Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
mammillaria_bombycina_in_situ [2011/01/08 15:54]
nio91
mammillaria_bombycina_in_situ [2011/01/08 21:50] (Version actuelle)
nio91
Ligne 172: Ligne 172:
  
  
-Stenocactus ochoterenanus Tiegel était, en fait, la première plante que nous avons vue lors de notre arrivée sur le site. Tous les spécimens, aussi bien les jeunes plantes que les plantes adultes étaient en fleur ! L'aire de distribution de cette espèce, selon E. F. Anderson, inclut les états de Querétaro et de Guanajuato et nous pouvons dire maintenant qu'​elle s'​étend à l'​état d'​Aguascalientes. Dans un souci d'​exhaustivité,​ je dois aussi dire que nous avons vu deux espèces d'​Echinocereus,​ que je n'ai pas été encore capable d'​identifier correctement;​ il serait nécessaire de les observer lors de la floraison. Afin de respecter notre feuille de route, nous avons dû quitter le site tôt dans l'​après-midi,​ un peu déçus, mais aussi très satisfaits : cette découverte restera longtemps dans ma mémoire. Et c'est grâce à la collaboration de Jean-Marc avec Betty et Walter Fitz Maurice, qui ont découvert ce petit coin de paradis botanique. Nous nous sommes dirigés vers d'​autres sites, non moins fameux, pour découvrir la forme à spination jaune de Mammillaria bombycina et Mammillaria perezdelarosae,​ hautement ​menacés ​dans leur habitat. Mais c'est une autre histoire ! +Stenocactus ochoterenanus Tiegel était, en fait, la première plante que nous avons vue lors de notre arrivée sur le site. Tous les spécimens, aussi bien les jeunes plantes que les plantes adultes étaient en fleur ! L'aire de distribution de cette espèce, selon E. F. Anderson, inclut les états de Querétaro et de Guanajuato et nous pouvons dire maintenant qu'​elle s'​étend à l'​état d'​Aguascalientes. Dans un souci d'​exhaustivité,​ je dois aussi dire que nous avons vu deux espèces d'​Echinocereus,​ que je n'ai pas été encore capable d'​identifier correctement;​ il serait nécessaire de les observer lors de la floraison. Afin de respecter notre feuille de route, nous avons dû quitter le site tôt dans l'​après-midi,​ un peu déçus, mais aussi très satisfaits : cette découverte restera longtemps dans ma mémoire. Et c'est grâce à la collaboration de Jean-Marc avec Betty et Walter Fitz Maurice, qui ont découvert ce petit coin de paradis botanique. Nous nous sommes dirigés vers d'​autres sites, non moins fameux, pour découvrir la forme à spination jaune de Mammillaria bombycina et Mammillaria perezdelarosae,​ hautement ​menacée ​dans son habitat. Mais c'est une autre histoire ! 
  
 ===Bibliographie=== ===Bibliographie===