Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
gymnocalycium_une_revision_alphabetique_-_c-d_par_john_pilbeam [2010/08/08 11:57]
alain
gymnocalycium_une_revision_alphabetique_-_c-d_par_john_pilbeam [2015/10/22 16:24] (Version actuelle)
Ligne 13: Ligne 13:
  
 ---- ----
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​1.jpg|{{ :​gymno_part3:​1_reduc.jpg|Gymnocalycium calochlorum}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​1.jpg|{{ :​gymno_part3:​1_reduc.jpg|Gymnocalycium calochlorum}}]]
 ;;#​**Gymnocalycium calochlorum**;;#​ ;;#​**Gymnocalycium calochlorum**;;#​
 \\ \\
Ligne 20: Ligne 20:
 \\ \\
 \\ \\
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​2.jpg|{{:​gymno_part3:​2_reduc.jpg |Gymnocalycium capillaense}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​2.jpg|{{:​gymno_part3:​2_reduc.jpg |Gymnocalycium capillaense}}]]
 **Gymnocalycium capillaense (G. sutterianum)**\\ **Gymnocalycium capillaense (G. sutterianum)**\\
 \\ \\
 **//G. capillaense//​** inclut, en tant que synonymes, deux autres noms décris par Schick au même moment (1923)((NDT:​ Tous les 3 dans le genre Echinocactus.)),​ //G. sigelianum//​ et //G. sutterianum//​ (le nom de ce dernier persiste dans les catalogues). Il a clairement été un splitter précoce((NDT : La taxonomie est partagée entre 2 approches : celle qui regarde les différences et celle qui regarde les similitudes. La première a tendance à multiplier les taxons (splitter) la seconde à les réduire (lumper).)). Pourquoi a-t-il pensé qu’il fallait trois noms, nous ne le saurons jamais, mais Sigel et Sutter ont maintenant perdu à jamais la chance de se voir honorer d’un nom d’espèce au sein de ce genre. Curieusement,​ Berger vint au secours des deux derniers noms en 1929 en les reclassant dans le genre //​Gymnocalycium//,​ mais a laissé //G. capillaense//,​ dans son jus en quelque sorte, où il a attendu patiemment que Backeberg, en 1936, vienne à sa rescousse en l'y transférant également. Maintenant, le dernier est devenu le seul et l’unique, //G. capillaense//​ ayant priorité entre ces trois noms. C'est une espèce d'​allure assez ordinaire, avec des tiges globulaires aplaties jaunâtre ou bleu-vert, d’environ 8 cm de diamètre, rejetant pour former une motte lâche, et disposant d'​environ 5 épines radiales fines, de couleur blanc-jaunâtre. En revanche les fleurs de grande taille, jusqu'​à 7 cm de long et 6 cm de large, rose pâle à blanche, avec parfois une gorge rose profond, la rachète. Une autre de ses caractéristiques colorées est son fruit bleu. Cette plante continue d'​être acceptée dans les collections en dépit de son manque de charme : sans prétention est l’euphémisme poli qui vient à l’esprit, mais sa fleur pardonne tout. Elles sont originaires (toutes les trois) de Cordoba en Argentine. **//G. capillaense//​** inclut, en tant que synonymes, deux autres noms décris par Schick au même moment (1923)((NDT:​ Tous les 3 dans le genre Echinocactus.)),​ //G. sigelianum//​ et //G. sutterianum//​ (le nom de ce dernier persiste dans les catalogues). Il a clairement été un splitter précoce((NDT : La taxonomie est partagée entre 2 approches : celle qui regarde les différences et celle qui regarde les similitudes. La première a tendance à multiplier les taxons (splitter) la seconde à les réduire (lumper).)). Pourquoi a-t-il pensé qu’il fallait trois noms, nous ne le saurons jamais, mais Sigel et Sutter ont maintenant perdu à jamais la chance de se voir honorer d’un nom d’espèce au sein de ce genre. Curieusement,​ Berger vint au secours des deux derniers noms en 1929 en les reclassant dans le genre //​Gymnocalycium//,​ mais a laissé //G. capillaense//,​ dans son jus en quelque sorte, où il a attendu patiemment que Backeberg, en 1936, vienne à sa rescousse en l'y transférant également. Maintenant, le dernier est devenu le seul et l’unique, //G. capillaense//​ ayant priorité entre ces trois noms. C'est une espèce d'​allure assez ordinaire, avec des tiges globulaires aplaties jaunâtre ou bleu-vert, d’environ 8 cm de diamètre, rejetant pour former une motte lâche, et disposant d'​environ 5 épines radiales fines, de couleur blanc-jaunâtre. En revanche les fleurs de grande taille, jusqu'​à 7 cm de long et 6 cm de large, rose pâle à blanche, avec parfois une gorge rose profond, la rachète. Une autre de ses caractéristiques colorées est son fruit bleu. Cette plante continue d'​être acceptée dans les collections en dépit de son manque de charme : sans prétention est l’euphémisme poli qui vient à l’esprit, mais sa fleur pardonne tout. Elles sont originaires (toutes les trois) de Cordoba en Argentine.
 \\  \\ 
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​3.jpg|{{ :​gymno_part3:​3_reduc.jpg|Gymnocalycium cardenasianum}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​3.jpg|{{ :​gymno_part3:​3_reduc.jpg|Gymnocalycium cardenasianum}}]]
 ;;#​**Gymnocalycium cardenasianum**;;#​ ;;#​**Gymnocalycium cardenasianum**;;#​
 \\ \\
Ligne 32: Ligne 32:
 \\ \\
 \\ \\
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​4.jpg|{{:​gymno_part3:​4_reduc.jpg |Gymnocalycium carminanthum P 133}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​4.jpg|{{:​gymno_part3:​4_reduc.jpg |Gymnocalycium carminanthum P 133}}]]
 \\ \\
 \\ \\
Ligne 40: Ligne 40:
 \\ \\
 \\ \\
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​5.jpg|{{ :​gymno_part3:​5_reduc.jpg|Gymnocalycium castellanosii ssp. castellanosii}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​5.jpg|{{ :​gymno_part3:​5_reduc.jpg|Gymnocalycium castellanosii ssp. castellanosii}}]]
 ;;#​**Gymnocalycium castellanosii ssp. castellanosii**;;#​ ;;#​**Gymnocalycium castellanosii ssp. castellanosii**;;#​
 \\  \\ 
Ligne 51: Ligne 51:
 **//G. catamarcense//​** a fait ses débuts après la publication de mon livre en 1994. Il a été décrit dans la publication autrichienne sur les //​Gymnocalycium//​ (Till, 1995), avec deux sous-espèces,​ //ssp. acinacispinum//​ et //ssp. schmidianum//,​ remplaçant //G.  hybopleurum//​ dans la conception de Backeberg. Il a récemment été replacé, sans reconnaissance de ses deux sous-espèces,​ sous //G. pugionacanthum//,​ reconnu comme étant un ancien nom de //G. catamarcense//,​ donc nous en saurons plus lorsque nous en serons à la lettre ‘P’. **//G. catamarcense//​** a fait ses débuts après la publication de mon livre en 1994. Il a été décrit dans la publication autrichienne sur les //​Gymnocalycium//​ (Till, 1995), avec deux sous-espèces,​ //ssp. acinacispinum//​ et //ssp. schmidianum//,​ remplaçant //G.  hybopleurum//​ dans la conception de Backeberg. Il a récemment été replacé, sans reconnaissance de ses deux sous-espèces,​ sous //G. pugionacanthum//,​ reconnu comme étant un ancien nom de //G. catamarcense//,​ donc nous en saurons plus lorsque nous en serons à la lettre ‘P’.
  
