Espèce
Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
charlievf, marcelocactus

Fiche no 2660.
Auteurs : Modifier - Effacer - Changer en synonyme - Ajouter synonyme

encyclo_admin@cactuspro.com

Sponsor du CF
Agenda
18 janvier 2022
Conférence en ligne (Web, Internet)
J'y vais
29 et 30 janvier 2022
Mimosalia (Bormes les Mimosas, 83, France)
J'y vais
8 février 2022
Conférences de la SNHF (Paris, 75, France)
J'y vais
12, 13 et 14 février 2022
Salon orchidées & Co (Bouc-Bel-Air, 13, France)
J'y vais
5 et 6 mars 2022
Art des Jardins (Ille sur Tet, 66, France)
J'y vais
8 mars 2022
Conférences de la SNHF (Paris, 75, France)
J'y vais
Toutes les dates

Dioscorea elephantipes (L'Héritier) Engler 1908

Publication : in Engler & Drude, Die Vegetation der Erde 9(2): 367 (1908).
Basionyme : Tamus elephantipes L'Héritier 1789

Description

Une espèce très appréciée pour son tubercule à l'écorce évoquant une carapace de tortue.
Caudex plus ou moins enterré de 60 (-100)cm de diamètre sur 60cm de haut, à écorce coriace marron à grise, divisée en plaques polygonales irrégulières de 4 à 7 cotés et de 8x3-6cm, sauf sur les jeunes sujets où elle est plus molle et simplement irrégulièrement fissurée. Tiges issues du caudex peu nombreuses, dressées et non-volubiles, ligneuses à la base, et des tiges secondaires volubiles. Epines peu nombreuses et généralement caduques. Feuilles vertes moyennement foncées, largement ovales à réniformes, terminées en pointe, de 2-2,5cm de long sur 2-6cm de large, à pétiole de 0,5-1cm de long.
Plante dioïques à fleurs jaune verdâtre d'environ 4mm de diamètre.
Fruits obovoïdes d'environ 2cm de long sur 1,8cm de diamètre, à trois ailes. Graines marron foncé à noir, lenticulaires de 5mm de diamètre avec sur un coté une aile de 10x7mm.

Culture

Plante capricieuse, normalement à croissance automnale et hivernale, démarrant entre juin et août et entrant en repos vers février-mars mais pouvant se mettre en repos ou redémarrer n'importe quand dans l'année. Il convient de respecter son humeur en arrêtant les arrosages lorsque les feuilles commencent à jaunir et en ne les reprenant, précautionneusement, que lorsque les nouvelles tiges apparaissent. Ceux qui essayent de forcer ce rythme s'exposent à faire pourrir leurs plantes. De ce fait chaque plante doit être cultivée en pot individuel.
Le substrat, en mélange 3 tiers, doit être bien drainant pour prévenir une pourriture du caudex. La proportion d'éléments drainants peut, le cas échéant, être augmentée à 50% du total. On ajoutera un bon drainage en fond de pot, et une couche de graviers sous le caudex pour qu'il ne soit pas en contact direct avec le substrat. Attention au moment du rempotage les racines sont très fragiles et ont tendance à casser comme des élastiques qui seraient restés trop longtemps au soleil (com. pers. Audrey 34). Le caudex grossit plus vite lorsqu'il est enterré et il vaut mieux ne pas le dégager trop tôt. Une fois dégagé, il vaut mieux le maintenir à mi-ombre, mais la liane aura besoin de soleil pour fleurir. En période de croissance Dioscorea elephantipes apprécie des arrosages réguliers et une certaine fraîcheur: 20-24°C; une température trop élevée, au-dessus de 27°C, peut provoquer leur repos. En période de repos, on arrose très légèrement une fois par mois pour que les racines ne meurent pas. Attention à ne pas arroser directement sur le caudex: l'eau stagnant entre ses plaques pourrait le faire pourrir. Un support est nécessaire pour soutenir la liane qui sort du caudex.
Cette plante est particulièrement sujette aux attaques d'acariens ou araignées rouges. Si les feuilles se décolorent traitez deux fois à 15 jours d'intervalle avec un acaricide (les insecticides sont sans effet sur les acariens) en n'omettant pas le dessous des feuilles et les plantes alentours, même si elles ne présentent aucun symptôme. Attention également aux cochenilles.
Reproduction par semis, préférentiellement en août-septembre, à une température comprise entre 18 et 26°C. Pour obtenir des graines il faut avoir au moins un plant mâle et un plant femelle puisque les Dioscorea sont dioïques.

Étymologie

Dioscorea: en l'honneur du médecin et herboriste grec Pedanios Dioscorides qui vécu au 1er siècle après Jésus-Christ (environ de 40 à 90).
elephantipes: du latin elephantus, éléphant, et pes, pedis, pied, en référence au caudex évoquant un pied d'éléphant.

Habitat

Afrique du Sud (Eastern Cape), en régions à pluies hivernales.

Anecdotes

Noms vernaculaires: Hottentotsbrood (Afrikaner), Elephant's-foot, Hottentot-bread, Hottentot's bread vine, Tortoise plant, Turtle-back plant (anglais), Plante Tortue, Pied d'Eléphant (Français), Schildkroeten-Pflanze, Elefantenfuss (Allemand).
Ethnobotanique Le tubercule, riche en amidon, est éventuellement consommé par les Khoisan (Hottentots) en cas de disette.

Exposition

Lumineuse (beaucoup de lumière, mais pas de soleil direct)

Température mini

10°C

Arrosages

Hiver : faible. Été : moyen.

Substrat

Standard (3 tiers)

Dimensions maximales

Hauteur : 3 m. Largeur : 1.5 m.

Couleur des fleurs

verdâtre

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Cette espèce a une discussion dédiée.
Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 24/03/2008.


Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiche du genre :

image disponible Dioscorea (Linné) 1753

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Dioscorea elephantipes (L'Héritier) Engler 1908