Section 11 : CATAPHRACTA Schwantes ex S. A. Hammer
Espèce type : Conophytum calculus (Berger) N. E. Br. []

Origine du nom : vient de l'épiderme dur et croûteux.
Lien avec d'autres sections : ces plantes se distinguent par leur opacité blanchâtre. Les affinités sont difficiles à trouver, les pétales or suggèrent un lien avec des espèces diurnes primitives (aucun autre groupe de plantes à floraison nocturne n'a des couleurs aussi riches). D'autre part plusieurs populations de Cataphracta ont "perdu" leur pigment jaune. Et la plupart des espèces ont des fleurs au parfum de clou de girofle unique.

Description :
-Plantes : totalement hors de terre, très []ou peu ramifiées[].
-Enveloppe : très épaisse, blanchâtre, le plus souvent avec beaucoup de points et de tâches tanniques brunes.[]
-Feuilles : totalement fusionnées, rondes, et très dures.
-Epiderme : crayeux le plus souvent blanc [] avec beaucoup de points dans une espèce, C. stevens-jonesianum [],  mais le plus souvent il est glabre avec peu ou pas de points. Les cils sont si courts et ronds qu'ils semblent absents. Couleurs allant du vert crayeux au bleu ciel ou gris rosé et toujours opaque. Jamais de fenêtre.
-Fissure : glabre souvent surélevée ou en relief et de façon saisonnière entourée de rouge. [][]
-Fleurs : nocturnes, éclatantes  et très parfumées.
-Pétales : très colorés, le plus souvent jaunes [], quelquefois rouille [], cuivre [], rouge vineux et rarement blancs ou roses. []
-Stigmates : courts plutôt épais, 4 à 8.[]
-Capsule : dure, aplatie, foncée et très tanifére. []
-Germination : rapide et uniforme.
-Cotylédons : ronds, lisses et blanchâtres.
-Plantules : phase juvénile courte (<1an), mais la floraison n'arrive qu'après 2-3 ans.
Localisation : Knersvlakte, Namaqualand, Bushmanland, Sud de la Namibie.
Espèces:

C. breve

C. calculus subsp. calculus

subsp. vanzylii

C. pageae

C. stevens-jonesianum