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​6.jpg|{{:​gymno_part3:​6_reduc.jpg |Gymnocalycium chacoense}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​6.jpg|{{:​gymno_part3:​6_reduc.jpg |Gymnocalycium chacoense}}]]
 **Gymnocalycium chacoense (Photo: J. Pilbeam)**\\ **Gymnocalycium chacoense (Photo: J. Pilbeam)**\\
  
Ligne 58: Ligne 58:
 Il a une croissance lente, formant des touffes basses avec le temps. D'un corps vert pâle, il a des tiges mesurant jusqu'​à 7,5 cm de haut et 8 cm  de large, globulaire, avec 8 à 12 côtes, 7 à 9 épines radiales fines, jaunes, comme des poils, et 3 épines centrales similaires. Les fleurs sont blanches, notablement petites et les fruits sont encore plus insignifiants,​ avec une taille d'​environ 6 mm de long et 4 mm de largeur, plus proche des fruits de //​Weingartia//​. Ses origines suggèrent une sensibilité au froid, et une température minimum devra être assurée par précaution,​ comme pour l’espèce mentionnée ci-après. Il vient de Bolivie, du département de Santa Cruz, sur les flancs du Cerro San Miguel à 790 m d'​altitude. Il a une croissance lente, formant des touffes basses avec le temps. D'un corps vert pâle, il a des tiges mesurant jusqu'​à 7,5 cm de haut et 8 cm  de large, globulaire, avec 8 à 12 côtes, 7 à 9 épines radiales fines, jaunes, comme des poils, et 3 épines centrales similaires. Les fleurs sont blanches, notablement petites et les fruits sont encore plus insignifiants,​ avec une taille d'​environ 6 mm de long et 4 mm de largeur, plus proche des fruits de //​Weingartia//​. Ses origines suggèrent une sensibilité au froid, et une température minimum devra être assurée par précaution,​ comme pour l’espèce mentionnée ci-après. Il vient de Bolivie, du département de Santa Cruz, sur les flancs du Cerro San Miguel à 790 m d'​altitude.
  
