Bombacaceae Kunth

Publication : Malvaceae, Buttneriaceae, Tiliaceae 5 (1822).

Classification

Étymologie

Bombacaceae: du genre type Bombax, lui-même issu du latin médiéval bombax, coton, en référence aux fibres cotonneuses enrobant la graine des espèces de ce genre.

Description

La famille des célèbres baobabs dont d'autres espèces donnent le bois de balsa, le kapok et le fruit asiatique durian.
Arbres généralement de grande taille et à feuilles caduques, pouvant présenter un tronc large (pachycaule) servant au stockage de l'eau. Feuilles entières, simples ou plus fréquemment palmées ou digitées, à stipules caduques, implantées sur la tige en spirale.
Floraison généralement en l'absence de feuilles (saison sèche). Inflorescence en cymes courtes ou fleurs solitaires, dont la forme évoque celle de la famille des Malvacées (mauves, hibiscus) à laquelle la famille des Bombacacées a parfois été rattachée. Fleurs actinomorphes et hermaphrodites, généralement grandes et pollinisées par les chauves-souris, blanches ou vivement colorées, composées d'appendices sépaloïdes ou épicalice produisant du nectar à la base du calice, d'un calice à 5 sépales libres ou soudés à la base, de 5 pétales rarement absents, parfois soudés en tube, de 5 à nombreuses étamines parfois soudées en tube, à anthères déhiscentes longitudinalement et pollen lisse, et d'un ovaire supère à 2-5 (-8) carpelles soudés se prolongeant par un style simple, lobé ou capité.
Fruit sec, déhiscent et fibreux à l'intérieur, rarement charnu et indéhiscent, à grosses graines lisses, peu albuminées, parfois enrobées de fibres cotonneuses.
Environ 250 espèces réparties dans 30 genres. Type: Bombax Linné, Species Plantarum 1: 511 (1753).

Culture

Plantes tropicales difficiles à cultiver en régions tempérées du fait de leur taille. Mais les célèbres baobabs ont un tel pouvoir évocateur qu'ils sont assez recherchés, même s'ils sont plutôt traités en bonsaï sous nos latitudes. Pachira aquatica est souvent proposé en jardinerie comme plante d'intérieur avec des troncs tressés, Pseudobombax ellipticum au beau tronc pachycaule marbré est disponible chez les pépiniéristes spécialisés et Ceiba insignis est plutôt utilisé comme arbre d'ornement en zone 9a ou supérieure.
Toutes ces plantes ont besoin de conditions de culture de type tropicale, avec une température estivale de 20-26°C ou plus et une température hivernale ne descendant pas en dessous de 12°C. Elles apprécient un pot de grande taille, un substrat drainé 3 tiers et supportent souvent le calcaire. Les arrosages peuvent être importants en été, mais doivent être fortement réduits en hiver, mais pas totalement arrêtés afin de ne pas provoquer de perte de racines. Leur croissance est souvent forte lorsqu'ils sont jeunes, plus lente lorsqu'ils se ramifient et il ne faut pas hésiter à les pincer pour les obliger à se ramifier lorsque le tronc a atteint la taille désirée.
Reproduction par semis ou bouturage, voire greffage. Les graines ont une coque assez dure et il faut les laisser tremper 48h dans l'eau tiède avant de les planter dans un substrat bien drainant et des pots individuels assez profonds pour permettre un bon développement racinaire.

Anecdotes

Ethnobotanique: Le baobab est un arbre très important en Afrique, moins pour son bois, peu propre à la construction ou à la combustion, que pour son symbolisme et son importance dans la vie sociale des villages où il joue souvent le rôle d' "arbre à palabres" et est associé à de multiples légendes. Ses graines sont broyées pour en faire de la farine et il est également utilisé en pharmacopée traditionnelle.
Des autres espèces de la famille, seuls trois font l'objet d'une utilisation importante. Le bois d'Ochroma pyramidalis, bien connu des amateurs d'aéromodélisme sous le nom de balsa, est utilisé pour fabriquer des radeaux et autres embarcations. D'autres arbres de la famille fournissent un bois léger similaire au balsa utilisé dans la fabrication d'embarcations, d'allumettes, de caisses ou de placage. Les fibres cotonneuses du fruit du Ceiba pentandra ou kapokier, et dans une moindre mesure celles d'autres arbres de la même famille comme Bombax ceiba, donnent le kapok, une fibre notamment employée dans le rembourrage. Enfin Durio zibethinus produit à la partie basse de son tronc un gros fruit exotique épineux comestible, à l'odeur forte, connu sous le nom de dourian, durion ou durian.

Répartition géographique

Les espèces de cette famille se rencontrent dans les régions tropicales du monde entier, mais plus particulièrement en Amérique du Sud.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 28/04/2008.


Adansonia grandidieri
Adansonia grandidieri


Adansonia madagascariensis
Adansonia madagascariensis


Adansonia grandidieri
Adansonia grandidieri


Adansonia za
Adansonia za


Cavanillesia platanifolia
Cavanillesia platanifolia


Ceiba insignis
Ceiba insignis


Pachira aquatica
Pachira aquatica


Pseudobombax ellipticum
Pseudobombax ellipticum


Plus de photos de Bombacaceae avec Google images.

Genres de la famille Bombacaceae

image disponible Adansonia Linné 1759
image disponible Cavanillesia Ruiz & Pavon 1794
image disponible Ceiba Miller 1754
image disponible Chorisia Kunth 1822
image disponible Pachira Aublet 1775
image disponible Pseudobombax Dugand 1943

Fiches de botanistes :

image non disponible Kunth, Carl Sigismund




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo