Outils pour utilisateurs

Outils du site


fausse-bonne-idee-les-plantes-carnivores

Fausse bonne idée : les plantes carnivores



Beaucoup, victimes de la mode, de la publicité et de la pensée collective, croient que les plantes carnivores peuvent éradiquer ces vilaines bêbêtes qui mangent, abîment et détruisent nos plantes et plantules.

Afin de savoir de quoi on parle, je vous propose un exposé succinct sur les plantes carnivores. On déborde un peu du cadre d’un site sur les cactus, ainsi, cet exposé sera relativement court. Il existe de toute façon de nombreux sites et de nombreux amateurs avertis qui se feront à coup sûr une joie de vous en dire plus sur ces plantes atypiques.

I – Qu’est-ce qu’une plante carnivore ?


Est définie comme étant carnivore une plante qui attire, capture et digère des animaux (des insectes en général). Beaucoup de plantes attirent les animaux pour se faire polliniser, …., mais elles ne les digèrent pas. Pour attirer leurs proies, tous les moyens sont bons : émettre une odeur sucrée, montrer de fausses gouttelettes de rosée (goutte de mucilage, en fait), … La « digestion » est faite soit directement par la plante, soit par des micro-organismes symbiotiques qui lui permettent d’absorber les nutriments libérés. Seules les feuilles sont carnivores, les fleurs, malgré leur aspect particulier ne le sont pas (il faut bien assurer la pollinisation, après tout).

Ce caractère carnivore a sûrement été développé pour compenser la pauvreté en azote du sol dans lequel ces plantes poussent. Cependant comme tous les végétaux supérieurs, elles fixent le CO2 pour leur photosynthèse et peuvent absorber de l’eau et des sels minéraux grâce à leur système racinaire.

II – Culture des plantes carnivores


Comment cultiver des plantes carnivores ? Rien de plus simple : vous savez cultiver les cactus, faites tout le contraire, et ça se passera bien : la terre peut être composée à 100 % de tourbe blonde, et doit presque toujours être humide, voire détrempée.

Avant de craquer en jardinerie pour une plante carnivore, assurez-vous des conditions de culture que vous pourrez lui donner. En effet, si certaines peuvent être maintenues sous nos latitudes, beaucoup restent tropicales et peuvent demander chaleur et humidité contrôlées.

Si le débat sur les cactus calcifuges et calcicoles peut revenir assez souvent sur notre forum, la réponse est claire en ce qui concerne les plantes carnivores : de l’eau d’arrosage calcaire tuera à coup sûr, à petit feu, vos plantes carnivores : ce sera donc eau déminéralisée, osmosée ou mieux : de l’eau de pluie.

Attention, bien que mangeant les insectes, les plantes carnivores sont sur le menu des redoutables cochenilles, pucerons ou limaces …

III – les différentes plantes carnivores (les plus couramment proposées à la vente)


1) Les Drosera


Drosera capensis

Sa technique : le papier colle-mouche : l’insecte pensant boire les fines gouttelettes de rosée se retrouve englué … la feuille s’enroule alors doucement autour de sa victime (la vitesse est lente : 6 à 14 heures environ)

2) Dionaea


Dionaea muscipula

Les Dionées n’ont qu’une seule espèce : Dionaea muscipula : les mâchoires célèbres de ses plantes ne sont plus à décrire : un insecte « touche » un des poils des mâchoires et en moins d’une seconde le piège s’est refermé. J’ai même trouvé dans ma dionée une limace. Le piège n’a pas réussi à la digérer et a pourri, mais a vengé le cactus dont la limace avait fait festin quelques jours avant …

3) Pinguicula


Pinguicula cyclosecta

Il n’y a pas de gouttelette, mais ses feuilles brillantes et charnues qui ont l’air si bonnes sont en fait aussi gluantes et collantes qu’un bout de ruban adhésif …. Elles émettent une odeur rappelant celle de certains champignons. Les insectes s’y posant ne pourront malheureusement pas redécoller. Par contre, les limaces s’en délectent.

4) Sarracenia


Sarracenia purpurea

Cette fois, c’est une chute sans fin qui attend les insectes : ces véritables morfales peuvent avoir plus de 5 cm d’exuvies (voir photo ci-dessous : Sarracenia flava) au fond de leurs trompes (ascidie) …. L’aspect sucré du bord du piège attire les insectes et les poils de la plante orientés vers le bas les aide à tomber. Une enzyme de digestion et des bactéries lui permettent d’assimiler ses victimes.

exuvies_small.jpg

5) Nepenthes


Nepenthes ventricosa

Le piège est similaire à celui des Sarracenia. C’est une plante épiphyte ou poussant au pied des arbres. Il ne faut donc pas de substrat détrempé, mais humide tout de même. Attention, les Nepenthes, à de rares exceptions près, sont assez difficiles à maintenir car elles demandent une température et un taux d’humidité contrôlés.

IV - Conclusion

En conclusion, on peut dire que certes, les plantes carnivores « mangent » les insectes, mais elles en attirent aussi : il faut alors se poser la question sur leur réelle utilité : je ne suis pas persuadé que la différence entre le nombre d’insectes attirés par les plantes carnivores et le nombre d’insectes tués soit réellement concluant. N’achetez donc, à mon sens, de plantes carnivores que si vous avez envie d’avoir la plante en tant que telle ….. mais pas comme insecticide naturel.

V - Lien

Si vous voulez en savoir plus sur les plantes carnivores, et les besoins de chaque espèce, je peux vous conseiller ce site que je trouve bien fait et complet : Plantes Carnivores


Par Nicolas POINTEAU
Publié le 2008/03/30.
COMMENTAIRES Vous pouvez commenter cet article ou lire les commentaires postés.

fausse-bonne-idee-les-plantes-carnivores.txt · Dernière modification: 2012/06/24 14:17 de alain