Echeverria y Godoy, Atanasio

Dessinateur naturaliste mexicain, d’origine basque dont on connaît très peu de chose.
Il travailla sur le projet de Flora Mexicana qui dura de 1789 à 1803 et fut dirigé par Martin de Sessé y Lacasta (1751–1808). Ce dernier reçu un mandat royal de Charles III, roi d’Espagne en 1788, pour une expédition au Mexique. Charles III était un des rois les plus éclairés de la fin du 18eme siècle, d’une grande culture et ayant de multiples intérêts scientifiques.
Malheureusement il mourut peu de temps après avoir donné son mandat et avant de l’avoir financé. Son fils, Charles IV était moins éclairé, pas particulièrement brillant et assez malchanceux. Il laissa le trône d’Espagne à Napoléon et passa les dernières années de sa vie en exil à Rome.
Sesse monta l’expédition et bien que chroniquement à cours d’argent et souvent malade et affamé, en compagnie de Jose Mariano Mociño (1757–1820), Atanasio Echeverria et quelques autres, il collecta des centaines de plantes pendant une quinzaine d’années.

Les 3 retournèrent en Espagne espérant publier leur Flora Mexicana et devenir célèbres, mais ils furent ignorés par le roi.
Sesse retourna a son exploitation agricole, Mociño trouva du travail au Musée d’histoire naturelle de Madrid et Echeverria fut engagé pour assister un artiste.
D’autres versions de la vie d'Echeverria ne sont pas aussi optimistes. Il serait mort de fièvres très jeune (vers 17ans) pendant une expédition.
Mociño quitta l'Espagne pour se réfugier à Montpellier en emportant les dessins originaux. Là, il les montra au botaniste Augustin Pyramus de Candolle (le père) alors directeur du jardin botanique de la ville.
De Candolle les emmena avec lui en Suisse en 1816.
Mais quelques années plus tard, lorsque Mociño rentra en Espagne, il exigea de les récupérer.
A. P. de Candolle fit faire des copies des dessins par 120 dessinatrices qui travaillèrent pendant 10 jours pour faire plusieurs séries de calques précis des 1200 dessins d’Echeverria. Anecdote rapportée (et peut-être enjolivée) par Alphonse de Candolle (le fils) quelques années plus tard.
Ces copies ainsi que certains doubles des originaux sont encore à Genève.
Mociño mourut en 1820, peu de temps après avoir récupéré ses dessins.
On a longtemps cru que ceux-ci avait été perdus pendant les troubles qui secouèrent l'Espagne au début des années 1820, mais il semblerait qu'ils aient été retrouvés 160 ans plus tard.

A. P. De Candolle nomma le genre Echeveria en 1827 lors d’une conférence et le publia dans son Prodromus l’année suivante…en perdant un r dans la manœuvre…
Il pris comme espèce type Echeveria coccinea décrit comme un Cotyledon par Cavanilles en 1793.
Dans cette première description, 2 des 4 espèces formant le genre Echeveria ont été décrite d’après les dessins d’Echeverria : E. gibbiflora et E. teretifolia.

Nationalité : mexicaine.

Auteur

alain (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 09/02/2009, mise à jour le 15/02/2009.


Plus de photos de Atanasio Echeverria y Godoy avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

Aucune.

Fiches d'espèces :

Aucune.




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo