser cette sous-espèce.
  
 ~~CL~~ ~~CL~~
  
-A Botija, il y a des plantes avec poil et d'​autres sans, qui poussent côte à côte :  
-{{ rcpb-chili-2011:​252.jpg}} 
-Ce qui laisse penser qu'il n'y a pas de différences entre echinus et floccosa. 
  
 +[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​rcpb-chili-2011:​252.jpg|{{ :​rcpb-chili-2011:​252_r300.jpg|Eriosyce paucicostata}}]]
 +\\ 
 +\\ 
 +
 +A Botija, il y a des plantes avec poil et d'​autres sans qui poussent côte à côte : 
 +
 +Ce qui laisse penser que la sous-espèces floccosa n'est pas si bien nommée que ça.
 +
 +\\ 
 +\\
  
 +Ritter a décrit au début des années 1960 un Pyrrhocactus echinus, qui a été ensuite recombiné en Eriosyce paucicostata ssp. echinus, dont la localité type est le Cerro Coloso a quelques kilomètres au sud d'​Antofagasta.
 +La grande sécheresse qui règne dans cette région depuis plusieurs dizaines d'​années laisse penser, sans être exagérément pessimiste, que cette sous-espèce est éteinte, au moins sur cette localité type.
  
  • eriosyce-paucicostata.1359226837.txt.gz
  • Dernière modification: 2013/01/26 19:00
  • par alain