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​7.jpg|{{ :​gymno_part3:​7_reduc.jpg|Gymnocalycium chiquitanum}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​7.jpg|{{ :​gymno_part3:​7_reduc.jpg|Gymnocalycium chiquitanum}}]]
 ;;#​**Gymnocalycium chiquitanum**;;#​ ;;#​**Gymnocalycium chiquitanum**;;#​
 \\  \\ 
 **//G. chiquitanum//​** a toujours été un de mes favoris, présentant toutes les caractéristiques d’une des plus belles espèces, ainsi qu'une contrariante tendance à mourir si la température devient trop froide. En particulier,​ il se distingue dans les bacs à semis avec ces lignes laissées vides lorsqu'​elles meurent au cours de leur premier hiver. Une température minimale de sécurité d'​environ 7°C est recommandée pour les conserver. Il a un corps vert clair, globulaire, avec des épines fines et recourbées,​ jaunâtre lorsque qu’elles sont jeunes, et avec de grandes fleurs mesurant jusqu'​à 7 cm en longueur comme en largeur, de couleur saumon à rose lilas, pour la majorité de celles qu'il m'a été donné de voir. Il vient de Bolivie, Santa Cruz, Chiquitos, au sud de San Jose. **//G. chiquitanum//​** a toujours été un de mes favoris, présentant toutes les caractéristiques d’une des plus belles espèces, ainsi qu'une contrariante tendance à mourir si la température devient trop froide. En particulier,​ il se distingue dans les bacs à semis avec ces lignes laissées vides lorsqu'​elles meurent au cours de leur premier hiver. Une température minimale de sécurité d'​environ 7°C est recommandée pour les conserver. Il a un corps vert clair, globulaire, avec des épines fines et recourbées,​ jaunâtre lorsque qu’elles sont jeunes, et avec de grandes fleurs mesurant jusqu'​à 7 cm en longueur comme en largeur, de couleur saumon à rose lilas, pour la majorité de celles qu'il m'a été donné de voir. Il vient de Bolivie, Santa Cruz, Chiquitos, au sud de San Jose.
  
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​8.jpg|{{:​gymno_part3:​8_reduc.jpg |Gymnocalycium chubutense}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​8.jpg|{{:​gymno_part3:​8_reduc.jpg |Gymnocalycium chubutense}}]]
 **Gymnocalycium chubutense** **Gymnocalycium chubutense**
  
Ligne 78: Ligne 78:
  
 **//G. delaetii//​** correspond à une sous-espèce de G. //​schickendantzii//​. **//G. delaetii//​** correspond à une sous-espèce de G. //​schickendantzii//​.
-[[http://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​9.jpg|{{ :​gymno_part3:​9_reduc.jpg|Gymnocalycium denudatum}}]]+[[https://​www.cactuspro.com/​articles/​_media/:​gymno_part3:​9.jpg|{{ :​gymno_part3:​9_reduc.jpg|Gymnocalycium denudatum}}]]
  
 ;;#​**Gymnocalycium denudatum**;;#​ ;;#​**Gymnocalycium denudatum**;;#​
Ligne 117: Ligne 117:
 Mise en page [cf_membre Nio91|Nicolas POINTEAU]\\ ​ Mise en page [cf_membre Nio91|Nicolas POINTEAU]\\ ​
 Publié le 2010/​08/​07\\ Publié le 2010/​08/​07\\
-COMMENTAIRES Vous pouvez [[/​forum/​read.php?​15,​324547|commenter cet article ou lire les commentaires postés]].// ​+COMMENTAIRES Vous pouvez [[/​forum/​read.php?​15,​318622|commenter cet article ou lire les commentaires postés]].// ​