Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
la_culture_des_stapelia_et_des_huernia [2010/07/03 20:24]
nio91
la_culture_des_stapelia_et_des_huernia [2012/07/01 23:50] (Version actuelle)
alain
Ligne 7: Ligne 7:
   * **Ensoleillement :** la plupart des Huernia et des Stapelia apprécient la mi-ombre en période de végétation,​ du moins ici. Elles poussent plus du côté opposé à l'​ensoleillement et on trouve parfois entre les pots (donc bien à l'​ombre) de belles pousses. En plein soleil elles rougissent et la croissance est ralentie et parfois même s'​arrête définitivement Une Stapelia getliffei en plein soleil est condamnée. Dans la nature, beaucoup de Stapeliées croissent dans des herbes ou sous des arbustes.   * **Ensoleillement :** la plupart des Huernia et des Stapelia apprécient la mi-ombre en période de végétation,​ du moins ici. Elles poussent plus du côté opposé à l'​ensoleillement et on trouve parfois entre les pots (donc bien à l'​ombre) de belles pousses. En plein soleil elles rougissent et la croissance est ralentie et parfois même s'​arrête définitivement Une Stapelia getliffei en plein soleil est condamnée. Dans la nature, beaucoup de Stapeliées croissent dans des herbes ou sous des arbustes.
   * **Températures :** le problème est un peu plus compliqué car certaines sont capables de supporter des froids un peu vif (à sec) voire des petites gelées nocturnes en hiver. En Afrique du Sud ou dans le Sud du Zimbabwe, il gèle par endroits les nuits d'​hiver (-6 à Bulawayo et on y trouve, entre autres, Duvalia polita). D'​autre proviennent de régions ou les températures minimales ne sont jamais très basses. En culture, on peu hiverner à 5-7° les espèces les plus rustiques sans aucun risque et 10-15° pour les autres. J'ai essayé des Piaranthus à -3 dehors sous châssis, ils sont superbes.   * **Températures :** le problème est un peu plus compliqué car certaines sont capables de supporter des froids un peu vif (à sec) voire des petites gelées nocturnes en hiver. En Afrique du Sud ou dans le Sud du Zimbabwe, il gèle par endroits les nuits d'​hiver (-6 à Bulawayo et on y trouve, entre autres, Duvalia polita). D'​autre proviennent de régions ou les températures minimales ne sont jamais très basses. En culture, on peu hiverner à 5-7° les espèces les plus rustiques sans aucun risque et 10-15° pour les autres. J'ai essayé des Piaranthus à -3 dehors sous châssis, ils sont superbes.
-  * **Arrosage :** là ça se corse, car tout dépends ​de la région d'​origine des plantes cultivées. Il y a de nombreux régimes de pluies en Afrique du Sud et il est préférable de connaître l'​origine de ses plantes. Les Stapelia de la région des pluies d'​hiver aiment des arrosages l'​hiver quand il fait plus frais . Par exemple, je n'​arrose mon Quaqua mammillaris pratiquement que l'​hiver. D'​autres espèces ont besoin de beaucoup d'eau l'​été. Durant la période de repos des plantes, il faut quand même arroser un peu de temps à autre car sinon les racines sèchent et le démarrage de la végétation après est plus délicat. Le plus simple est de voir quand la plante forme de nouvelles pousses, c'est sa période de végétation et c'est là qu'il faut l'​arroser. ​+  * **Arrosage :** là ça se corse, car tout dépend ​de la région d'​origine des plantes cultivées. Il y a de nombreux régimes de pluies en Afrique du Sud et il est préférable de connaître l'​origine de ses plantes. Les Stapelia de la région des pluies d'​hiver aiment des arrosages l'​hiver quand il fait plus frais . Par exemple, je n'​arrose mon Quaqua mammillaris pratiquement que l'​hiver. D'​autres espèces ont besoin de beaucoup d'eau l'​été. Durant la période de repos des plantes, il faut quand même arroser un peu de temps à autre car sinon les racines sèchent et le démarrage de la végétation après est plus délicat. Le plus simple est de voir quand la plante forme de nouvelles pousses, c'est sa période de végétation et c'est là qu'il faut l'​arroser. ​
  
 Bon, j'​arrête là mon bavardage. J'​espère que vos Stapelia vont fleurir, mais surtout n'​oubliez pas que j'​habite vers Nice et que là où vous êtes ma recette ne fonctionnera peut-être pas aussi bien. A vous d'​adapter. De toutes façon les Stapelia sont et resteront des plantes capricieuses qui exigent beaucoup d'​attention,​ mais les fleurs nous récompensent tellement ! Bon, j'​arrête là mon bavardage. J'​espère que vos Stapelia vont fleurir, mais surtout n'​oubliez pas que j'​habite vers Nice et que là où vous êtes ma recette ne fonctionnera peut-être pas aussi bien. A vous d'​adapter. De toutes façon les Stapelia sont et resteront des plantes capricieuses qui exigent beaucoup d'​attention,​ mais les fleurs nous récompensent tellement !