Crassula plegmatoides Friedrich 1967

Publication : Neue und Verkannte Sippen der Gattung Crassula aus Südwestafrika und der Nordwestlichen Kap-Provinz, Mitteilungen (aus) der Botanischen Staatssammlung München (Munich) 6 : 627 (-629) (15 octobre 1967)
Type : Merxmüller & Giess 2454, Namibie, ‖Karas ("Distr. Lüderitzbucht-Süd"), Uubvley, au nord d‘Oranjemund, année 1967, déposé au Botanische Staatssammlung München (Allemagne) (M0108184: holotype).

Description

Une plante succulente compacte aux feuilles imbriquées formant une colonne quadrangulaire grisâtre et couverte de papilles donnant un aspect duveteux.
Plante succulente vivace compacte et très légèrement ramifiée à la base, à tiges érigées à décombantes entièrement couvertes de feuilles imbriquées et plaquées sur la tige à la manière d’une pomme de pin, disposées par paires, opposées, donnant à chaque tige l’aspect d’une petite colonne quadrangulaire, chacune pouvant atteindre 8 cm de haut, 15 cm en culture, sur 1-2 cm de diamètre. Feuilles sessiles, largement ovales à presque sphérique de 5-9(-12) mm de long sur 7-13(-15) mm de large concaves au recto, fortement convexes et avec une quille ± marquée au verso, à l’extrémité aiguë, vertes, grises ou marrons, aux surfaces exposées densément couvertes de papilles sphériques donnant un aspect duveteux gris ou gris-vert à la plante. Bien que proche de Crassula deceptor, cet aspect duveteux et les pointes des feuilles plaquées vers l’intérieur des tiges, permettent de bien distinguer les deux espèces. Les vieilles feuilles sèchent et restent attachées à la tige. Racines fibreuses.
Floraison diurne en début d’automne (mars-avril dans l’habitat, septembre-octobre dans l’hémisphère nord). Inflorescence terminale en thyrse lâche aux dichasia de 4-8 fleurs sessiles et au pédoncule de 3-6 cm de long, couvert de poils recourbés et portant quelques bractées oblongues- triangulaires, à l’extrémité nettement aigüe. Calice gris-vert charnu couvert de petits poils, à lobes triangulaires de 1,5-2 mm de long, à marges ciliée et à l’extrémité nettement aigüe. Corolle tubulaire, crème à jaune pâle, devenant marron en se fanant, soudée à la base et à lobes oblongs de 2-3 mm de long, à l’extrémité obtuse, avec appendice dorsal ± visible, s’écartant et se recourbant vers l’extérieur. Etamines à anthères marron.
2n=56. Section Arta.
Une forme deux fois plus grosse, qui serait originaire du sud-est d’Alexander Bay (Afrique du Sud) est parfois proposée à la vente.

Culture

Culture assez facile avec croissance printanière et automnale, mais nécessitant une exposition très lumineuse pour conserver la compacité de cette plante, ainsi qu’un substrat bien drainé, séchant rapidement. Arrosages prudents mais réguliers au printemps et en automne, suspendus ou fortement réduits en été, période de repos, et en hiver sauf si les températures hivernales de votre région autorisent un arrosage plus régulier. Arrosez plutôt par-dessous, en veillant bien à ce que l’eau ne stagne pas entre les feuilles. Attention aux cochenilles qui ont tendance à se loger entre les feuilles ou sur les racines. Donnée comme résistant à -2°C, mais à conserver hors-gel par sécurité.
Reproduction par semis, ainsi que par bouturage de feuilles ou de tiges. Gagne à être re-bouturée quand les tiges ont trop de vieilles feuilles à la base et que cela nuit à l’apparence de la plante.

Étymologie

- Crassula : du latin crassus, épais, en référence à la succulence de la plupart des espèces du genre.
- plegmatoides : du grec ancien plegma, panier (en osier), et eidês, aspect, sans doute en référence à l’aspect des tiges dont les feuilles imbriquées évoquent l’aspect d’un tressage en osier.

