Espèce type : Conophytum angelicae (Dinter & Schwantes) N. E. Br.

 C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg)

Origine du nom : vient de l'épiderme côtelé.
Lien avec d'autres sections : Barbata mais ici l'épiderme est glabre.


Description :


-Plante : très ramifiée pouvant combler des crevasses ou peu ramifiée sur terrain plat.

 C. angelicae (Hammaberg)


-Enveloppe : avec pellicules, souvent grise.

 C. angelicae (Hammaberg)


-Corps : aplati, rond ou cubique, jamais caréné.

  C. angelicae B & Y 1783 et C. angelicae ssp. tetragonum SB 1376 (Cone Peak)


-Feuilles : complètement fusionnées.

 C. angelicae B & Y 1783


-Epiderme : glabre, couvert de crêtes pâles et ridé, côtelé.

   C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg) et C. angelicae (Hammaberg)

Couleur brune, moutarde  ou citron vert.

   C. angelicae B & Y 1783, C. angelicae (Hammaberg) et C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg)

-Fissure : ciliée ou glabre.

 C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg)


-Fleurs : nocturnes, petites  et parfumées.

  C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg) et C. angelicae ssp. tetragonum SB 1376 (Cone Peak)


-Sépales : calice glabre et large par rapport aux staminodes pétaloïdes, persistant et sombre.

 C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg)

-Pétales :bruns rouges à orange pâle.

-Stigmates : courts.


-Capsule : molle, fragile, blanchâtre à brune, à 6 loges. Graines petites.

 C. angelicae ssp. tetragonum (Rosyntjieberg)


-Germination : rapide et uniforme.


-Cotylédons : ronds.


-Plantules :  forme adulte atteinte dans un délai d'un an, il faut compter deux ans pour la texture.


Localisation : Buschmaland, Namaqualand, Sud de la Namibie.


Espèces:

C. angelicae subsp. angelicae

subsp. tetragonum



PS: Dans son second livre Hammer a créé une section spécialement pour C. armianum ( section Batrachia) qu'il avait rangé tout d'abord dans la section Costata.