Claytonia Linné 1753

Publication : Species Plantarum 1: 204 (1753).

Description

Ce sont des plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces. Les racines sont fasciculées ou parfois pivotantes. Il y a deux types de tiges : les tiges souterraines et les tiges aériennes. Les tiges souterraine sont tubérisées, rhizomateuses ou caudiciformes et les tiges aériennes sont érigées ou décombantes. Chez certaines espèces, il n’y a pas de tiges souterraines différenciées. Les feuilles sont charnues, simples, sessiles ou pétiolées. Le nombre de feuilles de la base est très variable : de quelques unes à un grand nombre. Elles sont de forme linéaire, lancéolée, oblancéolée, rhomboïdale, spatulée ou encore ovale. Elles sont opposées en verticillées par 3. Les nœuds sont glabres.

Les inflorescences sont terminales, en racème ou en ombelle et munies de bractées. Les sépales au nombre de 2, sont persistants, verts et inégaux. Il y 5 (ou moins) pétales connés à la base et 5 étamines adnées à la base des pétales. Les ovules sont au nombre de 3 ou de 6. Il y a 1 style et 3 stigmates.

Les fruits sont des capsules s’ouvrant par trois fentes longitudinales. Il y a de (1-) 3 à 6 graines dans le fruit. Les graines sont noires et tuberculées.

Classification

Famille : Portulacaceae

Culture

L’auteur de cette fiche n’a cultivé que Claytonia perfoliata. Les autres espèces du genre devraient se cultiver comme des plantes de jardin à installer en sol plus ou moins drainant selon leur origine (montagnarde ou pas). Pour Claytonia perfoliata, seule espèce du genre à être considérée comme succulente, voir sa fiche pour la culture.

Étymologie

Claytonia : Dédié au médecin botaniste anglais John Clayton (1686-1773), qui étudia la végétation dans l’Etat fédéral de Virginie.

Anecdotes

Taxonomie :
28 espèces sont actuellement reconnues au sein de ce genre. La classification de ce genre a connu maintes bouleversements. Etant très proche du genre Montia, plusieurs espèces ont connu des allers-retours entre ces 2 genres. La classification intra-générique est elle-même assez floue. Entre 2 et 10 catégories intra-génériques ont été distinguées.

Espèce type :
Claytonia virginica L. - Species Plantarum 1: 204. 1753. LT designated by N. L. Britton & A. Brown, Ill. Fl. N.U.S. ed. 2, 2: 37 (1913)

Répartition géographique
Ce sont des plantes d’Amérique du Nord (en incluant le Mexique), d’Amérique Centrale (Guatemala) et d’Asie (Sibérie, Mongolie).
Hormis Claytonia perfoliata qui pousse dans des régions plutôt chaudes, la majorité des espèces se rencontrent dans des contrées relativement humides, montagneuses ou alpines voire arctiques . On les trouvent dans des milieux très variés : zones marécageuses, bois humides, landes sèches et sableuses ou encore éboulis de montagne.

Une espèce, Claytonia perfoliata, est naturalisée en Nouvelle-Zélande et en Europe (Angleterre , Belgique, Allemagne, Danemark et France).

Les Claytonia en France
Claytonia perfoliata, espèce américaine, a été introduite en France et est désormais naturalisée dans l’Ouest du territoire (voir fiche de cette espèce pour plus d’informations).

Publications spécialisées

Ford, D. I. 1986. Portulacaceae. Fl. Veracruz. 51: 6-8

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 02/06/2008.


Plus de photos de Claytonia avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Linné, Carl von

Fiches d'espèces :

image non disponible Claytonia perfoliata Donn ex Willdenow 1798

Fiches de synonymes :

image disponible Claytonia calycina (Engelmann) Kuntze 1891




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo