Barkly, Sir Henry

1815 - 1898
Homme politique, gouverneur colonial et naturaliste émérite britannique.
Henry Barkly nait le 24 février 1815 à Monteagle, en Ecosse, dans une famille de négociants faisant commerce avec les Antilles. Il montre déjà un intérêt pour les sciences lors de sa scolarité mais suit ensuite naturellement des études de commerce. En 1836, il hérite notamment d’une confortable indemnité de 132.000 Livres Sterling en compensation de l’émancipation des 4.440 esclaves détenus par son défunt père, l’esclavage ayant été aboli par le Parlement en 1833.
Elu à la Chambre des Communes en 1845, il se retrouve sans grandes perspectives lorsque le Premier Ministre Robert Peel, qu’il soutient, est renversé, et il accepte en 1848 le poste de gouverneur de la Guyane Britannique que lui proposent ses opposants du parti libéral.
Là-bas, ses compétences économiques impressionnent le ministre de la Guerre et des Colonies, et il va occuper successivement les postes de gouverneur de la Jamaïque (1853), de Victoria (Australie 1856), où il se fait remarquer pour son soutien à la culture et aux actions de philanthropie, mais aussi pour sa capacité à collaborer efficacement avec les institutions locales, de l’île Maurice (1863), avant d’être nommé Gouverneur de la colonie du Cap et Haut-Commissionnaire pour l’Afrique du Sud en 1870.
Il y remplace un gouverneur hostile à l’idée de gouvernement responsable défendu par John Charles Molteno (1814-1886) et collabore activement avec ce dernier dont il partage les idées libérales, pour la mise en place d’institutions locales disposant de réels pouvoirs. A l’inverse, il s’oppose au projet de Lord Henry Carnavon (1831-1890) qui souhaite unifier sous tutelle britannique les différentes composantes de ce qui n’est pas encore l’Afrique du Sud. L’une des raisons de cette opposition est qu’une telle unification porterait atteinte aux droits des noirs dans la colonie du Cap, lesquels ont alors les même droits que les blancs et notamment le droit de vote, ce qui n’est pas le cas dans les autres colonies. Cette opposition lui vaut d’être disgracié et rappelé à Londres en 1877, puis d’être nommé à la Commission Royale de Défense Coloniale en 1879. Il décède le 20 octobre 1898 à Londres, Angleterre.
Parallèlement à sa carrière gouvernementale, Sir Henry Barkly continue à marquer un intérêt particulier pour les sciences. Il collecte ainsi de nombreux spécimens de plantes qu’il envoie aux Jardins Botaniques Royaux de Kew, en Angleterre. Il est élu membre de la Royal Society en 1864 et de la Royal Geographical Society en 1870. En son honneur ont notamment été nommés un col sud-africain, le Barkly Pass, et, pour les plantes, le genre Barklya de la famille des Caesalpiniaceae et, parmi les plantes succulentes, des espèces telles Crassula barklyi, Hoodia barklyi ou Tavaresia barklyi.

Nationalité : britannique.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 17/06/2020, mise à jour le 18/06/2020.


Sir Henry Barkly
Sir Henry Barkly


Plus de photos de Sir Henry Barkly avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

Aucune.

Fiches d'espèces :

Aucune.




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo