retour à la page principale

Botija - Taltal

Ce matin, j'ai eu une petite émotion en repliant le sac de couchage. Il m'a semblé que le vent poussait une brindille qui était sous le tapis de sol…. Mais a bien y regarder la brindille bougeait drôlement….

Un brindille qui s'appelle Brachistosternus (enfin, je crois…). Mes camarades à force de le mitrailler l'ont un peu énervé, du coup, il fait le beau. Personnellement, j'ai raté mes photos. Celle-ci est de Nicolas.

270.jpg

Nous quittons la Caleta Botija avec regret. En effet, ce campement était bien sympathique avec tout le confort souhaité……. Nous prenons la direction du sud, vers Taltal où nous serons ce soir. Nous faisons un arrêt à l'entrée d'une vallée au sud de la Quebrada Izcuña. Suite à une petite incompréhension, j'ai perdu de vue mes camarades et me suis retrouvé tout seul dans la vallée.

Il y a là des Eriosyce paucicostata en bouton.

Certains doivent être là depuis longtemps.

Il y a aussi des Copiapoa varispinata.

En revenant, je croise Philippe et nous nous posons la question de la racine de ces plantes. Il suffit de regarder. Le sol est du sable, sec même en profondeur, et il y a effectivement une belle carotte.

Avec un peu d'imagination, je verrais bien un mini Copiapoa decorticans dans cette plante…. Rassurez vous, nous avons rebouché le trou et rajouté un caillou pour la protéger.

Sur la zone plate à l'entrée de la vallée, il y a aussi des Copiapoa haseltoniana. Nous sommes là quasiment à la limite de l'aire de répartition. Au moins en bas. Il serait intéressant de voir jusqu'où ils vont en altitude.

Quelques kilomètres plus loin, sur le bord de la piste, nous voyons un auto-stoppeur…. Au Chili, on ne lève pas le pouce de la même façon que chez nous pour le stop …..

La Quebrada Medano est une oasis. Les montagnes tout autour forment un entonnoir, les nuages s'y accumulant. Et l'humidité y étant plus importante, la végétation aussi. Il y a aussi, plus en altitude un site archéologique.

Il y a des Eriosyce paucicostata

Des Copiapoa haseltoniana

Et des Copiapoa humilis

Quelques kilomètres plus au sud, la Quebrada rinconada est dans le même cas de figure. On y trouve une Tillandsia endémique à cette vallée décrite il y a quelques années : T. tragophoba (celui qui a peur des chèvres… ou plutôt celui que les chèvre aiment bien qui ne pousse plus que là où elles ne peuvent pas l'atteindre…). Mais seul Philippe l'a vu. Les autres n'ont pas eu le courage de monter là haut. Nous sommes restés sur le plat pour casser la croute et faire quelques photos.

Des Copiapoa haseltoniana

Des Trichocereus deserticola

Des Alstroemeria

Puis nous avons atteint Paposo et retrouvé la route goudronnée que nous avions prise quelques jours plus tôt. Nous avons atteint Taltal vers 17h, il nous restait encore un peu de temps pour quelques cactus. Une tentative au sud de la ville s'est soldée par un échec. La piste que nous voulions prendre était fermée. Nous avons alors pris la direction de l'est, vers la Pan américaine. Très rapidement nous avons vu des Copiapoa cinerea sur le bord de la route.

Et grâce à oeil de lynx Philippe nous avons pu voir 1 Eriosyce occulta. Malgré nos recherches, nous n'en avons pas trouvé d'autres.


Vous pouvez retrouver cette page sur le forum et lire les commentaires suscités.


retour à la page principale


Auteur : Alain
Publié le : 2012/03/31