Habitat

Afrique du Sud, province du Cap-Nord, et sud de la Namibie, région de ‖Karas, sur une bande littorale allant des environs de Port Nolloth au sud, jusqu’aux Buchu Mountains (Bocgoeberge) au nord, généralement sur pentes et collines sableuses, mais sans être totalement inféodé à ce milieu, entre 100 et 300 m d’altitude

Anecdotes

Crassula plegmatoides est souvent distribué sous le nom de Crassula arta qui est en fait, taxonomiquement, un synonyme de Crassula deceptor, la confusion venant à l’origine de Jacobsen.
Description originale (Friedrich 1967) :
« Crassula plegmatoides Friedr. , spec.nova (Sect. Campanulatae Ser. Artae)
Herba perennis succulenta, 5 - 10 (cult. ad 15) cm alta; caule e basi sublignosa parce ramoso, basin versus foliis emarcidis tecto, 4-6 mm crasso. Rami erecti, foliis 8 - 10 paribus dense imbricatis totum tecti, cum foliis subquadranguli-columnares (quasi plegmatoidei = zopfförmig), 2,5 - 5 (cult, ad 8) cm longi, 1 - 2 cm crassi, Folia valde carnosa, connati-perfoliata, semi-globosi-subdeltoidea, apice incurva, subacuta, superne valde convexa, papillis minutissimis globosis dense obtecta, glauciviridia, supra usque ad apicem excavata, glabra, marginibus acutangulis papillosi-ciliatis, 0,7 - 1,5 cm longa et lata, 0,4 - 0,8 cm crassa. Inflorescentia terminalis, cymosi-corymbosa, primum densi- demum plerumque laxiflora. Pedunculus 3-5 cm longus, minute papillosi-hirsutus, bracteis parvis 1 - 2 paribus, vacuis instructus, apice dichasialiter ramosus. Flores bibracteati, 5-meri, 2,5 - 3 mm longi, primum sessiles deinde post anthesin 0,5 - 2 mm pedicellati. Calyx 1,5 - 1,7 mm longus, extus papillis piliformibus vestitus; calycis lobis deltoideis, obtusis, 0,8 - 1 mm longis, margine ciliatis. Corolla campanulata, alba; petala oblonga, erecta, apice minus recurva, 2,3 - 2,5 mm longa, ad 1 mm lata, basi ad 0,5 mm coalita, dorso minute papillosa et infra apicem brevimucronata. Stamina 1,5 - 1,8 mm longa, antheris cr. 0,6 mm longis. Carpella oblongi-ovoidea, apice truncata, stigmatibus rubroviolaceis sessilibus. Squamae late obcuneatae, luteae, cr. 0,5 mm longae et latae, apice leviter emarginatae vel crenulatae. (Abb. 3)
Holotypus: MERXMÜLLER & GIESS 2454 (M).
Südwestafrika
Distr. Lüderitzbucht-Süd: Buchuberge, Fläche nordöstlich des Lagers, 4. 7. 1929 (DINTER 6488 B ! , HBG!). Schakalsberge, 23. 3. 1958 (MERXMÜLLER & GIESS 2295 M!, 2637 M!). Uub-Vley bei Oranjemund (MERXMÜLLER & GIESS 2454 M!). Ohne genaueren Fundort (GIESS 4558 M!, EBERLANZ s. nr. = MERXMÜLLER 3486 M!).
Klein Namaqualand
Port Nolloth (HARDY 160 M!, 612 M!, 616 M!). Holgate (HERRE 65/6 M!). Alexanderbai (RAUH 11511 HEID!).
Unter diesem neuen Taxon ist jene Sippe zu verstehen, die bislang ganz allgemein als Crassula arta Schoenl. bezeichnet wurde. Aufgrund einer Mißdeutung von Crassula deltoidea Thbg. durch HARVEY (1861) wurde die von dem letzteren beschriebene Sippe von SCHOENLAND (1929) in Crassula arta Schoenl. umbenannt. Neben den beiden unter der HARVEYschen Beschreibung erwähnten Aufsammlungen (Syntypen: WALLICH, ZEYHER 659, beide von Lieslap, Klein Namaqualand) gibt SCHOENLAND eine weitere Aufsammlung (E. G. ALSTON s. nr. , Namaqualand) an, die er zusammen mit BAKER fil. (1902) noch als Crassula deltoidea Thbg. bezeichnet und kurz beschrieben hatte. Wie sich nun anhand von Typusmaterial (TCD, W), von dem SCHOENLAND zumindest das in Dublin (Herb. Harvey !) befindliche nicht gesehen hat, herausstellt, entspricht die echte Crassula arta Schoenl. - bezogen auf deren HARVEYsche Beschreibung und deren Typen - nicht dem, was SCHOENLAND selbst darunter verstanden wissen wollte. Sie representiert vielmehr eine Form, die hier in mehreren Aufsammlungen vorliegt, bislang aber noch nicht bestimmt werden konnte und die beispielsweise von V. HIGGINS (1964) als ' Crassula cornuta' sowie von RAUH (1967) als Übergangsform zwischen Crassula cornuta und Cr. deceptor abgebildet worden ist. Der Name Crassula arta Schoenl. muß für diese Sippe beibehalten werden, da sich SCHOENLAND bei der Neubenennung eindeutig auf deren HARVEYsche Beschreibung und somit auch auf die darunter angegebenen Typen bezog. Die von SCHOENLAND unter Cr. arta zitierte ALSTONsche Aufsammlung entspricht dagegen jener Form, die schon seit längerer Zeit als Crassula arta Schoenl. häufig kultiviert wird und dementsprechend oft in der Literatur erwähnt und abgebildet worden ist; so z. B. von JACOBSEN (1933, 1954, 1960), FRIEDRICH (1960), V. HIGGINS (1964) und RAUH (1967). Trotz der kurzen und wesentliche Merkmale hervorhebenden Beschreibung durch SCHOENLAND & BAKER fil. (1902) erweist sich dieser Formenkreis als eine bisher noch nicht oder zumindest ungültig beschriebene Sippe, deren Synonymie sich wie folgt darstellt.
Crassula plegmatoides Friedr.
Cr. deltoidea auct. : Schoenl. & Bak.fil. in Journ. Bot. Lond. 40: 284 (1902) non Thbg. (1778) nec. auct. : Harv. (1861).
Cr. pseudocolumnaris Dinter in Feddes Rep. 29: 169 (1931) nom. nud.
Cr. arta hort, et auct. plur. : Jacobsen, 'Die Sukkulenten' : 43, fig. 39/2 (1933), Handb. Sukkul. Pfl. 1: 386, fig. 258 (1954), edit. angl. 1: 304, fig. 296 (1960); Friedr. in Mitt. Bot. München 3: 586 (1960); V.Higgins in 'Crassul. in Cultiv.' : 27, fig. 4 (1964); Rauh in 'Die wunderb. Welt d. Sukkul. ' : 137, t. 70, fig. 7 (1967). »

