Chassagne, Maurice

1880 - 1963
Maurice Chassagne naît dans le Puy de Dôme en 1880. Les plantes l’intéressent dès le plus jeune âge. Il commence à herboriser sérieusement lors de son année de licence à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand, en 1897. Le frère Joseph Heribaud (1841-1917), grand spécialiste de la flore auvergnate lui apporte un excellent enseignement de la botanique. M. Chassagne l’accompagne dans ses herborisations et lui soumet certains de ses échantillons pour vérification.

Après avoir obtenu le grade de docteur en médecine, il s’installe en 1904 à Lezoux (63) et devient membre de la Société Botanique de France la même année. Sa vie est désormais rythmée entre la visite à ses patients et ses herborisations. Celles-ci le mènent bien sûr dans le Puy-de-Dôme, mais également dans l’ensemble des départements de l’Auvergne : Cantal, Allier, Haute-Loire, Loire, Lozère, Aveyron, Corrèze, Lot et Creuse. Il met en herbier de nombreux échantillons, notamment dans certains genres critiques comme les Rubus, Rosa, Sempervivum, Hieracium, Salix, etc… Il porte d’ailleurs un véritable intérêt pour ce dernier genre. Il prend soin de consulter les herbiers des botanistes locaux et lit la majorité des publications sur la flore d’Auvergne.

Il lègue en 1938 son herbier riche de 32000 échantillons à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand.
Il publie en 1956 et 1957 son ouvrage majeur : Inventaire Analytique de la Flore d’Auvergne et des contrées limitrophes des départements voisins paru en 2 tomes. Cet ouvrage reprend la grande majorité des travaux antérieurs et introduit un certain nombre de données sur l’Allier et la Haute-Loire, souvent en grande partie ignorées dans les flores précédentes.

Il décède en 1963.

Maurice Chassagne est l’auteur de 2 espèces valides pour la France, publiées avec son ami hongrois Soltán von Szabó. Il s’agit de deux endémique du Massif Central : Knautia foreziensis (Forez) et Knautia arvernica (Massif-Central).

Il a également décrit un hybride de Sedum (S. rupestre x S. forsterianum) : S. brevierei, dédié au botaniste Louis Brévière ( ?-1913) qui le découvrit à Pelleyrol (63).

Ouvrages majeurs :
Considérations sur la végétation de l’Auvergne (1927-1935).
Inventaire analytique de la flore d’Auvergne, 2 volumes (1956-1957).

Bibliographie :
Dayrat B., 2003. Les botanistes et la flore de France, trois siècles de découvertes. p553-557.

Nationalité : française.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 24/11/2008.


Plus de photos de Maurice Chassagne avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

Aucune.

Fiches d'espèces :

image non disponible Sedum x brevieri Chassagne 1956




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo