Hylotelephium telephium ssp. telephium (Linné) H.Ohba 1977

Publication : Botanical Magazine 90(1017): 53. (1977).

Description

L’Hylotelephium telephium : l’une des espèces les plus courantes d’Hylotelephium en France.
C’est une plante vivace vigoureuse à tiges glabres et dressées ou rarement couchées, d’une hauteur de 30 à 60cm (inflorescences comprises).
Les feuilles sont alternes, parfois en partie opposées. Elles sont vertes, glabres, oblongues ou obovales et sessiles. Les feuilles inférieures sont brièvement pétiolées et les supérieures sessiles.

Les inflorescences en corymbes denses produisent des fleurs pédicellées, purpurines ou rosées. Les fleurs sont pentamères. Les 5 pétales sont étalés recourbés en dehors et 3 fois plus longs que le calice. Sur les 10 étamines, les 5 internes sont insérées à la base des pétales.

Cet Hylotelephium fleurit entre juillet et septembre.

Les fruits sont des follicules dressés.

Culture

Culture aisée en pleine terre en situation bien exposée. Les tiges ont tendance à s’affaisser quand la terre est argileuse ou trop riche.
La multiplication se fait par division de touffe.

Étymologie

Hylotelephium : Du grec Hyle (forêt) et du grec telephion (nom donné à cette plante dans la Grèce antique en incluant le taxa Hylotelephium telephium). Les bois clairs étant un des milieux où l’on puisse trouver cette plante.

telephium : voir ci dessus

Habitat

Il s’agit d’une espèce euro-sibérienne.

En France, elle est présente sur l’ensemble du territoire en évitant le Sud-Est où elle est rare. Elle est absente de Corse.

Cet Hylotelephium pousse essentiellement sur sols siliceux. Il affectionne les talus pierreux, bois clairs, lisières de forêt et pelouses sèches.

Anecdotes

Son nom commun « d’herbe à la coupure » est lié à son (ancienne) utilisation pour hâter la cicatrisation des plaies et brûlures.

Cette espèce est l’une des plus variable au sein du genre. Il existe une grande quantité de synonymes pour ce taxon. Rien qu’en France, ce nombre se monte à 24 (la plupart de ces dénominations sont de Jordan & Fourreau).

Certaines flores françaises citent « Sedum telephium subsp fabaria » notamment pour les régions montagneuses. Il s’agit à priori d’une confusion avec des formes d’Hylotelephium telephium à feuilles particulièrement étroites et dentées. Ce premier taxon serait absent de la flore française.

Publications spécialisées

COSTE H., 1906. – Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes.
FOURNIER P., 1934-1940. – Les Quatre Flores de la France, Corse comprise (générale, alpine, méditerranéenne, littorale).
H.’t Hart (partie sur les Sedum), Illustrated handbook of succulent plants (Crassulaceae). Edité par Urs Eggli

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 10/01/2008, mise à jour le 13/07/2010.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Plus de photos de Hylotelephium telephium ssp. telephium avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Linné, Carl von

Fiche du genre :

image disponible Hylotelephium H.Ohba 1977

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Hylotelephium anacampseros (Linné) H.Ohba
image disponible Hylotelephium sieboldii
image disponible Hylotelephium spectabile
image disponible Hylotelephium telephium ssp. maximum (Linné) H.Ohba 1977
image non disponible Hylotelephium telephium ssp. telephium (Linné) H.Ohba 1977




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo