Chamaecereus silvestrii (Spegazzini) Britton & Rose 1923

Publication : The Cactaceae III, 48, 1922
Basionyme : Cereus silvestrii Spegazzini 1905

Description

Selon C. Spegazzini Cactacearum Platensium Tentamen (1905, description originale) :
Cereus silvestrii.
Plantes poussant en touffes de 5 à 25 cm de diamètre et 3 à 7 cm de haut.
Les tiges sont nombreuses, celles du centre érigées et celles de la périphérie prostrées, elles ont de 7 à 14 mm de diamètre. Leur apex est arrondi, c'est le point de jonction de 8 côtes (rarement 7 à 9) légèrement laineuses. Les aréoles font 1 à 1,5 mm de diamètre et sont garnies d'aiguillons radiaux hyalins (transparents) de 1 à 1,5 mm de long.

Fleurs rose-rouille érigées en entonnoir de 40 mm de long, réceptacle inerme et pourvu d'écailles dont la base est garnie de trichomes (pilositées très fines), pétales lancéolés, étamines et filaments rouges, anthères ocres, style ocre couronné de 8 stigmates de même couleur. Fruit de 7 mm de long sur 6 mm de diamètre rouge rouille. Graines petites, noires.

Culture

En culture les plantes s'hybrident volontiers avec les représentants du genre Lobivia et un certain nombre d'obtentions horticoles a été décrit.

C'est une plante particulièrement résistante au froid. Maintenu dans des conditions sèches, elle est donnée pour résister à des températures de l'ordre de -15°C.

Étymologie

Espèce dédiée à Philippo Silvestri (1873-1949), entomologiste et botaniste italien.

Habitat

Localité type : collines entre Tucuman et Salta en Argentine.
Après C. Spegazzini personne n'a retrouvé cette plante à l'état sauvage. Tout le matériel en culture est originaire d'un prélèvement réalisé au début du XXéme siècle.

Anecdotes

Selon P. Fournier (Les Cactées et les Plantes Grasses, 1954) la longueur des rameaux est de 6 à 10 cm et chaque aréole est garnie de 10 à 15 aiguillons radiaux et d'un aiguillon central brunâtre.

Selon mes propres observations, la couleur des boutons floraux peut passer du vert au rouge au cours du développement. Les fleurs durent 2 jours et leur couleur varie de l'orange au rouge, leur forme est très proche de Lobivia saltensis originaire de la même région. Autre analogie avec Lobivia : le fruit est déhiscent à maturité.

A ne pas confondre avec Echinopsis silvestrii qui est une autre espèce !

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

-5°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : généreux.

Substrat

Standard (3 tiers)

Dimensions maximales

Hauteur : 6 cm. Largeur : 10 mm.

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

adb (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 28/01/2001, mise à jour le 30/11/2008.


Chamaecereus silvestrii
Chamaecereus silvestrii


Chamaelobivia silvestrii v. crassicaule f. cristata
Chamaelobivia silvestrii v. crassicaule f. cristata


Plus de photos de Chamaecereus silvestrii avec Google images.

Fiches de botanistes :

image non disponible Britton, Nathaniel Lord
image non disponible Rose, Joseph Nelson
image disponible Spegazzini, Carlos Luis

Fiche du genre :

image disponible Chamaecereus Britton & Rose 1922

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Chamaecereus silvestrii (Spegazzini) Britton & Rose 1923




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo