Ipomoea Linné 1753

Publication : Species Plantarum 1: 159–162 (1er mai 1753).
Type : Ipomoea pes-tigridis L., Species Plantarum 1: 162 (1er mai 1753).
[Type de l'espèce-type: Herb. Hermann 4: 82, No. 78; ; (BM). Type désigné par Verdcourt, Fl. Trop. Afr. Convolvulaceae 108 (1963).]

Description

Les Ipomoea sont bien connues de tous grâce aux volubilis (I. purpurea) et à la patate douce (I. batatas). Ce genre comprend 600 à 700 espèces habitant les régions tropicales à subtropicales du globe. Douze espèces, toutes africaines, sont considérées comme succulentes.

Les Ipomoea sont des plantes annuelles ou pérennes. Elles peuvent être herbacées, volubiles ou plus rarement ligneuses. La tige est parfois renflée à la base et forme un caudex. Les racines sont fibreuses ou tubéreuses. Les feuilles sont alternes et sans stipules. Elles sont entières à lobées, pétiolées voire parfois sessiles.

Elles présentent soit de grandes fleurs solitaires soit des fleurs plus petites, qui sont alors regroupées en inflorescences.
Les inflorescences sont axillaires, en cymes ou parfois en faux capitules. Les fleurs sont pentamères (organes floraux par multiple de cinq), pédicellées et possèdent une bractéole de taille variable. Les sépales sont ovales à linéaires, obtus à aristés. Les pétales sont réguliers, généralement assez larges, formant une corolle à préfloraison tordue et plissée dans le bouton puis en entonnoir une fois épanouie. Les étamines sont insérés à proximité de la base du tube de la corolle et sont introrses ou extrorses. Les filets sont filiformes ou linéaires, parfois dilatés, et ont une base papilleuse ou pileuse. Les anthères sont ovales à linéaires et le pollen est échinulé. Les nectaires sont en forme de disques annulaires. L'ovaire est supère. Il y a de deux à quatre carpelles soudés et de un à deux ovules par loge. Le stigmate est capité et possède trois lobes.

Le fruit est une capsule déhiscente globulaire ou ovoïde s'ouvrant par deux à quatre fentes. Les graines sont glabres ou velues.

Classification

Famille : Convolvulaceae

Culture

Nous n’aborderons ici que la culture des espèces succulentes.

La culture des Ipomoea succulentes reste assez classique. Il leur faut un maximum de lumière toute l’année (idéalement en serre) et une bonne aération autour des plantes évitant les brûlures liées au soleil et les maladies cryptogamiques. Maintenir au frais en hiver, mais ne pas descendre en dessous de 6-10°C. Les arrosages seront prodigués avec prudence même pendant la belle saison. Bien laisser sécher le substrat entre deux arrosages. Le substrat devra être particulièrement drainant : la base du caudex est très sensible à la pourriture.
Les branches sèchent et les feuilles tombent pour une majorité d’espèces pendant la saison sèche. Il ne faut pas s’inquiéter, cela fait partie du rythme biologique de ces plantes. Cette indication physiologique signale au collectionneur de ralentir fortement les arrosages.
Le caudex est maintenu au-dessus du niveau du sol pour éviter toute pourriture (en dehors du fait que c'est l'une des parties les plus décoratives de la plante). Dans ce cas, la base de la plante doit être maintenue dans une ombre légère. Si au contraire le caudex est en grande partie enterrée, la plante pourra être soumise à une lumière plus intense.

Multiplication
La reproduction se fait par semis au printemps avec une méthode classique.

Étymologie

du grec « Ips », liseron et « omsios », semblable.

Anecdotes

Ornement
Les volubilis (I. purpurea) sont couramment cultivés dans les jardins pour l'exubérance de leur végétation et leur floraison spectaculaire arrivant dans le courant de l'été.
On trouve aussi depuis quelques années des cultivars à feuillage doré ou pourpre de patate douce (I. batatas) dans les espaces-verts municipaux.

Alimentation
La patate douce (I. batatas) est l'ipomée la plus consommée. Elle se place au 7ème rang de la nourriture la plus consommée au monde. On estime les 1ères cultures à 2400 avant JC. Actuellement, sa production avoisine les 130 Millions de tonnes et les principaux pays producteurs sont la Chine, le Vietnam et l'Indonésie.
De manière moins importante, d’autres espèces sont consommées comme Ipomoea lacunosa en Amérique du Nord (utilisation identique à la patate douce) et Ipomoea aquatica, espèce subaquatique, dont les feuilles sont appréciées en Asie du Sud-Est.

Pharmacopée/médecine
De nombreuses espèces sont utilisées localement comme en Indonésie, notamment pour l’effet purgatif de ces plantes. En Amérique centrale, Ipomoea jalapa fournit une résine (« jalap ») à l’effet purgatif et laxatif.

Croyances
Les aztèques utilisaient les graines d'Ipomoea tricolor aux effets hallucinogènes pour communier avec les dieux. En Amérique du Nord, ce sont les Iroquois qui sacralisent Ipomoea panduratta. Cette plante associée aux graines de Tournesol (Helianthus annuus) servait aux rituels saisonniers. Au Gabon, Ipomoea cairica est un porte-bonheur pour favoriser de bonnes pêches et Ipomoea involucrata est un symbole de fécondité.

Agriculture
Aux Etats-Unis, des cultures OGM (organismes génétiquement modifiés) de soja résistants au Glyphosate© (désherbant total) voient leurs rendements baissés par quelques adventices qui se révèlent résistantes à ce produit suite à la sélection naturelle. Parmi celles-ci, quelques Ipomoea annuelles : I. hederacea et I. hederacea var. integriuscula sèment le trouble dans ces cultures. Des essais ont été mis en place pour contrer ces adventices rebelles en additionnant au Glyphosate© du 2,4D© (autre désherbant total) en suivant différents protocoles avec plusieurs dosages. Plusieurs essais se sont avérés concluants...sur la disparition des Ipomoea.
Ne reste plus qu'à attendre de nouvelles mutations chez ces Ipomoea induisant des résistances aux herbicides et qui ennuieront à nouveau ces agriculteurs...

Répartition géographique

Régions tropicales, subtropicales et tempérées chaudes du globe.
Ce genre affectionne des milieux variés : forêts tropicales humides, savanes ou milieux aquatiques.

Publications spécialisées

G.D. Rowley in U. Eggli, Illustrated Handbook of Succulent Plants, Dicotyledones 68 (2002).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 18/01/2013, mise à jour le 19/03/2013.


Ipomoea bolusiana
Ipomoea bolusiana


Ipomoea holubi
Ipomoea holubi


Plus de photos de Ipomoea avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Forsskål, Pehr
image non disponible Kéraudren, Monique
image non disponible L'Héritier de Brutelle, Charles Louis
image disponible Linné, Carl von
image non disponible Redouté, Pierre Joseph

Fiches d'espèces :

image disponible Ipomoea bolusiana Schinz 1888

Fiches de synonymes :

Fiche de synonyme Ipomoea angustisecta Engler 1888
Fiche de synonyme Ipomoea bolusiana v. abbreviata Hallier 1899
Fiche de synonyme Ipomoea bolusiana v. pinnatipartita Verdcourt 1967
Fiche de synonyme Ipomoea mesenterioides Hallier 1898
Fiche de synonyme Ipomoea praetermissa Rendle 1901
Fiche de synonyme Ipomoea rubro-viridis Baker 1886
Fiche de synonyme Ipomoea simplex Hooker 1846




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo