l_enfouissement_du_porte-greffe

L'enfouissement du porte-greffe

Certaines espèces de cactées ont parfois besoin d’être greffées sur une autre espèce pour accélérer leur croissance, ou bien quand elles ont des difficultés à pousser en culture sur leurs propres racines. Le porte-greffe a cependant l’inconvénient d’être inesthétique.

Retirer le greffon du porte-greffe, qui est en général une plante de culture facile et de croissance vigoureuse, n’est pas toujours souhaitable, car c’est se priver d’un système racinaire puissant. Pour cacher le porte-greffe, l’enfouir totalement dans le substrat nécessite un grand pot et peut conduire à son pourrissement sous terre. De plus, le greffon a alors la charge de nourrir le porte-greffe enfoui - privé de lumière et de photosynthèse - ce qui est contre-productif pour la croissance de la plante.

Pour pallier ces inconvénients, il existe un moyen qui passe par le raccourcissement du porte-greffe. C’est possible uniquement si le porte-greffe n’assure pas une fonction de photosynthèse pour un greffon sans chlorophylle, ou pour un greffon encore de petite taille. Les avantages du raccourcissement du porte-greffe sont :

  • Le porte-greffe peut être enfoui dans le substrat, dans un petit pot, et devenir invisible
  • Le porte-greffe, réduit à une petite surface, risque peu de pourrir
  • Le greffon continue à bénéficier du système racinaire du porte-greffe
  • La réduction de taille du porte-greffe enfoui fait qu’il ne représente pas une charge en nourriture pour le greffon



1 - Voici un Astrophytum myriostigma cv. Onzuka greffé sur un porte-greffe (Harrisia jusbertii) :



2 - La plante est déterrée et le porte greffe est raccourci à environ 1 ou 2 cm du greffon avec un couteau propre. Il faut laisser un tronçon de porte-greffe juste suffisant pour qu’il puisse raciner, et de taille plus petite que le greffon. Il est préférable d’avoir une plante arrosée les jours précédents et bien hydratée (sinon couper le porte-greffe un peu moins court) :



3 - La section encore fraîche est couverte de poudre d’hormone de bouturage pour accélérer le racinage (cette étape est facultative, les porte-greffes finiront par raciner sans cela) :



4 – Le porte greffe est ensuite laissé à l’air libre, à l’ombre et au chaud, jusqu’à ce que des racines apparaissent sur la section :



5 - Ici la section du porte-greffe raccourci d’un Uebelmannia pectinifera qui laisse apparaître des racines après plusieurs semaines :



6 – La plante est ensuite rempotée en enfouissant totalement le moignon de porte-greffe. La plante pourra continuer de bénéficier de son système racinaire, sans que le porte-greffe soit visible :




Ces 2 astrophytum asterias cv. superkabuto sont de tailles assez proches, celui de gauche est sur un porte-greffe raccourci et enfoui, celui de droite est sur ses propres racines :



Les deux plantes ont été rempotées et cultivées ensembles l’une à côté de l’autre. Après 10 mois de culture, la plante cultivée sur un porte-greffe enfoui a plus grossi et présente une fleur de taille beaucoup plus importante que la plante cultivée sur ses propres racines :


Auteur : Fabrice Cendrin
Publié le : 2009/02/02
La version originale de cet article est consultable sur le Cactus heuristique

COMMENTAIRES Vous pouvez commenter cet article ou lire les commentaires postés.

  • l_enfouissement_du_porte-greffe.txt
  • Dernière modification: 2012/07/27 17:30
  • par alain