Genre
Sponsor du CF
Agenda
9 juillet 2022
Conférence en ligne (Web, Internet)
J'y vais
4 septembre 2022
Journée des plantes d'Uzès (Uzès, 30, France)
J'y vais
9, 10 et 11 septembre 2022
ELK (Blankenberge, Belgique)
J'y vais
10 et 11 septembre 2022
Les Journées des Plantes de Guerlesquin (Guerlesquin, 29, France)
J'y vais
10 et 11 septembre 2022
Marché aux plantes rares de Châtillon sur Chalaronne (Châtillon sur Chalaronne, 01, France)
J'y vais
17 et 18 septembre 2022
Les botaniques de Chaumont sur Loire (Chaumont sur Loire, 41, France)
J'y vais
Toutes les dates

Astrophytum Lemaire

Description

Les espèces de ce genre sont généralement solitaires, aux côtes peu nombreuses (maximum 8 à 10) et très visibles. Tendance colonnaire avec l'âge, à l'exception de l'espèce asterias.
Les collectionneurs apprécient généralement les espèces de ce genre, notamment pour leurs formes géométriques simples mais variées, et pour la facilité de croisement entre les espèces du groupe à fleurs jaunes d'une part, et celles du groupe à gorge rouge d'autre part.

Fruits : on trouve dans le genre Astrophytum tous les cas possibles pour la maturation du fruit :
* dehiscence basale (A. capricorne & co)
* dehiscence apicale (A. myriostigma & co)
* dehiscence longitudinale (A. caput-medusae)
* indehiscence (A. asterias)

Classification

Famille : Cactaceae

Culture

Cultiver dans un substrat standard, aucune précaution particulière. Seule l'espèce asterias a une réputation de culture plus difficile, notamment pendant les quelques semaines suivant le rempotage.

Le pouvoir germinatif des graines d'Astrophytum décroit très rapidement. Il est courant d'avoir 100% de levée dans les mois suivants la récolte. Au bout d'un an seulement ce taux diminue. Il est donc préférable de semer immédiatement après la récolte. Si celle-ci est un peu tardive (aout-septembre), il faudra soit avoir un équipement permettant le semis hors-saison, soit attendre le printemps.

Étymologie

Astrophytum = plante-étoile, à cause de la disposition particulière des côtes.

Anecdotes

Ce genre est très apprécié des amateurs, par ses formes originales.
Les japonais ont développé un grand nombre de cultivars et d'hybrides, le plus connu étant le Super Kabuto (forme d'Astrophytum asterias). Le Onzuka est de plus en plus courant (forme d'Astrophytum myriostigma v. columnare).

Hybridation : les hybrides entre les différentes espèces d'Astrophytum sont nombreux. Néanmoins des "affinités" existent parmi les 5 espèces myriostigma, ornatum, asterias, capricorne et coahuilense, qui sont réparties en 2 sous-genres : le premier sous-genre regroupe myriostigma et ornatum (fleurs généralement à gorge jaune) ; le 2ème sous-genre regroupe capricorne, asterias et coahuilense (fleurs généralement à gorge rouge).
Les espèces d'un même sous-genre s'hybrident bien entre elles. Les hybrides sont souvent nommés ainsi par les cultivateurs : Astrophytum X capas pour capricorne X asterias, Astrophytum X myror pour myriostigma X ornatum, etc.
La nouvelle espèce Astrophytum caput-medusae est probablement dans un 3ème sous-genre, mais ça reste à confirmer.

Site spécialisé

https://www.cactuspro.com/astro-web/

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

yann (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 01/03/2001, mise à jour le 23/08/2009.