Section 2 : HERREANTHUS (Schwantes ) S. A. Hammer
Espèce type : Conophytum herreanthus S. A. Hammer[]

Origine du nom : est basé sur l'ancien genre Herreanthus de Schwantes. C'est un assemblage hétéroclite où certaines espèces ne sont liées aux autres que partiellement.
Lien avec d'autres sections : Minuscula et peut être Subfenestrata. 
Description :
-Plantes : taille moyenne, se divisant peu ou beaucoup, acaules.
-Enveloppe : très dure, papyracée ou presque, de blanc à marron foncé. []
-Corps : forme allant du V au long cylindre, durs ou caoutchouteux.
-Feuilles : en partie non fusionnées[] ou si elles le sont, l'apex, qui est quelquefois très pointu, est recourbé.[]

-Epiderme : glabre ou cilié, pas brillant ni fenêtré sauf près de la fissure. Le plus souvent vert pâle, quelquefois vert cendré à pourpré. Avec des points ou pas.
-Fissure : glabre []ou ciliée[], quelquefois avec une grande pustule. []
-Fleurs : diurnes qui souvent ne se ferment pas pendant plusieurs jours. Le plus fréquemment très parfumées.
-Pétales : roses [] ou blancs[], jamais jaunes. Les staminodes filamenteux sont souvent présents. []
-Stigmates : le plus souvent longs et libres. []
-Capsule : blanche à brun clair, rarement rouille ; ciliée, souvent spongieuse et le plus souvent très pointue. Jamais aromatique. []
-Cotylédons : obconiques et tronqués. []
-Plantules : stade juvénile long (2-4 ans), floraison avant 3 ans.
Localisation : Buschmaland, Namaqualand, Richtersveld.
Espèces :

C. blandum

C. herreanthus subsp. herreanthus

subsp. rex

C. jarmilae

C. marginatum subsp. marginatum

subsp. haramoepense

subsp. littlewoodii

C. regale

C. semivestitum



Comme la description de cette section est très hétéroclite, voici ce que nous livre Hammer dans son second livre:
C. herreanthus est facilement reconnaissable par ses très grandes feuilles sessiles non fusionnées pointues à bords rouges qui ne forment jamais d'enveloppe.  C. blandum est le plus proche de C. herreanthus ( même feuilles, même fleurs en plus petits et corps plus fusionnés ) alors que le C. regale est un blandum plus doux et préférant les cavités.  Ces deux espèces forment des enveloppes comme C. marginatum qui a lui seul forme un groupe et semble lié à C. violaciflorum  ( Minuscula) et au complexe de C. taylorianum (Wettsteina).

PS: C. jarmilea a été découvert entre les deux ouvrages de Hammer.