Le semis de cactées

Par Frédéric Pillot

Ce petit topo est dédié à ceux qui désirent s’initier au semis et ne savent pas par quoi commencer, ni comment faire. Il résulte d’un retour d’expérience de près d’une dizaine d’années dans le domaine.

  • Pour un débutant, il convient de choisir des espèces faciles. Je pense notamment aux graines de Frailea, qui germent facilement et en moins d'une semaine lorsqu'elles sont fraîches. Autres choix possibles : Astrophytum, Ferocactus, Rebutia, Melocactus, Stenocactus, Echinopsis, Turbinicarpus, certaines Mammillaria (espèces de germination facile et rapide) ;
  • Choisir de préférence des graines fraîches, les graines plus anciennes pouvant germer, mais avec souvent un moins bon taux de germination 1) ;
  • Certaines graines ont une cuticule épaisse et doivent subir un choc thermique ou hydrique pour lever leur dormance. C'est le cas notamment des Opuntia dont la levée peut survenir quelques mois après le semis. D'autres sont difficiles à faire germer et on procède parfois à des traitements préalables pour les faire germer plus facilement : dessication et réhydratation, scarification, traitement à l'acide …. C'est le cas de certains genres délicats comme les Austrocactus, les Sclerocactus et certaines espèces de Copiapoa. Ce type de semis est alors réservé à des amateurs avertis ;
  • Parfois, les graines amènent avec elles des micro-organismes. Certains sont inoffensifs mais d'autres sont pathogènes et susceptibles d'attaquer les plantules après la levée. Pour éviter ce désagrément, il est bon de bien nettoyer les graines avant le semis. Certains vont même les décontaminer à l'eau oxygénée, l'eau de javel diluée ou encore la bétadine.
Graines d'Astrophytum Graines d'Opuntia Graines d'Ancistrocactus
Graines d'Astrophytum Graines d'Opuntia Graines d'Ancistrocactus



En conditions normales et avec des espèces classiques, faciles, les germinations apparaissent généralement au bout de quelques jours. En quinze jours, la majorité des graines auront levées. Au bout d'un mois, sauf rares exceptions, toutes les graines viables seront germées.

Un bon substrat à cactées peut convenir comme substrat à semis. Mon mélange à cactus est constitué d'un tiers de terreau bien décomposé (apport organique pour nourrir la plante), d'un tiers de sable fin/gravier fin et d'un tiers de gros graviers/ponce/pouzzolane (pour avoir un substrat aéré et drainant).

Pour réaliser mon substrat à semis, j'utilise les mêmes matériaux, mais je procède à quelques ajustements :

  • La proportion de sable/gravier de rivière est plus importante (jusqu'à 2/3 du mélange) ;
  • Le terreau utilisé doit être fin et ne pas contenir de débris organiques susceptibles de pourrir. Pour cela, j'utilise du terreau “spécial semis” ou de la véritable terre de bruyère que je tamise ;
  • Le gravier, la ponce ou la pouzzolane doivent également être tamisés (les graines de cactus étant de petite taille, le substrat doit être fin pour permettre une bonne adhérence et faciliter la levée).
Terreau tamisé Pouzzolane Sable de rivière Ponce
Terreau tamisé Pouzzolane Sable de rivière Ponce

L'apport d'engrais n'est pas nécessaire (on demande ici un substrat permettant de faire germer les graines, pas de faire pousser les plantes sur plusieurs années ; l'engraissage et l'apport de nutriments via la matière organique pourront être fait ultérieurement, après un premier rempotage)

Pour éviter d'éventuelles contaminations, on peut mettre un peu d'antifongique dans le substrat ou passer le mélange 15 minutes au micro-onde.

Une fois les graines et le substrat préparés, la mise en place des graines dans le substrat peut être réalisée. Pour le principe, on notera qu'il faut remplir les pots de substrat en le tassant un peu, puis disposer les graines sur le dessus, puis tasser encore un peu. Pour obtenir un maximum de levées, il convient de ne pas trop enfouir les graines dans le substrat. Il est souvent dit que les graines doivent être recouvertes d'une épaisseur correspondant à leur diamètre. Généralement, je ne recouvre pas les petites graines ou alors, je les saupoudre d'une légère couche de sable. Les plus grosses graines (Opuntia par exemple) sont quant à elles, plus profondément enfouies.

Pour obtenir une bonne germination, il convient d'apporter les conditions adéquates de température, luminosité et humidité :

  • Température : il importe de réaliser les semis en période favorable (printemps ou été) car en dessous de 15°C, la germination et la croissance des cactées sont très faibles. En règle générale, pour optimiser les conditions de germination, il faut une température entre 25°C et 30°C pendant la journée et environ 20°C la nuit. En dehors des périodes favorables, on peut aussi faire ses semis en mini-serre ou en lit breton (voir explication plus loin) pour apporter les conditions optimales ;
  • Luminosité : la luminosité est également un facteur important pour déclencher la germination. Comme pour les températures, une luminosité hivernale ne sera pas suffisante pour faire lever les plantules. En France, la luminosité naturelle minimale pour déclencher les levées sera celle que l'on a à partir de mai (12h30 de lumière de jour environ). Cela peut aussi être obtenu avec un éclairage artificiel et un minuteur ;
  • Humidité : le substrat doit être humidifié de manière importante tant que les graines n'auront pas germé. Une fois les plantules levées, on pourra laisser sécher le substrat avant de réhumidifier par le bas.
Lobivia chrysochete WR173 Melocactus disciformis Leptocereus weingartianus ssp. nova
Lobivia chrysochete WR173 Melocactus disciformis Leptocereus weingartianus ssp. nova
  • la méthode simple de la barquette positionnée sur le rebord d'une fenêtre : c'est la méthode utilisée lorsque les conditions naturelles s'y prêtent bien (fin de printemps, été). Elle consiste à semer les graines dans le substrat qu'on aura déposé dans des pots ou des barquettes (contenant des trous de drainage). On arrose ensuite par le dessous grâce à un récipient rempli d'eau (remontée de l'eau dans les pots par capillarité) de manière à humidifier fortement le substrat (celui-ci doit être humide jusqu'en surface). On recouvre le tout d'un cellophane pour maintenir une atmosphère la plus humide possible (favorable aux levées). Une fois les plantules levées, on pourra retirer le cellophane pour laisser le substrat sécher entre chaque arrosage. Lorsque ce cellophane est retiré, l'exposition au soleil doit être surveillée, les plantules étant relativement sensibles aux rayons du soleil.

Semis en barquette sur rebord de fenêtre

Semis en barquette sur rebord de fenêtre

  • la culture en sachets plastiques (baggy) et en lit breton : pour s'affranchir des contraintes climatiques, j'utilise un lit breton. Le lit “breton” est un “meuble” de fabrication personnelle dans lequel sont installés des tubes “fluos”. Ces tubes fluorescents classiques remplacent avantageusement les tubes horticoles au tarif plus élevé. Ils font 38 cm (14W) et sont laissés à environ 15 cm de la surface des pots de manière à apporter la lumière et la température suffisante. Pour obtenir l'ensemble du spectre lumineux, on utilise simultanément 2 types de tubes : 1 home light (ou blanc chaud, ou warm white, ou ref. 830) à dominante dans l'orange et 1 cool white (ou blanc froid ou blanc industriel ou ref. 840) à dominante dans le bleu. 
 Les pots de semis, après humidification et semis, sont placés quant à eux dans des sachets plastiques pour congélation avec fermeture à zip, que l'on referme hermétiquement. Cela permet de maintenir une atmosphère humide en permanence et une grande vitesse de croissance des plantules (cette atmosphère humide étant favorable aux développements fongiques et bactériens, il conviendra au préalable de bien décontaminer le substrat, les graines et les pots). Après fermeture des zips, on laissera les graines germées et les plantules se développer sans jamais ouvrir les sachets. On pourra ainsi laisser se développer les plantules plusieurs mois jusqu'à ouverture des sachets et remise progressive en condition normale de culture (séchage du substrat entre deux arrosages, exposition progressive à la lumière naturelle, …).

Semis en lit breton et en sachets

Semis en lit breton et en sachets

Avec un substrat adapté et de bonnes conditions de germination, réussir un semis de cactées n’est pas difficile. Le semeur, même débutant, sera souvent récompensé par de multiples levées et l’obtention de belles plantules. Bien sûr, il peut y avoir des échecs, mais ce sont ces échecs qui le feront progresser, le semeur averti évitant de recommencer les mêmes erreurs … et dans quelques années, quelle fierté il aura de montrer les plantes de sa production.





Auteur : Frédéric Pillot
Publié le : 2013/12/08


Vous pouvez retrouver cette page sur le forum et lire les commentaires suscités.

1)
En fait, ce n'est pas aussi simple : pour la plupart des espèces, on peut espérer des résultats convenables avec des graines de moins de 10 ans. Mais pour certaines espèces, le pouvoir de germination décroit rapidement et il est préférable de les semer rapidement après récolte (ex : Frailea). Pour d'autres, enfin, il semblerait que la germination soit meilleure avec de vieilles graines (ex : Eriosyce aurata).