Fockea edulis (Thunberg) K.Schumann 1893

Publication : Botanische Jahrbücher für Systematik 17:146 (1893) et Naturlichen Pflanzenfamilien [Engler & Prantl] IV. 2 : 296 (1895)
Basionyme : Pergularia edulis Thunberg 1893

Description

Plante caudiciforme à branches rampantes ou grimpantes, les feuilles sont caduques et opposées, parfois groupées en faisceaux au bout de courtes ramifications.
Le caudex est gris et verruqueux. Il peut mesurer jusqu’à 60-100 cm de diamètre pour 1 mètre de profondeur, mais reste plus petit en culture (25-30 cm). Dans l'habitat, le caudex est entièrement ou à demi-enterré. Les tiges poussent vite, peuvent devenir envahissantes et ont besoin d’un support pour ne pas devenir rapidement ingérables. Elles peuvent mesurer 80 cm de long en moyenne (mais peuvent aller jusqu'à 2 mètres), elles font 2 à 5 mm d'épaisseur.
Les feuilles sessiles ou faiblement pétiolées, ovalo-lancéolées à elliptiques, mesurent jusqu'à 4 cm de longueur et 1,5 cm de largeur. Elles sont souvent légèrement ondulées.
Les fleurs mesurent 6 à 15 mm de diamètre, elles sont par grappes de 2 à 6 fleurs environ. Elles sont de couleur vert pomme et blanche. La floraison intervient en fin d’été (septembre/octobre). La pollinisation est assurée par des drosophiles. C’est une plante dioïque, il faut un plant mâle et un plant femelle pour produire de la graine.
Les fruits sont des gousses grises. Les graines sont vertes et mesurent 6 à 15 mm de long.
Les racines très attrayantes s’entortillent les unes avec les autres.

Culture

Sans soucis particuliers, il faudra néanmoins veiller à lui donner un grand pot, permettant de contenir son caudex.
Un pot plastique conviendra davantage qu'un pot en terre cuite, car les racines risquent d’être abimées lors du rempotage. Un substrat composé de 75% de terreau pour 25% de sable lui convient, mais le substrat pour cactées et succulentes vendu dans le commerce peut parfaitement suffire.
Dans la nature, le caudex étant souvent enterré, il conviendra, en culture, de l'enfouir également afin de lui permettre de grossir plus rapidement. Cependant, ce caudex et les grosses racines tourmentées étant les parties attrayantes de la plante, lorsqu'elle sera suffisamment grande, il conviendra de les exposer au dessus du niveau de la terre (en prenant garde de ne pas exposer le caudex au soleil direct, les branches par contre l'apprécient).
En été, l'arrosage doit être effectué lorsque le caudex commence à ramollir. En hiver, si l’hivernage se fait au froid, la plante peut rester au sec. Si par contre l’hivernage se fait à 10°-15°C, de légers arrosages peuvent être pratiqués.
Bien qu’acceptant des températures de 5°C voire de légères gelées, parfaitement au sec, il conviendra de lui assurer une température de 10°C.
L’hiver, la plante entre en repos et la quasi-totalité feuilles peuvent tomber (tout dépend de la température d’hivernage).
La reproduction par bouturage est très compliquée, voire quasiment impossible. La plante est donc reproduite par semis (méthode de semis similaire à celles des Asclepiadaceae en général).
Les cochenilles affectionnent particulièrement cette plante, et se cachent dans les nœuds que forment les tiges.

Étymologie

Fockea : En l'honneur du botaniste hollandais Charles Focke (1802-1856)
Edulis : du latin edule, edulis, qui signifie comestible.

Habitat

Originaire d'Afrique du Sud (Western Cape, Eastern Cape), Swaziland, surtout à proximité des côtes. Fockea edulis pousse parmi les broussailles succulentes des zones les plus chaudes et sèches de la savane et des zones rocheuses.

Anecdotes

Ethnobotanique : Comme le nom d'espèce l'indique, cette plante est comestible. Le caudex est consommé par les Khoi (ou Hottentots), une ethnie d'Afrique du Sud. Certaines sources indiquent qu'il est consommé cru mais d'autres précisent qu'il doit être cuit pour neutraliser les éventuels composés toxiques qu'il contient . Un ouvrage récent indique également qu'il peut être confit (cuit dans du sucre) en substitution de la pastèque (Fox F.W. & Norwood Young M.E., Food from the veld: edible wild plants of southern Africa botanically identified and described - 1982). En fait, certaines espèces de Fockea sont comestibles crues ou cuites, d'autres seulement cuites, d'autres non comestibles, et il est difficile de s'assurer que les auteurs reprenant ces indications d'ouvrage en ouvrage n'ont pas commis d'erreur sur l'espèce.
Noms vernaculaires : pain des hottentots, Kambo (Khoi).
Le Fockea edulis est listé dans l’annexe 2 de la CITES.

Exposition

Lumineuse (beaucoup de lumière, mais pas de soleil direct)

Température mini

10°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : moyen.

Substrat

Standard (3 tiers)

Dimensions maximales

Hauteur : 2 m. Largeur : 2 m.

Couleur des fleurs

verte

Publications spécialisées

U. Meve in Eggli, Illustrated Handbook of Succulents Plants, Asclepiadaceae 138, fig. XXIIb (2002).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

nio91 (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 13/01/2011, mise à jour le 16/01/2011.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
grogos
Fockea edulis
Fockea edulis


Fockea edulis
Fockea edulis


Plus de photos de Fockea edulis avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Schumann, Karl Moritz
image non disponible Thunberg, Carl Peter

Fiche du genre :

Aucune.

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Fockea edulis (Thunberg) K.Schumann 1893




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo