Espostoopsis dybowskii (Roland-Gosselin) Buxbaum

Publication : in Krainz, Die Kakteen, Lief. 38-9, Gen. CVa. (1968).
Basionyme : Cereus dybowskii Roland-Gosselin

Description

Un petit cierge couvert de soies blanches et souvent confondu avec un Espostoa. Reconnaissable à ses tiges généralement plus fines qu'un Espostoa, à sa toison de soies donnant l'impression d'être maillée de manière régulière (épaisse au niveau des aréoles, laissant voir la tige entre les aréoles) et à ses épines centrales fines et jaunes dépassant nettement de la toison.
Cactus buissonnant ramifié à la base, aux tiges érigées, vert grisâtre foncé couvertes de laine jaunâtre et de soies blanches, de 2-4 (-5)m de long sur jusqu'à 8 (-10)cm de diamètre.
20-28 côtes basses de 4-7mm de haut, aux aréoles de 2-2,5mm de diamètre, espacées de 3-4mm, portant 2-3 épines centrales jaunes, de 2-3cm de long, dépassant de soies blanches et d'une laine jaunâtre donnant l'impression d'être régulièrement emmêlée. Nombreuses fines épines radiales cachées dans les soies et la laine.
Floraison nocturne en été. Fleurs blanches en forme de tube court ou de cloche de 4-6cm de long naissant d'un céphalium latéral à l'abondante laine blanche, de jusqu'à 60 (-105)cm de long. Péricarpelle nu mais tube floral portant généralement de petites écailles.
Fruits ovoïdes roses pâles à pulpe blanche, presque nus, indéhiscent, de 3-4cm de long sur 2,5-3cm de diamètre, aux pièces florales desséchées restant attachées.. Graines marron foncé à noires, ovales ou en forme de poire, rugueuses et tuberculées, de 1,5mm de long sur 1mm de large.

Culture

Culture assez facile sans grandes particularités par rapport aux conditions générales de culture de la famille des Cactaceae.
Plus sensible à l'humidité et au froid qu'un Espostoa, il est primordial pour l'amateur de bien l'identifier pour ne pas se tromper dans les conditions de culture.
Reproduction par semis, voire bouturage de tiges.

Étymologie

Espostoopsis: du grec opsis, vue, vision, apparence, en référence à la ressemblance avec les cactées du genre Espostoa.
dybowskii: en l'honneur de M. Dybowski, inspecteur général de l'agriculture coloniale, et non, comme indiqué parfois par erreur, en l'honneur du naturaliste polonais Benedykt Dybowski (1833-1930).

Habitat

Brésil: nord de l'état de Bahia.

Anecdotes

Noms vernaculaires: cabega, cabeça branca, mandacaru de penacho.

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

12°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : moyen.

Substrat

Standard (3 tiers)

Dimensions maximales

Hauteur : 5 m. Largeur : 2 m.

Couleur des fleurs

blanc

Publications spécialisées

Article en allemand: Bernard Bohle, Espostoopsis dybowskii (Roland-Gosselin) Buxbaum, Kakteen und andere Sukkulenten, 53(7): fiche 14, p. XXVII et XXVIII (2002).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 07/05/2004, mise à jour le 13/12/2004.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Espostoopsis dybowskii
Espostoopsis dybowskii


Plus de photos de Espostoopsis dybowskii avec Google images.

Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiche du genre :

image disponible Espostoopsis Buxbaum

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Espostoopsis dybowskii (Roland-Gosselin) Buxbaum




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo