Eriosyce aurata (Pfeiffer) Backeberg 1936

Publication : Cactus Journal (London) 5: 9. 1936
Basionyme : Echinocactus auratus Pfeiffer 1847

Description

Tige globulaire à subglobulaire, exceptionnellement allongée (très vieilles plantes), verte, pouvant atteindre 50 cm de diamètre.
24 à 42 côtes (ou plus), de 1 à 3 cm de haut.
Apex nu ou légèrement laineux.
Racines fibreuses.
4-8 épines centrales, recourbées vers le haut, pouvant atteindre 2,5 à 4,5 cm de longueur. 12 à 16 épines radiales de 2,5-4 cm, robustes, jaunâtres à noires. Sur les spécimens âgés, les aréoles comportent plus de 20 épines radiales.
Fleurs rouge à jaune de 3 à 3,5 cm de long et 2 centimètres de diamètre, en forme d’entonnoir, apparaissant en couronne sur les aréoles formées les quelques années précédentes. Péricarpe et tube floral recouverts d'une dense laine blanche.
Graines noires jusqu'à 3mm de long.

Culture

La germination de cette espèce est réputée difficile. Des études ont montré que les graines âgées de quelques années germaient mieux que les graines fraiches. Il a été aussi montré qu'une scarification chimique améliore grandement le taux de germination.
Les 2 combinés, on arrive à des taux de germination proche de 100% en 2 semaines.
Ensuite la croissance de la plantule est relativement lente pour un cactus, il faudra attendre 3 ou 4 ans avant de voir apparaitre la spination qui fait la renommé de cette plante.
Le substrat devra être minéral et très drainant. Il faudra proscrire l'eau stagnante particulièrement pendant les périodes chaudes.
En raison des biotopes occupés par cette espèce, on peut penser que la croissance se fait dans les périodes douces à fraiches. La plante est au repos en période froide et en période très chaude.
La floraison n'intervient que sur des plantes âgées, elle est exceptionnellement vue en culture.

L'exposition devra être ventilée et très lumineuse. Après acclimatation, le plein soleil est supporté.
Maintenue au sec, cette espèce peut supporter des gelées matinales jusqu'à -5°C, peut être moins.

Habitat

Eriosyce aurata est une espèce endémique au Chili, on la trouve des environs de la ville de Copiapo (27°S) jusqu'au nord de la ville de Santiago (33°S), mais la population la plus dense se trouve entre 28 et 31°S. Généralement, ce sont des plantes de montagne, dans le sud de l'aire de distribution, on les trouve au dessus de 1800m. Mais aux alentours de 30°30'S, elles atteignent la zone côtière jusqu'à 300m d'altitude (Parc National de Fray Jorge).
Dans le nord elles connaissent un climat désertique avec de rares pluies hivernales. Plus au sud le climat est plutôt méditerranéen, avec des hivers doux et pluvieux et des étés secs et chauds. Dans l'extrême sud, avec l'altitude, la neige n'est pas rare en hiver.

Anecdotes

Philippi créa le genre Eriosyce en 1872 pour une espèce, Eriosyce sandillon, précédemment décrite comme Echinocactus sandillon en 1848.
En 1922 Britton et Rose, croyant que l'Echinocactus ceratistes (Otto), décrit en 1837, était la même plante, ont mis Eriosyce sandillon en synonymie (par priorité de date) d'Eriosyce ceratistes.



En 1936, Backeberg recombina Echinocactus auratus décrit en 1847 en Eriosyce aurata pour une plante peuplant la vallée du Rio Aconcagua.

En 1959, Backeberg repris le nom d'Eriosyce ceratistes et le concept d'espèce unique pour ce genre mais créa 7 variétés pour prendre en compte la diversité de ce taxon :

Eriosyce ceratistes v. combarbalensis : Combarbala ( 31°10'S - 71°00'O)

Eriosyce ceratistes v. coquimbensis : Fray Jorge (30°40'S - 71°40'O)

Eriosyce ceratistes v. jorgensis : Fray Jorge (30°40'S - 71°40'O)

Eriosyce ceratistes v. zorillaensis : Zorilla (30°52'S - 71°28'O), Punitaqui

Eriosyce ceratistes v. mollensis : Rio Los Molles, Ovalle, 2300m (30°44'50"S - 70°27'O)

Eriosyce ceratistes v. tranquillaensis : Tranquilla ( 31°54'S - 70°41'O), Salamanca

Eriosyce ceratistes v. vallenarensis : Vallenar ( 28°37'S - 70°47'O)

Il oublia totalement son Eriosyce aurata qu'il devait considérer comme un synonyme d'Eriosyce ceratistes.



Ritter le premier contesta le nom Eriosyce ceratistes. En effet, la description de ce dernier fait plutôt penser à ce qu'on appelle maintenant Eriosyce curvispina mais elle est tellement succincte qu'il est difficile d'être catégorique. Ritter préféra donc reprendre à son compte Eriosyce sandillon.

Et en 1980, il décrivit 6 espèces supplémentaires :

Eriosyce algarroboensis : sud des mines d'Algarrobo (28°51'S - 70°59'O), Huasco

Eriosyce ihotzkyanae : El Dorado (30°34'S - 71°14'O), prés d'Ovalle
(sous lequel il regroupe E. ceratistes v. combarbalensis, v. coquimbensis, v. jorgensis et v. zorillaensis)

Eriosyce lapampaensis : La Pampa ( 28°59'S - 70°13'O), vallée du Rio Conay

Eriosyce spinibarbis : Est de Copiapo

Eriosyce megacarpa : Sud Chañaral

Eriosyce rodentiophila : Nord Chañaral

Il regroupe Eriosyce ceratistes v. mollensis et v. tranquillaensis sous Eriosyce sandillon.
Ne connaissant pas Eriosyce ceratistes v. vallenarensis, il hésite entre Eriosyce algarroboensis et Eriosyce ihotzkyanae pour le mettre en synonymie.
Il cita un dernier taxon : Eriosyce ausseliana (Tres Cruces (29°23'S - 70°56'O), Depart. La Serena) qu'il considérait intermédiaire entre Eriosyce ihotzkyanae et Eriosyce algarroboensis. Manquant de données, il remit sa description à plus tard. Mais il n'eut pas le temps de la publier, sa mort étant intervenue peu de temps après la parution de son livre.



En 1989, A. Hoffmann apporta encore un peu plus de confusion en prenant 2 variétés de Backeberg et 1 espèce de Ritter pour les recombiner en variétés d'Eriosyce sandillon :
Eriosyce sandillon v. algarroboensis
Eriosyce sandillon v. mollensis
Eriosyce sandillon v. vallenarensis
Et elle conserva Eriosyce rodentiophila pour les plus septentrionaux.


En 1993, F. Kattermann reprit a son compte le raisonnement de Ritter (Eriosyce ceratistes est à bannir pour nommer ces plantes) et applique les règles de nomenclatures voulant que le nom le plus ancien soit prioritaire.
En conséquence Kattermann recombina toute les plantes trouvées au sud du Rio Copiapo en Eriosyce aurata.
Il suivi Hoffmann en reprenant Eriosyce rodentiophila pour celles plus au nord et recombina l'espèce de Ritter Eriosyce spinibarbis en sous-espèce d'Eriosyce aurata : Eriosyce aurata ssp. spinibarbis.
Par la même occasion, il amplifia le genre Eriosyce en y incluant les Pyrrhocactus, Islaya, Neoporteria, Horridocactus....
Les plantes jusqu'alors connues comme Eriosyce sont reclassées en Eriosyce sous-genre Eriosyce.

En 2006, le New Cactus Lexicon reprend le genre Eriosyce amplifié sensu Kattermann mais ne reconnait dans le sous-genre Eriosyce qu'Eriosyce aurata et Eriosyce rodentiophila. La sous-espèce spinibarbis est mise en synonymie d'Eriosyce aurata.


Outre la localisation, la structure du fruit distingue ces 3 taxons.
Chez Eriosyce aurata, le fruit est recouvert de laine blanche et présente une déhiscence basale (lorsque le fruit se détache, une partie reste attachée à la plante et les graines se répandent par le trou formé à la base).
Chez Eriosyce rodentiophila, le fruit est quasiment sans laine et indéhiscent (lorsque le fruit se détache, il est fermé).
Chez Eriosyce aurata ssp. spinibarbis, le fruit ressemble à celui d'Eriosyce rodentiophila mais présente une déhiscence basale comme chez Eriosyce aurata.

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Arrosages

Hiver : aucun. Été : moyen.

Substrat

Minéral

Publications spécialisées

- Eriosyce (Cactaceae) The genus revised and amplified., F Kattermann. 1993.
- Cactaceas en la flora silvestre de Chile, A. Hoffmann, H. Walter. 2004.

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

alain (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 18/07/2007, mise à jour le 18/01/2012.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
loucasito
Eriosyce aurata
Eriosyce aurata


Eriosyce aurata
Eriosyce aurata


Eriosyce ceratistes
Eriosyce ceratistes


Eriosyce ihotzkyanae
Eriosyce ihotzkyanae


Eriosyce aurata
Eriosyce aurata


Eriosyce aurata
Eriosyce aurata


Plus de photos de Eriosyce aurata avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Backeberg, Curt
image non disponible Pfeiffer, Ludwig

Fiche du genre :

image disponible Eriosyce Philippi 1872

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Eriosyce aspillagae (Söhrens) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce aurata (Pfeiffer) Backeberg 1936
image disponible Eriosyce bulbocalyx (Werdermann) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce chilensis (Hildmann ex K.Schumann) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce confinis (F.Ritter) Kattermann 1994
image non disponible Eriosyce crispa (F.Ritter) Kattermann 1994
image non disponible Eriosyce curvispina ssp. armata (F.Ritter) Kattermann 2001
image disponible Eriosyce curvispina ssp. curvispina (Bertero ex Colla) Kattermann 1994
image non disponible Eriosyce engleri (F.Ritter) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce eriosyzoides ssp. atroviridis (F.Ritter) Ferryman 2003
image disponible Eriosyce eriosyzoides ssp. eriosyzoides (F.Ritter) Ferryman 2003
image disponible Eriosyce esmeraldana (F.Ritter) Kattermann 1963
image non disponible Eriosyce garaventae (F.Ritter) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce heinrichiana (Backeberg) Kattermann 1994
image non disponible Eriosyce iquiquensis (F.Ritter) Ferryman 2003
image disponible Eriosyce napina (Philippi) Kattermann 1994
image non disponible Eriosyce occulta Kattermann 1994
image disponible Eriosyce odieri ssp. krausii (F.Ritter) Ferryman 2003
image disponible Eriosyce odieri ssp. odieri (Lemaire ex Salm-Dyck) Kattermann 1994
image non disponible Eriosyce paucicostata ssp. echinus (F.Ritter) Ferryman 2005
image disponible Eriosyce paucicostata ssp. floccosa (F.Ritter) Ferryman 2003
image disponible Eriosyce paucicostata ssp. paucicostata (F.Ritter) Ferryman 2003
image non disponible Eriosyce recondita (F.Ritter) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce rodentiophila F.Ritter 1980
image non disponible Eriosyce senilis ssp. coimasensis (F.Ritter) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce senilis ssp. senilis (Backeberg) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce simulans (F.Ritter) Kattermann 2001
image non disponible Eriosyce sociabilis (F.Ritter) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce subgibbosa (Haworth) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce taltalensis ssp. pygmaea (F.Ritter) Ferryman 2005
image disponible Eriosyce taltalensis ssp. taltalensis (Hutchison) Kattermann 1994
image disponible Eriosyce umadeave (Werdermann) Kattermann 1994




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo