Bienvenue (chargement en cours - javascript nécessaire)



leftBlock
Agenda
2 et 3 septembre 2017
Les Journées des Plantes de Guerlesquin (Guerlesquin, 29, France)
J'y vais


8, 9 et 10 septembre 2017
ELK (Blankenberge, Belgique)
J'y vais


9 et 10 septembre 2017
Folie des plantes (Nantes, 44, France)
J'y vais


9 et 10 septembre 2017
Marché aux plantes rares de Châtillon sur Chalaronne (Châtillon sur Chalaronne, 01, France)
J'y vais


10 septembre 2017
Journée des plantes d'Uzès (Uzès, 30, France)
J'y vais


15, 16 et 17 septembre 2017
Festa del cactus (San Lazzaro di Savena, Italie)
J'y vais


16 et 17 septembre 2017
Foire aux plantes en Aveyron (Saint Côme d'Olt, 12, France)
J'y vais

Toutes les dates
leftBlock
LocalisationCarte du monde
Où êtes vous ?
Table des matières

Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)

Résumé : La copie privée est un droit. Les multinationales vous présument coupable et veulent vous priver de vos libertés : vous êtes traités comme des pirates.

Explications

Graver ses propres compilations à partir de ses CD, extraire son morceau favori d'un disque pour l'écouter sur son ordinateur ou un baladeur, ou encore dupliquer un DVD pour en disposer à la fois chez soi et dans sa maison de campagne : autant de pratiques très répandues, et parfaitement légales, que le gouvernement s'apprête à proscrire de fait. Le ministère de la Culture met en effet la dernière main à un texte qui donne un tour de vis sévère à la copie privée. L'avant-projet de loi «relatif au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information», légitime les dispositifs techniques installés par les éditeurs et les producteurs sur les CD et DVD pour en limiter la duplication. Surtout, il interdit de les faire sauter, menaçant ainsi directement la copie privée.

Exemple : si vous achetez le CD d'un artiste, alors vous le rémunérez pour son travail, et c'est normal. Ensuite vous avez le droit d'écouter ces chansons chez vous, dans votre voiture, sur votre ordinateur, avec votre “baladeur-mp3”, etc. Mais les dispositifs anti-copie que les multinationales sont en train de mettre en place empèchent ces utilisations !

Taxe Tasca

Savez-vous que les supports vierges que vous achetez (disquettes, cassettes audio ou vidéo, CD-R, CD-RW, etc.) sont taxés au profit des artistes-compositeurs et autres “ayant-droits” ? Cette taxe est censée compenser le manque à gagner dû à la copie privée. Conséquence : quand vous achetez un CD-R pour y sauvegarder vos photos numériques, une partie de votre argent va à Céline Dion, Eminem et autres artistes…

Conclusion

La copie privée est un droit. Quand vous avez acheté le CD d'un artiste, vous l'avez rémunéré pour son oeuvre, et vous avez le droit de copier sa production pour votre usage personnel. Les multinationales de la culture font un lobbying actif pour vous supprimer ces droits. Pour approfondir le sujet et voir comment agir, visitez les liens ci-dessous.

Pour aller plus loin :

  • EUCD.INFO : au secours de la copie privée.
  • Partager le signet (social bookmarking)
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur del.icio.us
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Digg
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Furl
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Reddit
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Ask
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Google
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Technorati
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Facebook
  • Partager "Le droit à la copie privée (non à l'EUCD)" sur Twitter