Gasteria acinacifolia (Jacquin) Haworth 1819

Publication : Supplementum Plantarum Succulentarum 49
Basionyme : Aloe acinacifolia Jacquin 1811

Description

Cette espèce est la plus grosse au sein du genre Gasteria, à la fois pour la dimension de ses feuilles et pour la longueur du périanthe de ses fleurs. Elle est en outre caractérisée par la forme de faucille de ses feuilles.
Cette espèce est acaule, décombante à érigée, mesurant 250 à 750 mm de hauteur et jusqu'à 650 mm de diamètre, solitaire ou cespiteuse. Ses racines succulentes mesurent jusqu'à 6 mm de diamètre.
Les feuilles sont rosacées, mesurant 220 à 600 mm de long sur 45 à 100 mm de large à la base, linéaires-lancéolées à laciniées, poussant vers le haut et parfois falciformes (rarement recourbées). Le surface adaxiale est caniculée, devant plane vers l'apex ; la surface abaxiale est légèrement convexe avec une quille excentrée caractéristique. Les deux surfaces sont de couleur vert foncé, couvertes de denses points blancs répartis en bandes transversales. L'épiderme est lisse, rarement légèrement rugueux. Les marges des feuilles sont cartilagineuses et les feuilles rarement entières. L'apex est aigu, parfois obtus, pourvu d'un mucron.
Les jeunes feuilles sont distiques, laciniées, recourbées ou droites, couvertes de verrucosités en dôme, rarement lisses, émoussées. L'apex est aigu ou obtus, pourvu d'un mucron.
L'inflorescence racémeuse est de forme variable : généralement en panicule aplatie au sommet, jusqu'à 1 m de haut, les branches latérales poussant horizontalement ou verticalement. Mais l'inflorescence est quelque fois en racème simple portant une paire de branches latérales. Le pédoncule est aplati, mesurant 6 à 25 mm de largeur à la base. Les bractées florales mesurent 18 à 40 mm de long sur 6 à 14 mm de largeur à la base et sont pubérulents. Les pédicelles, mesurant 10 à 25 mm de long, pubérulents, sont de couleur rose. Le périanthe des fleurs (35 à 45 mm de long sur 5-9 mm de large), stipité jusqu'à 5 mm, est "gasteriforme"-elliptique à la base et sur la moitié de la longueur. Cette portion est rose tandis que la seconde moitié est blanche strié de vert. Le périanthe est très peu resserré en son milieu et légèrement plus fin sur la moitié supérieure. Les apices de la fleurs sont obtus et légèrement ouvert vers l'extérieur.
Les capsules mesurent 35 à 43 mm de long et sont tronquées ou obtuses à l'apex. Les graines mesurent 6-8 mm de long sur 5-6 mm de large : ce sont les plus grosses de toutes les espèces du genre Gasteria.

Gasteria acinacifolia est une espèce assez variable et dont certaines formes ont été mises en culture :

Culture

Culture semblable à celle du genre Gasteria.

Ses feuilles épaisses et charnues offrent à cette espèce des réserves en eau importantes et par conséquent une résistance particulière à la sècheresse.
Elle peut être cultivée aussi bien en plein soleil qu'en semi-ombre.
Il est préférable de la maintenir hors gel.
Dans son habitat naturel (hémisphère sud), G. acinacifolia fleurit de septembre à décembre.

Multiplication
Cette espèce se bouture aisément mais la taille importante de la section impose un traitement fongicide, après lequel la feuille sera conservée pendant au moins 3 semaines à l'abri de la lumière, au frais et au sec, le temps qu'un cal se forme. La bouture doit ensuite être placée, verticalement ou à plat sur un substrat sablonneux pour prendre racine et pourra être transplantée la saison suivante dans un mélange minéral.
G. acinacifolia est peu sensible aux parasites mais une infection fongique peut provoquer l'apparition de tâches noires sur l'épiderme des feuilles. Par ailleurs, il peut arriver qu'elle subisse des attaques de charançons ; un traitement insecticide au moment de la ponte (au printemps) prévient ce problème.

Étymologie

Gasteria : du latin gaster signifiant "ventre" ; fait référence à la base enflée des fleurs.
acinacifolia : du latin acinaces, qui désigne un poignard qu'utilisaient les Perses notamment ; fait référence à la forme des feuilles, proche de celle d'un cimeterre.

Habitat

G. acinacifolia est endémique d'une bande étroite le long de la côte sud de la province du Cap, depuis la ville de Knysna et la Buffels Bay (province du Cap-Occidental, Afrique du Sud) au sud jusqu'à East London (province du Cap-Oriental, Afrique du Sud) au nord-est. Cette espèce pousse exclusivement sur les côtes, éparpillée sur des dunes de sable couvertes de végétation, où elle se cache à l'ombre des fourrés, ou sur des collines rocheuses proches des rivages.
Les sols littoraux sont sablonneux, riches en humus et bien drainés. La pluviométrie de la zone est de 600 à 1000 mm par an, répartie tout au long de l'année. Les étés sont chauds mais atténués par le climat côtier et les hivers doux et sans gel.
À l'embouchure de la Great Fish River, Gasteria acinacifolia pousse sur les versants des dunes de sable orientés à l'est, aussi bien à l'ombre qu'en plein soleil. La végétation y est composée d'arbrisseau d'une hauteur n'excédant pas 2 m.
À Knysna, la limite ouest de présence de l'espèce, les plantes sont présentes sur les rives rocheuses escarpées au milieu des buissons, poussant dans un sol composé de grès quartzique.

Anecdotes

Le premier récoltant de Gasteria acinacifolia est inconnu : elle a été nommée en 1809 par le baron Nikolaus Joseph von Jacquin, qui s'est fondé sur un spécimen provenant d'un jardin hollandais.

Identification
G. acinacifolia est caractérisée par ses larges rosettes de feuilles lisses, droites, linéaires à linéaires-lancéolées et surtout ses longs périanthes quasi-tubulaires. Elle se distingue des autres espèces par la longueur de ses capsules (35 à 43 mm), tronquées au sommet, ses longues graines (6 à 8 mm de long) et ses larges panicules.
Circonscrite dans une étroite zone, elle y est toutefois largement présente et semble être, avec G. croucheri et G. batesiana, l'une des espèces les plus primitives. Elle partage par ailleurs avec ces espèces les mêmes caractéristiques florales. G. batesiana est une espèce plus petite avec un épiderme nettement plus rugueux et une inflorescence racémeuse simple. G. acinacifolia se distingue de G. croucheri par ses jeunes feuilles couvertes d'aspérités, son inflorescence plus longue et ses capsules et ses graines, plus grosses.
Lorsqu'elle n'est pas en fleur, G. acinacifolia peut également être confondue avec G. excelsa, qui est aussi une espèce grande et robuste, mais dont les fleurs ont des périanthes plus petit, avec une base nettement plus enflée sur les deux tiers de la longueur.
Par le passé, certaines grosses formes de G. pulchra ont été identifiées comme G. acinacifolia mais G. pulchra reste tout de même de plus petite taille, ses feuilles sont linéaires-triangulaires à ensiforme, et ses fleurs ont un périanthe plus fin.

Écologie
Cette espèce est menacée par l'extension des quartiers urbains le long de la côte de la province du Cap-Oriental.
Avec ses longues fleurs riches en nectar, G. acinacifolia attire, durant l'été, de nombreux oiseaux pollinisateurs comme les souimangas et les arachnothères.

Utilisations
Comme à tous les Gasteria tachetés, les guérisseurs prêtent à cette espèce des propriétés magiques : celui qui se lave avec ses feuilles adopterait les capacités de camouflages dont l'espèce profite dans son habitat naturel.

Exposition

Lumineuse (beaucoup de lumière, mais pas de soleil direct)

Température mini

-2°C

Arrosages

Hiver : faible. Été : moyen.

Substrat

Minéral

Dimensions maximales

Hauteur : 75 cm. Largeur : 65 cm.

Couleur des fleurs

rose et blanc strié de vert

Publications spécialisées

Gasterias of South Africa: A New Revision of a Major Succulent Group de E.J. Van Jaarsveld - Fernwood Press - 1993 - p. 40-41

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

ccordaro (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 11/08/2009.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
kty4i
Plus de photos de Gasteria acinacifolia avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Haworth, Adrien Hardy
image non disponible Jacquin, Nikolaus Joseph von

Fiche du genre :

image disponible Gasteria (Duval) 1809

Synonymes :

Espèces du même genre :

image non disponible Gasteria acinacifolia (Jacquin) Haworth 1819
image non disponible Gasteria batesiana G.D.Rowley 1955
image disponible Gasteria baylissiana Rauh 1977
image non disponible Gasteria bicolor v. bicolor Haworth 1826
image non disponible Gasteria bicolor v. liliputana (Poellnitz) van Jaarsveld 1992
image non disponible Gasteria brachyphylla (Salm-Dyck) van Jaarsveld 1992
image non disponible Gasteria brachyphylla v. bayeri van Jaarsveld 1992
image non disponible Gasteria carinata (Miller) Duval 1809
image disponible Gasteria croucheri (Hooker) Baker 1880
image non disponible Gasteria disticha (Linné) Haworth 1827
image disponible Gasteria ellaphieae van Jaarsveld 1991
image non disponible Gasteria excelsa Baker 1880
image non disponible Gasteria glauca van Jaarsveld 1998
image disponible Gasteria glomerata van Jaarsveld 1991
image disponible Gasteria nitida (Salm-Dyck) Haworth 1827
image non disponible Gasteria nitida v. armstrongii (Schonland) van Jaarsveld 1992
image disponible Gasteria pillansii Kensit 1909
image non disponible Gasteria polita van Jaarsveld 2001
image non disponible Gasteria pulchra (Aiton) Haworth 1812
image non disponible Gasteria rawlinsonii Obermeyer 1976
image non disponible Gasteria tukhelensis van Jaarsveld 2005
image disponible Gasteria vlokii van Jaarsveld 1987




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo