Agave victoriae-reginae T.Moore 1875

Publication : in Gardeners' Chronicle (London) 4(94): 485 (484-485) (1875).
Type : Gardeners' Chronicle (London) 4(94): 485, fig.101 (1875), lectotype désigné par Ullrich B., Kakteen und andere Sukkulenten 42(7): page centrale détachable n°22 (2p.) (1990).

Description

L'un des plus beaux agaves, très variable mais toujours facilement reconnaissable avec ses feuilles rigides et épaisses, non dentées, marquées longitudinalement de blanc sur les deux faces. A ne pas confondre avec deux autres espèces proches: Agave nickelsiae (=A. ferdinandi-regis) et A. pintilla.
Plante en rosette compacte de jusqu'à 40(-50)cm de diamètre, acaulescente ou, seulement en culture, avec un tronc très court et caché par les feuilles, généralement solitaire, mais pouvant rejeter, formée de feuilles rigides linéaires à ovales de 15-20(-30)cm de long sur 4-6cm de large, généralement densément imbriquées. Feuilles vertes marquées longitudinalement de blanc ou gris, plates à concaves dessus, arrondies à anguleuses dessous, arrondies à l'extrémité et terminées par 1 ou 3 épines marrons à noires coniques subulées et mucronées de 1,5-3cm de long, et à marges blanches à grises jusqu'à la base de la feuille, de 2-5mm de large, généralement sans dents.
Floraison estivale dans son habitat. Inflorescence en épi de 3-5m de haut fleurie sur toute sa moitié supérieure. Pédoncule de 4-6,6cm de diamètre à la base. Fleurs de couleur variable, blanc crème à jaune-vert, pouvant être teintées de rouge ou pourpre, de 4-4,6cm de long et environ 1,5cm de diamètre, à tube peu profond, en entonnoir, de 3mm de long, lobes ± égaux de 18-20mm de long et ovaire en fuseau épais de 18-24mm de long, à cou court.
Cytologie: 2n=60, 120.

González S. & al. différencient 3 espèces distinctes (2011):
Agave victoriae-reginae, à rosettes compactes de (70-)200-500 feuilles vertes ou vert-jaune, à l'apex recourbé vers le haut (pour les feuilles médianes), au dessous convexe à anguleux et à l'extrémité tronquée ou arrondie avec une épine en forme de mucron; et à fleurs de 2,6-3,6cm de long (sans les étamines).
Agave nickelsiae (correspondant à la plante plus connue en culture sous le nom invalide d'A. ferdinandi-regis), à rosettes moins compactes de 170-280 feuilles gris-vert à vert mat, pubérulentes, au dessous convexe et à bords nettement relevés, avec une marge blanche de 1-2mm de large à l'apex et prolongée à l'extrémité, sans rupture abrupte, par 1(-3) épine pyramidale dont les arrêtes sont dans le prolongement de celles de la feuille; et à fleurs de 3,8-4,4cm de long groupées par 3, aux tépales teintés de pourpre; microendémique du sud-est de Coahuila.
Agave pintilla, à rosettes lâches de 60-180 feuilles vert à vert pâle glauque, non pubérulentes, droites, au dessous plat à concave, à l'extrémité se prolongeant sans rupture abrupte par une épine lancéolée, avec une marge blanche de 5-10mm de large à l'apex; et à fleurs de 3,8-4,4cm de long groupées par 2, aux tépales blanchâtres à blanc verdâtre; qui pousse nettement plus à l'ouest des autres, au sud-est de Durango, vers El Mezquital à 1440-1580m d'altitude.

Au sein d'Agave victoriae-reginae, les mêmes reconnaissent 2 sous-espèces (2011):
La ssp. victoriae-reginae à rosettes compactes sphériques à aplaties au sommet, et feuilles lancéolées à oblongues de (7-)10-22cm de long à marges cornées continues jusqu'à l'apex, qui pousse à l'est de Coahuila et à l'ouest du Nuevo León.
La ssp. swobodae à rosettes compactes sphérico-oblongues, et feuilles oblongues à triangulaires de 6-12cm de long à marges cornées se détachant près de l'apex, qui pousse au sud de Coahuila et au nord-est de Durango.

Chez cette espèce déjà très variable, les nombreuses formes existantes sont issues d'une sélection horticole. Citons notamment la forme 'ornata' à feuilles trapues et marges blanches plus accentuées, albomarginata ou "White Rhino" à marges blanches très larges, marginata à marges jaunes, et marginata pallida à marges vert pâle. La forme viridis, dépourvue de marges blanches, est en fait un hybride entre Agave nickelsiae et A. asperrima.

Culture

Culture facile en substrat '3 tiers', similaire à celle des principaux autres agaves. Croissance très lente. Garder au sec et hors gel (0-5°C) en hiver. Peut être cultivée en extérieur en exposition ensoleillée et sol bien drainé. sous réserve d'être abritée des pluies hivernales. Au sec, elle peut résister jusqu'à -7°C, voire -10°C, mais cette résistance dépend de certains facteurs comme l'humidité ambiante et en dessous de 0°C on prends toujours le risque de marques disgracieuses sur les feuilles: évitez de prendre trop de risques avec une belle plante.
Reproduction par semis ou affranchissage des rejets. La plante est monocarpique et meurt donc après floraison. Elle peut fleurir vers 20-30ans. Semis à 23-25°C sans traitement préalable nécessaire pour accélérer la germination, qui se produit en 4-5 jours avec des graines fraîches.

Étymologie

Agave: du grec agavos, noble, illustre, admirable, sans doute en référence à sa belle stature.
victoriae-reginae: en l'honneur de la reine du Royaume-Uni et impératrice des Indes, Victoria (1819-1901).

Habitat

Mexique (Sud de Coahuila, centre du Nuevo León et nord-est de Durango), dans le désert de Chihuahua sur falaises calcaires, vers 500-1800m d'altitude.

Anecdotes

Noms vernaculaires: noha, noa, maguey noha, maguey de roca, lechuguilla (par méconnaissance des différences), agave de la reine Victoria (français), queen Victoria century plant (anglais), Königs-Agave (allemand); agave-vitoria-régia (portugais).
Introduction en Europe et origine du nom:
La première plante ramenée en Europe par Victor Considerant, en 1872, remporta la médaille d'argent à l'exposition florale de Paris. Cette plante, trop arrosée, mourut l'hiver suivant, mais Victor Considerant en importa 20 nouvelles en 1874, dont la plus grande fut plantée au jardin des plantes de Paris. Sept de ces plants furent acquises par le pépiniériste belge Louis Desmet, de Gand, qui les présenta à une exposition florale à Cologne (Allemagne). Le collectionneur anglais John Peacock acheta le lot et remporta un premier prix au salon d'octobre de la Royal Horticultural Society. Peacok suggéra de nommer la plante en l'honneur de la reine Victoria, ce qui fut fait par T. Moore, conservateur du jardin de Chelsea et éditeur du Gardeners’ Chronicle, dans l'édition datée du 16 octobre 1875. Carrière, l'éditeur français de la Revue Horticole, s'offusqua qu'une plante ramenée par un français soit nommée en l'honneur d'une personnalité anglaise et, après avoir rappelé l'historique de son introduction, la nomma à son tour Agave consideranti. Mais le code international de nomenclature botanique ne reconnaît pas cette motivation et privilégie l'antériorité. [d'après Alsemgeest W. & al. (2007)].

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

-4°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : moyen.

Substrat

Standard (3 tiers)

Dimensions maximales

Hauteur : 50 cm. Largeur : 50 cm.

Couleur des fleurs

blanc à jaune

Publications spécialisées

Traitements au sein du genre:
Thiede J., in Eggli U., Monocotyledons, Illustrated Handbook of Succulent Plants 71, fig. 7e (2001).
Gentry H.S., Agaves of Continental North America 183-185 (1982).
Articles:
González S. & al., El complejo Agave victoriae-reginae (Agavaceae), Acta botánica mexicana 95: 65-94 (2011), ISSN 0187-7151 (reconnait deux sous-espèces, et distingue 2 autres espèces).
Alberto González, Focus: Agave victoriae-reginae, Cactus & Co 12(3): (2008) )(Pas de taxonomie mais agréable à lire avec de belles photos d'habitat).
Alsemgeest W. & al., Agave victoriae-reginae (T. Moore), Succulenta 86(2): 63-69 (2007) (reconnaît 4 formes: la forme type, une forme compacte, ferdinandi-regis et viridis).
Martínez-Palacios A. & al., Somatic embryogenesis and organogenesis of Agave victoriae-reginae: Considerations for its conservation, Plant Cell, Tissue and Organ Culture 74(2): 135-142 (2003).
Eguiarte L.E. & al., Diversidad filogenética y conservación: ejemplos a diferentes escalas y una propuesta a nivel poblacional para Agave victoriae-reginae en el desierto de Chihuahua Revista Chilena de Historia Natural 72: 475-492 (1999).
Martínez-Palacios A. & al., Genetic diversity of the endangered endemic Agave victoriae-reginae (Agavaceae) in the Chihuahuan desert, American Journal of Botany 86(8): 1093-1098 (1999).
D'Arcangeli E & Cattabriga A., Agavaceae: Agave victoriae-reginae T. Moore, Piante Grasse 15(1): page centrale détachable (2p.) (1995).
Heath P.V., The type of Agave victoriae-reginae Moore, Calyx 2(2): 77 (1992).
Ullrich B., Agave victoriae-reginae T. Moore, Kakteen und andere Sukkulenten 42(7): page centrale détachable n°22 (2p.) (1990).
Ullrich B., Zum Verbreitungsgebiet von Agave victoriae-reginae T. Moore, Kakteen und andere Sukkulenten 41(11): 262-263 (1991).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 26/08/2011, mise à jour le 28/08/2011.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
jcm8182, semeuse, pcargeles, piquantrustique31, cactus26, jacques
Agave victoriae-reginae
Agave victoriae-reginae


Agave victoriae-reginae
Agave victoriae-reginae


Agave victoriae-reginae
Agave victoriae-reginae


Plus de photos de Agave victoriae-reginae avec Google images.

Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiche du genre :

image disponible Agave Linné

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Agave americana
image non disponible Agave americana cv. 'marginata' Trelease
image disponible Agave x arizonica Gentry & J.H.Weber 1970
image disponible Agave ovatifolia Villarreal & G.D.Starr 2002
image disponible Agave schottii Engelmann 1875
image non disponible Agave x treleasei Toumey 1901
image disponible Agave utahensis Engelmann 1871
image disponible Agave victoriae-reginae T.Moore 1875




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo