Croizat, Leon

1894 - 1982
Léon Croizat, botaniste franco-italien de parents savoyards, nait à Turin le 16 juillet 1894.
Il a 20 ans quand éclate la 1ère guerre mondiale et sera mobilisé par l'armée italienne jusqu'à la fin du conflit. Revenu à la vie civile, il achève ses études, passe un diplôme de droit puis émigre avec femme et enfants vers les Etats-Unis pour échapper à la montée du fascisme.

Croizat va alors connaître des années très difficiles. Il essaie de vivre de son talent d'aquarelliste, parvient à vendre quelques œuvres mais la crise de 1929 et l'effondrement du marché de l'art vont le plonger dans la misère. Après avoir tenté sans succès sa chance à Paris, il revient à New-York.

Très intéressé par la botanique et grâce à ses talents (il parle 8 langues et dessine à la perfection), il obtient un poste d'assistant puis de consultant à l'arboretum de l'université d'Harvard. Il consacre une partie de son temps à étudier les Euphorbiacées, notamment le genre Croton et se passionne pour la biogéographie. Cette discipline naissante, s'attache à expliquer l'histoire des faunes et des flores et les raisons de leurs répartitions géographiques. Croizat développe une théorie selon laquelle des évènements géologiques anciens en seraient la cause principale et publie un premier ouvrage sur le sujet en 1958. Le phénomène de la dérive des continents n'est pas encore formellement établi et sa théorie trop audacieuse pour l'époque, est très mal accueillie par les scientifiques qui la jugent excentrique et farfelue. Croizat qui critique ses détracteurs par de violentes attaques dans ses écrits ne se fait pas que des amis ! au départ du directeur qui l'avait engagé, il est "remercié" et doit quitter son poste.

Il s'installe alors au Vénézuela où il est nommé professeur de botanique à l'université de Merida. Il y enseigne tout en poursuivant ses travaux personnels, publications, conférences.
En 1972, il est nommé directeur du jardin de Coro dont il fonde avec sa seconde épouse, toute la collection de xérophytes. Il y reste jusqu'à sa mort à 88 ans, le 30 novembre 1982.

Croizat est aujourd'hui considéré comme le fondateur principal de la biogéographie historique.
Son souvenir est perpétué par des plantes nommées en son honneur :
- l'espèce Croton croizatii et le genre Croizatia (à présent reclassé dans les Phyllanthacées) Steyerm 1952.
- l'espèce Euphorbia croizatii Léandri 1946. Une malgache aux très jolis cyathes.

Nationalité : italienne.

Auteur

pincettes (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 16/02/2017.


Plus de photos de Leon Croizat avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

image non disponible Cleopatra Pancher ex Croizat
image non disponible Moacroton Croizat
image non disponible Navajoa Croizat
image non disponible Neoguillauminia Croizat
image non disponible Phyllanoa Croizat

Fiches d'espèces :

Fiche de synonyme Echinofossulocactus bustamantei (Bravo) Croizat 1942
Fiche de synonyme Echinofossulocactus lexarzai (Bravo) Croizat 1942
Fiche de synonyme Euphorbia resinifera v. chlorosoma Croizat 1942
Fiche de synonyme Euphorbia suareziana Croizat
image disponible Lophophora diffusa (Croizat) Bravo
Fiche de synonyme Lophophora diffusa ssp. diffusa v. swobodaiana ((Croizat) Bravo) Halda, Kupcak & Malina
Fiche de synonyme Lophophora diffusa ssp. kubesai ((Croizat) Bravo) Halda, Kupcak & Malina
image disponible Lophophora echinata v. diffusa Croizat
image disponible Navajoa peeblesiana Croizat 1943
image disponible Pediocactus peeblesianus (Croizat) L.D. Benson 1962
Fiche de synonyme Peyotl diffusus (Croizat) Sotomayor, Arredondo et Martinez




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo