Campanulaceae Jussieu

Publication : Genera Plantarum 163 (1789).

Classification

Étymologie

Campanulaceae: du genre type Campanula, lui-même issu du latin campana, cloche, en référence à la forme des fleurs.

Description

La famille des campanules et des lobélies, dont une espèce à tronc pachycaule, en voie de disparition dans la nature, Brighamia insignis, surnommé 'palmier de Hawaii', a fait l'objet d'un programme de multiplication commerciale intensive qui permet de la retrouver dans un grand nombre de collections de succulentes.
Plantes herbacées généralement vivaces, parfois bisannuelles ou annuelles, ou plus rarement arbustes. Feuilles simples, rarement pennées, sans stipules, alternes, parfois opposées ou verticillées,
Inflorescence généralement en racèmes ou en cymes plus ou moins contractés, mais certaines espèces présentent des fleurs solitaires. Fleurs actinomorphes (Campanuloideae) ou zygomorphes (Lobelioideae), blanches à rouges ou souvent bleues, hermaphrodites (rarement dioïques), mais au style ne déployant généralement ses stigmates qu'après que les étamines se soient flétries, rarement cléistogames. Fleurs composées d'un calice à 5 sépales libres mais soudés à l'ovaire, (3-) 5 (-10) pétales soudés totalement ou partiellement, rarement libres, (3-) 5 (-10) étamines à anthères libres (Campanuloideae) ou soudés (Lobelioideae) et un ovaire généralement infère ou semi-infère mais rarement supère. Ovaire formé de 2-3 ou 5 carpelles soudés et autant de loges (rarement 1-6 ou 10) contenant chacune un grand nombre d'ovules sur des placentas axiles, prolongé par un style simple mais aux stigmates aussi nombreux que les carpelles.
Fruit généralement en capsules déhiscentes, rarement indéhiscentes ou baies. Graines petites et nombreuses, parfois ailées, albuminées et à embryon droit.

La famille des Campanulaceae est très proche de celle des Asteraceae, avec laquelle elle a en commun l'inuline, qui remplace l'amidon dans les organes de réserve, et la présence de laticifères (donnant une 'sève' plus ou moins blanche). Certaines espèces parmi les plus évoluées des Campanulaceae (sous-famille Campanuloideae, genre Jasione) possèdent d'ailleurs des fleurs groupées en capitule annonçant celles des Asteraceae.
Cinq sous-familles sont généralement reconnues dont trois, parfois considérées comme des familles distinctes, nous intéressent plus particulièrement dans le cadre de cette encyclopédie:
Les Campanuloideae à fleurs actinomorphes et anthères libres (Campanula), voire soudés à la base chez les genres les plus évolués (Jasione).
Les Lobelioideae à fleurs zygomorphes et anthères soudés en tube.
Les Cyphioideae, qui présentent des caractères intermédiaires aux deux sous-familles précédentes.

Culture

Du fait de la distribution étendue de la famille, aucune règle commune ne peut être posée: se reporter aux fiches de genres.

Anecdotes

Type: Campanula Linné, Species Plantarum 1: 163 (1753).
Ethnobotanique: Seule la Raiponce ou Campanula ranunculus est parfois consommée: ses feuilles et racines pivotantes peuvent se manger en salade. Mais de nombreuses campanules et lobélies, et des espèces issues de genres proches comme les Platycodon, sont largement cultivées au jardin d'agrément.
En ce qui concerne les plantes succulentes, seul Brighamia insignis se retrouve communément en culture. D'autres espèces peuvent cependant être également considérées comme succulentes comme Lobelia gibbosa, originaire d'Australie, ou diverses espèces africaines de Cyphia à racines napiformes et tiges lianescentes annuelles, mais la première ne semble pas être en culture à ce jour, et les secondes sont rarement proposées en graines ou en plants.
A la différence des Campanuloideae qui présentent un latex sans alcaloïdes, celui des Lobelioideae contient des alcaloïdes à hétérocycle pipéridique, dont l'un, la lobéline, est extrait de Lobelia inflata et utilisé contre les défaillances respiratoires.

Répartition géographique

La famille des Campanulaceae se rencontre dans le monde entier, sauf en Antarctique, mais est plus particulièrement présente dans les zones tempérées de l'hémisphère nord.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 10/04/2008.


Brighamia insignis
Brighamia insignis


Cyphia linarioides
Cyphia linarioides


Plus de photos de Campanulaceae avec Google images.

Genres de la famille Campanulaceae

image disponible Brighamia A. Gray 1868

Fiches de botanistes :

image disponible Forsskål, Pehr
image non disponible Jussieu, Antoine Laurent de
image non disponible Kéraudren, Monique
image non disponible L'Héritier de Brutelle, Charles Louis
image disponible Linné, Carl von
image non disponible Redouté, Pierre Joseph




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo