Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
la_culture_in_vitro_premiers_pas [2010/07/03 21:20]
nio91
la_culture_in_vitro_premiers_pas [2015/10/22 16:24] (Version actuelle)
Ligne 8: Ligne 8:
 ===== Le rôle des hormones végétales ===== ===== Le rôle des hormones végétales =====
  
-[[/​images/​article020-01.jpg|{{ ​http://​www.cactuspro.com/​images/​article020-01r.jpg}}]]Une hormone est un composé organique synthétisé dans un organe, transporté vers des cellules cibles dans lesquelles il déclenchera une réaction précise. Chez les végétaux, on connaît actuellement 5 groupes d'​hormones,​ qui agissent principalement sur la division cellulaire (donc la croissance de la plante) et leur différenciation (la formation de divers organes). L'​effet des hormones dépend à la fois de leur concentration,​ de leur site d'​action,​ du stade de développement de la plante ainsi que de leur concentration relative (une hormone pouvant inhiber le rôle d'une autre). Vous trouverez ci-après un résumé des principales actions de ces molécules.+[[/​images/​article020-01.jpg|{{ ​https://​www.cactuspro.com/​images/​article020-01r.jpg}}]]Une hormone est un composé organique synthétisé dans un organe, transporté vers des cellules cibles dans lesquelles il déclenchera une réaction précise. Chez les végétaux, on connaît actuellement 5 groupes d'​hormones,​ qui agissent principalement sur la division cellulaire (donc la croissance de la plante) et leur différenciation (la formation de divers organes). L'​effet des hormones dépend à la fois de leur concentration,​ de leur site d'​action,​ du stade de développement de la plante ainsi que de leur concentration relative (une hormone pouvant inhiber le rôle d'une autre). Vous trouverez ci-après un résumé des principales actions de ces molécules.
  
   * Les Auxines : L'​auxine extraite des végétaux est l'​acide indolacétique. D'​autres composés, y compris des substances synthétiques,​ ont le même effet (acide 2,​4-dichlorophénoxyacétique,​ acide indole-3-acétique,​ acide indole-3-butyrique,​ acide 1-naphthalèneacétique). Sa synthèse a principalement lieu dans le méristème apical des pousses (groupe de cellules non différenciées,​ sans fonction autre que de se diviser et participer ainsi à la croissance de la plante). Elles stimulent l'​élongation de la tige, la différenciation et la croissance des racines (sur une bouture par exemple), la fructification (les graines qui se forment produisent de l'​auxine et provoquent ainsi le mûrissement du fruit). La pulvérisation d'​auxines sur des plants de tomates donne des fruits sans pollinisation,​ et les tomates obtenues sont sans graines.   * Les Auxines : L'​auxine extraite des végétaux est l'​acide indolacétique. D'​autres composés, y compris des substances synthétiques,​ ont le même effet (acide 2,​4-dichlorophénoxyacétique,​ acide indole-3-acétique,​ acide indole-3-butyrique,​ acide 1-naphthalèneacétique). Sa synthèse a principalement lieu dans le méristème apical des pousses (groupe de cellules non différenciées,​ sans fonction autre que de se diviser et participer ainsi à la croissance de la plante). Elles stimulent l'​élongation de la tige, la différenciation et la croissance des racines (sur une bouture par exemple), la fructification (les graines qui se forment produisent de l'​auxine et provoquent ainsi le mûrissement du fruit). La pulvérisation d'​auxines sur des plants de tomates donne des fruits sans pollinisation,​ et les tomates obtenues sont sans graines.
-  * Un bourgeon apical produit de l'​auxine qui, en descendant dans la plante, inhibe la croissance des bourgeons latéraux. Il n'y a donc pas de ramifications, c'est ce que l'on nomme la dominance apicale. Les auxines jouent aussi un rôle dans la capacité qu'a la plante de se tourner vers la lumière (phototropisme des feuilles) et de se diriger vers le sol (géotropisme des racines).+  * Un bourgeon apical produit de l'​auxine qui, en descendant dans la plante, inhibe la croissance des bourgeons latéraux. Il n'y a donc pas de ramification, c'est ce que l'on nomme la dominance apicale. Les auxines jouent aussi un rôle dans la capacité qu'a la plante de se tourner vers la lumière (phototropisme des feuilles) et de se diriger vers le sol (géotropisme des racines).
   * Trop d'​auxines inhibe la croissance cellulaire.   * Trop d'​auxines inhibe la croissance cellulaire.
-  * [[/​images/​article020-02.jpg|{{ ​http://​www.cactuspro.com/​images/​article020-02r.jpg}}]]Les cytokinines : Ces hormones (zéatine, BAP, kinétine, etc.) sont synthétisées dans les tissus en croissance active, plus particulièrement dans les racines, les embryons et les fruits. Elles sont transportées dans les autres organes par la sève brute (l'eau que la plante a absorbée du sol). En culture in vitro, leurs effets sont liés à ceux de l'​auxine. On cultive un morceau de tige sans hormones, les cellules deviennent très grosses mais ne se divisent pas, si on ajoute une cytokinine, rien ne se passe, mais si on ajoute la même quantité d'​auxine,​ les cellules se divisent, mais restent indifférenciées,​ on obtient un cal. S'il y a plus de cytokinines,​ le cal se différencie et des bourgeons apparaissent,​ s'il y a plus d'​auxines,​ des racines se forment. Elles inhibent les auxines, provoquent la ramification,​ retardent la sénescence (on en pulvérise sur les fleurs coupées pour conserver leur fraîcheur).+  * [[/​images/​article020-02.jpg|{{ ​https://​www.cactuspro.com/​images/​article020-02r.jpg}}]]Les cytokinines : Ces hormones (zéatine, BAP, kinétine, etc.) sont synthétisées dans les tissus en croissance active, plus particulièrement dans les racines, les embryons et les fruits. Elles sont transportées dans les autres organes par la sève brute (l'eau que la plante a absorbée du sol). En culture in vitro, leurs effets sont liés à ceux de l'​auxine. On cultive un morceau de tige sans hormone, les cellules deviennent très grosses mais ne se divisent pas, si on ajoute une cytokinine, rien ne se passe, mais si on ajoute la même quantité d'​auxine,​ les cellules se divisent, mais restent indifférenciées,​ on obtient un cal. S'il y a plus de cytokinines,​ le cal se différencie et des bourgeons apparaissent,​ s'il y a plus d'​auxines,​ des racines se forment. Elles inhibent les auxines, provoquent la ramification,​ retardent la sénescence (on en pulvérise sur les fleurs coupées pour conserver leur fraîcheur).
   * Les gibbérellines : Ces molécules sont produites dans les jeunes feuilles et les racines. Elles favorisent la germination des graines, le bourgeonnement après une période de dormance, l'​élongation de la tige et la croissance des feuilles, stimulent la floraison et la fructification. Leur action est souvent simultanée à celle des auxines.   * Les gibbérellines : Ces molécules sont produites dans les jeunes feuilles et les racines. Elles favorisent la germination des graines, le bourgeonnement après une période de dormance, l'​élongation de la tige et la croissance des feuilles, stimulent la floraison et la fructification. Leur action est souvent simultanée à celle des auxines.
   * L'​acide abscissique : Il est produit dans les bourgeons. C'est lui qui inhibe la croissance, freine la division cellulaire, ferme les stomates en période de sécheresse et déclenche la dormance. Cet acide est soit lessivé lors de fortes pluies, soit dégradé par la lumière, mais la germination des graines dépend à la fois de la quantité d'​acide abscissique,​ de celle des gibbérellines,​ et de facteurs extérieurs propres à chaque espèce (température,​ etc.).   * L'​acide abscissique : Il est produit dans les bourgeons. C'est lui qui inhibe la croissance, freine la division cellulaire, ferme les stomates en période de sécheresse et déclenche la dormance. Cet acide est soit lessivé lors de fortes pluies, soit dégradé par la lumière, mais la germination des graines dépend à la fois de la quantité d'​acide abscissique,​ de celle des gibbérellines,​ et de facteurs extérieurs propres à chaque espèce (température,​ etc.).