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

5°C

Arrosages

Hiver : faible. Été : faible.

Substrat

Minéral

Dimensions maximales

Hauteur : 15 cm. Largeur : 10 cm.

Couleur des fleurs

crème à jaune pâle

Site spécialisé

http://www.crassulaceae.ch/de/artikel?akID=31&aaID=2&aiID=P&aID=3162

Publications spécialisées

Rowley G., Crassula: A Grower's Guide 157 (2003).
Jaarsveld E. v. in Eggli U., Illustrated Handbook of Succulent Plants: Crassulaceae 69, fig. Via (associée par erreur à Crassula deceptor) (2003).
Court D., Succulent Flora of Southern Africa 90 (2000).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 19/06/2020.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
vince79, heidi33
Plus de photos de Crassula plegmatoides avec Google images.

Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiche du genre :

image disponible Crassula (Linné)

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Crassula 'Alice Herbert'
image disponible Crassula 'Bride's Bouquet'
image disponible Crassula 'Buddha's Temple'
image disponible Crassula 'Celia'
image disponible Crassula 'Morgan's Beauty'
image disponible Crassula acinaciformis Schinz 1894
image disponible Crassula alpestris Thunberg 1778
image disponible Crassula alstonii Marloth 1910
image disponible Crassula ammophila Toelken 1975
image disponible Crassula arborescens (Miller) Willdenow
image disponible Crassula barbata Thunberg 1778
image disponible Crassula barklyi N.E. Brown 1906
image non disponible Crassula columella Marloth & Schönland 1929
image disponible Crassula deceptor Schönland & Baker f. 1902
image disponible Crassula elegans ssp. elegans Schönland & Baker.f.
image disponible Crassula falcata J.C.Wendland
image disponible Crassula fragarioides van Jaarsveld & Helme 2011
image disponible Crassula mesembryanthemoides Dinter 1919
image disponible Crassula muscosa Thunberg
image disponible Crassula ovata Druce 1917
image non disponible Crassula plegmatoides Friedrich 1967
image disponible Crassula portulacea Lamarck
image disponible Crassula pyramidalis Thunberg 1778
image disponible Crassula rupestris Thunberg 1778
image non disponible Crassula rupestris ssp. commutata (Friedrich) Toelken 1975
image disponible Crassula rupestris ssp. marnieriana (H. Huber & H. Jacobsen) Toelken 1975
image disponible Crassula rupestris ssp. rupestris Thunberg 1778
image disponible Crassula sarcocaulis Ecklon & Zeyher 1837
image disponible Crassula susannae Rauh & Friedrich 1962
image non disponible Crassula tillaea Lester-Garland 1903
image disponible Crassula vaillantii (Willdenow) Roth 1827




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo