Grenier, Ernest

1920 - 2006
Ernest Grenier naît à Marsac en Livradois (63) le 1 mars 1920 de parents agriculteurs. Il va à l’école communale du village pour suivre ensuite l’école des frères à Ambert, où il obtient avec succès le brevet d’enseignement supérieur. Tout d’abord, son intérêt se porte sur les mathématiques et la physique chimie. Lors d’un examen, il va jusqu’à emprunter l’herbier d’un camarade pour pallier à son manque de connaissance en botanique.

Quelques année après, en aidant un ami à réaliser un herbier, il s’intéresse à la flore locale. A la fin de ses études, il se destine à enseigner dans les écoles chrétiennes. Ernest Grenier (Frère Henri-Louis) devient professeur à Billom (63) pendant une année, puis à St Saturnin et à Pont-Gibaud. Il quitte le Puy de Dôme en 1948 pour s’installer dans le Cantal pendant dix ans. Ce changement lui permet d’explorer de nouveaux territoires.

En 1958, il revient dans le Puy-de-Dôme où il enseigne encore pendant vingt-sept années à Breuil sur Couze, avant de quitter définitivement sa vie professionnelle.

Il part à la maison de retraite des frères à Ménétrol. Il a désormais plus de temps pour affiner certains secteurs ou approfondir ses recherches sur certains genres difficiles comme les Alchemilla. C’est d’ailleurs dans ce genre qu’il découvre une nouvelle espèce, que lui dédie son ami le professeur Jean-Guillot : Alchemilla grenieri.

En 1994, il rejoint la maison de retraites des frères de Mons au Puy en Velay (42). Toujours lucide, il fréquente assidûment la bibliothèque du lieu.
Il laisse la maison de retraite de Mons pour aller à celle de Paradis à Espaly St Marcel en 2004. Ce dernier déplacement le perturbe. Il est perturbé par cet énième changement.
Il décède le 25 septembre 2006.

En 40 ans de prospections, il a amassé une somme considérable de données en Auvergne mais également dans les Alpes et les Pyrénées. Il a légué son herbier de son vivant au conservatoire botanique national du Massif Central (Chavagniac-Lafayette, 63). On lui doit plusieurs publications dans la revue « Le Monde des Plantes », ou encore dans « La Revue des Sciences Naturelles d’Auvergne », pour ne citer que celles-ci.

Signalons parmi ses œuvres les plus marquantes : son atlas floristique ( « Fleurs d’Auvergne ») paru en 1974, mais surtout « La Flore d’Auvergne » parue en 1992 et qui est actuellement la flore de référence pour toute personne souhaitant herboriser dans le nord du Massif Central.

Bibliographie :
Portal R., 2006. Ernest Grenier (1920-2006). Le Monde des Plantes : 491. p29.

Nationalité : française.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 21/10/2008, mise à jour le 14/06/2009.


Ernest Grenier
Ernest Grenier


Plus de photos de Ernest Grenier avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

Aucune.

Fiches d'espèces :

Fiche de synonyme Sempervivum tectorum ssp. boutignyanum (Billot & Grenier) H.Jacobsen 1954




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo