les_chaines_de_graines_ou_de_plantes

Les chaînes de graines ou de plantes

Le 2008/03/10.

Une chaîne est lancée par une personne qui souhaite faire profiter, de manière tout à fait gratuite, les autres collectionneurs de ses surplus, ses excédents de graines ou de semis. Elle est motivée par la générosité et l'envie de partage.

La personne instigatrice de la chaîne prépare un colis contenant les graines, boutures ou plantes dont elle souhaite faire profiter d'autres et en fait part, en général, par le biais d'un forum. Deux modes sont possibles : le premier est de ne mettre qu'une seule annonce et les envois sont faits dans l'ordre des réponses, le second est une remise en jeu à chaque étape. C'est à l'instigateur de choisir le mode souhaité. Le premier est moins stressant pour les fragiles du coeur, mais le second offre l'avantage de ne pas pénaliser les collectionneurs s'étant absentés du forum lors du lancement.

Une chaîne n'est pas destinée à procurer aux seuls premiers participants les moyens de se faire une collection à bon compte ou de faire une provision de plantes à échanger. Elle est destinée à faire plaisir à un plus grand nombre possible de collectionneurs. Pour ce faire, on doit avoir à l'esprit que l'on est qu'un maillon, redevable envers le maillon précédent d'avoir pu choisir quelques plantes qui nous font plaisir, et responsable envers le maillon suivant de lui permettre d'en faire de même, autant que le stock de graines ou plantes le permettra. Son bon fonctionnement repose donc entièrement sur la courtoisie et le souci de faire en sorte, autant que possible, que le maillon suivant ait autant de plaisir que l'on en a eu soi-même. Dans cet esprit de partage, ceux qui le peuvent et le souhaitent peuvent ajouter de leur surplus au colis afin de pallier les prélèvements et faire ainsi durer la chaîne le plus longtemps possible.

Un collectionneur débutant ne doit pas se priver d'y participer sous le prétexte qu'il n'a rien à y apporter, c'est sans réelle importance car une chaîne est avant tout faite pour que les débutants puissent augmenter leur collection à peu de frais. Il fera simplement attention à ne pas prendre d'espèces dont il saura ne pas pouvoir leur assurer de bonnes conditions de culture pour les laisser à ceux qui sauront les faire prospérer.

Une chaîne ne peut fonctionner normalement que si chacun des acteurs respecte les règles de conduite suivantes :

  • Prendre connaissance de la liste des espèces disponibles afin de vérifier que l'intérêt est suffisant pour participer à la chaîne.
  • Ne prendre qu'un nombre raisonnable de plantes. Le fait de participer à la chaîne engendre obligatoirement le coût de réexpédition au maillon suivant, il est donc légitime que ceux dont les moyens ne sont pas extensibles aient le souci d'équilibrer la balance. C'est donc à chacun de juger en fonction de la rareté, de la qualité et du nombre de plantes disponibles dans le colis.
  • Ne pas prendre tous les exemplaires d'une même référence pour que les suivants puissent avoir eux aussi du choix. Un par espèce est à priori suffisant.
  • Faire très attention à l'étiquetage, ne pas mélanger les références ou remettre des plantes avec une étiquette dans un papier portant lui aussi une référence. Cela autorise dans ce cas à avoir un doute pour l'ensemble du colis… Si l'on ajoute quelque chose, le faire en mettant la détermination si elle est connue. Il est vivement déconseillé, par exemple de sortir les plantes de leur emballage pour les étaler, c'est le meilleur moyen de mélanger plantes et références. Si l'on veut les étaler, les laisser dans leur emballage ouvert est suffisant pour se faire une idée du lot. Tout emballage portant une mention doit être éliminé si l'on prend la dernière plante du lot, son maintien dans le colis serait une source de confusion.
  • Ne pas prendre des plantes en les remplaçant par d'autres références pour laisser penser que l'on en a pris moins.
  • Reconditionner en laissant les papiers suffisamment gonflés pour que les plantes ne soient pas écrasées. Si une plante est particulièrement fragile, la mettre dans un carton ou une bouteille en plastique coupée par exemple. Il vaut mieux, pour les petites plantes, ne mettre que peu d'épaisseur de papier, trop d'épaisseur générerait une rigidité qui ne permettrait pas de les garder gonflés. Le fait de laisser les paquets gonflés, outre le fait d'éviter l'écrasement, permet en plus de donner une certaine élasticité au contenu du colis et en cas de froid aide à l'isolation.

Cette opération est primordiale pour transmettre des plantes en bonne condition, elle demande donc d'être très méticuleux dans sa réalisation.

  • Si l'on a rien à ajouter ce n'est pas grave, mais si l'on peut y ajouter quelque chose, le faire racines nues, avec moins de terre possible, c'est moins lourd, cela tasse moins les plantes à côté et c'est plus propre.
  • Veiller à la bonne mise à jour de la liste, le maillon suivant s'attend bien évidemment à recevoir tout ce qu'il y est indiqué. Dans le cas d'ajouts de plantes, ne pas mettre une plante à diviser en mettant un nombre aléatoire de bouture, faire la division soi-même est le meilleur moyen d'assurer un bon comptage et un partage équilibré.

En résumé, la clef du système est de faire en sorte que le suivant reçoive le colis dans l'état où l'on souhaiterait le trouver en le recevant. Et même mieux si possible ! Respecter ces quelques principes est le meilleur moyen de remercier la personne ayant lancé la chaîne, c'est aussi le meilleur moyen de donner à d'autres l'envie de lancer la leur. Ces opérations, encore peu nombreuses, ne se généraliseront donc qu'avec le concours de tous.

Auteur : article collaboratif
Publié le : 2008/03/10.
COMMENTAIRES Vous pouvez commenter cet article ou lire les commentaires postés.

  • les_chaines_de_graines_ou_de_plantes.txt
  • Dernière modification: 2018/01/17 20:49
  • par yann