Ligne 95: Ligne 95:
   * De bourgeon à bourgeon : Des tubercules sont prélevés sur une plante adulte, désinfectés et mis en culture sur milieu MS contenant 3% de sucre (saccharose) et 6.6 ?M 8-benzylaminopurine (une cytokinine). Sur chaque tubercule se forment alors plusieurs bourgeons, qui peuvent être repiqués sur milieu MS. Ces bourgeons s'​enracinent et un petit cactus se forme. C'est la première méthode de multiplication,​ à ce stade, on peut soit les sevrer, c. à d. les mettre en terre, soit les réutiliser comme boutures pour reformer des plantes, c'est ce qui a servi dans cet exemple.   * De bourgeon à bourgeon : Des tubercules sont prélevés sur une plante adulte, désinfectés et mis en culture sur milieu MS contenant 3% de sucre (saccharose) et 6.6 ?M 8-benzylaminopurine (une cytokinine). Sur chaque tubercule se forment alors plusieurs bourgeons, qui peuvent être repiqués sur milieu MS. Ces bourgeons s'​enracinent et un petit cactus se forme. C'est la première méthode de multiplication,​ à ce stade, on peut soit les sevrer, c. à d. les mettre en terre, soit les réutiliser comme boutures pour reformer des plantes, c'est ce qui a servi dans cet exemple.
   * De bourgeon à bourgeon avec une phase de cellules non différenciées : Les pointes des racines sont prélevées (les meilleurs résultats ont été obtenus avec des fragments de 1 cm de long) et mises en culture sur milieu MS contenant 3% de sucre, 4.6 ?M de kinétine (cytokinine) et 9.06 ?M d'​acide 2-4-dichlorophénoxyacétique (auxine). Ces fragments sont placés à l'​obscurité durant une semaine, afin de ne provoquer aucune différenciation des cellules puis placés à la lumière. On obtient alors des cals (amas de cellules non différenciées) qui peuvent être fractionnés à l'​infini,​ même si certains dégénèrent après quelques repiquages. Les cals laissés à la lumière et repiqués sur un milieu MS contenant 7% de sucre, 4.6 ?M de kinétine (cytokinine) et 2.2 ?M d'​acide 2-4-dichlorophénoxyacétique (2-4-D) se différencient en une structure nodulaire verte compacte puis en bourgeons verts à tubercules proéminents portant des épines blanches.\\   * De bourgeon à bourgeon avec une phase de cellules non différenciées : Les pointes des racines sont prélevées (les meilleurs résultats ont été obtenus avec des fragments de 1 cm de long) et mises en culture sur milieu MS contenant 3% de sucre, 4.6 ?M de kinétine (cytokinine) et 9.06 ?M d'​acide 2-4-dichlorophénoxyacétique (auxine). Ces fragments sont placés à l'​obscurité durant une semaine, afin de ne provoquer aucune différenciation des cellules puis placés à la lumière. On obtient alors des cals (amas de cellules non différenciées) qui peuvent être fractionnés à l'​infini,​ même si certains dégénèrent après quelques repiquages. Les cals laissés à la lumière et repiqués sur un milieu MS contenant 7% de sucre, 4.6 ?M de kinétine (cytokinine) et 2.2 ?M d'​acide 2-4-dichlorophénoxyacétique (2-4-D) se différencient en une structure nodulaire verte compacte puis en bourgeons verts à tubercules proéminents portant des épines blanches.\\
-  * En optimisant chaque concentration d'​hormone et de sucre, on arrive à produire trois cactus par cal. Chaque petit cactus peut enfin être placé sur milieu MS sans régulateurs ​de croissance où il formera des racines après environ deux semaines.+  * En optimisant chaque concentration d'​hormone et de sucre, on arrive à produire trois cactus par cal. Chaque petit cactus peut enfin être placé sur milieu MS sans régulateur ​de croissance où il formera des racines après environ deux semaines.
   * De bourgeon à bourgeon avec une phase de cellules non différenciées : Après avoir obtenu des cals friables ( en augmentant la quantité de 2-4-D), on les place en milieu liquide sous agitation continue. Cette étape a pour but d'​isoler les cellules. Chaque cellule ou groupe de quelques cellules est alors placé sur un milieu contenant des hormones permettant la différenciation. On obtient ainsi un bourgeon par groupe de cellules. Ce bourgeon sera ensuite repiqué sur milieu MS où il formera des racines.   * De bourgeon à bourgeon avec une phase de cellules non différenciées : Après avoir obtenu des cals friables ( en augmentant la quantité de 2-4-D), on les place en milieu liquide sous agitation continue. Cette étape a pour but d'​isoler les cellules. Chaque cellule ou groupe de quelques cellules est alors placé sur un milieu contenant des hormones permettant la différenciation. On obtient ainsi un bourgeon par groupe de cellules. Ce bourgeon sera ensuite repiqué sur milieu MS où il formera des racines.
 Enracinement :\\ Enracinement :\\