Lagasca, Mariano

1776 - 1839
Botaniste espagnol, né à Encinacorba (Aragon) en 1776. Ses parents le destinent à une carrière ecclésiastique mais le jeune Mariano Lagasca marque un intérêt particulier pour les sciences et la botanique et il suit des études de médecine à Saragosse (1795-1796), Valence (1796-1800) puis Madrid (1800-1801). Pendant ses études, autour de Valence mais aussi dans la Manche et en Andalousie en 1799, ainsi que sur la route de Madrid, il se constitue un important herbier qui le fait remarquer du botaniste et directeur du jardin botanique de Madrid, Antonio José Cavanilles (1745-1804).
Ce dernier le fait entrer en 1801 au jardin botanique de Madrid et l'envoie en 1803 herboriser en Léon et dans les Asturies pour les besoins de la rédaction d'une Flore espagnole à laquelle Lagasca consacrera la majeure partie de son travail et de sa vie. Vice-professeur au jardin botanique de Madrid en 1805, il est nommé professeur de botanique appliquée à la médecine en 1807.
En 1808, Ferdinand VII renverse son père, le roi Charles IV qui sollicite l'intervention de Napoléon. Celui-ci nomme son frère, Joseph Bonaparte, roi d'Espagne, provoquant par cet acte le déclenchement de la guerre d'indépendance. Lagasca refuse les offres des français qui reconnaissent ses mérites et s'engage comme simple médecin dans les troupes espagnoles. Il lutte en 1811-1812 contre la fièvre jaune en Murcie, mais continue à herboriser chaque fois que cela est possible.
Ferdinand VII retrouve le trône en 1814, mais, partisan d'un pouvoir absolu et de l'inquisition, il est confronté aux révoltes des libéraux qui arrivent en 1820 à lui imposer le rétablissement de la constitution. Pendant cette période troublée, Lagasca est nommé directeur du jardin botanique de Madrid puis élu député libéral aux Cortes.
Mais en 1823 le roi d'Espagne fait appel à la France qui organise l'expédition d'Espagne et rétabli le pouvoir monarchique absolu de Ferdinand VII. Lagasca et le gouvernement libéral sont contraints à l'exil. Au cours de cet exode la population de Séville, déchaînée contre les progressistes, détruit la majeure partie de la bibliothèque et des collections de Lagasca ainsi que tous ses manuscrits représentant 30 ans de travail.
Arrivé à Londres en 1824, Lagasca est bien accueilli par les botanistes anglais et continue l'étude des céréales et ombellifères aux jardins de Chelsea. Il herborise même dans les environs de Londres et publie un inattendu Hortus siccus Lundunensis en 4 fascicules. Rendu malade par le difficile et humide climat londonien, Lagasca doit partir à Jersey en 1831 profiter d'un climat plus sain.
Ferdinand VII meurt en 1833. Après une courte guerre de succession, Isabelle II est portée au pouvoir par l'armée et ses généraux qui gardent le contrôle du pays. En 1834, Lagasca est autorisé à revenir en Espagne. Il en profite pour rendre visite à ses correspondants français de Paris, Lyon, Avignon et Montpellier, et passe un mois chez ses amis de Barcelone avant de rejoindre Madrid. Reprenant en 1835 son poste de directeur du jardin botanique de Madrid, sa santé déclinante l'oblige à recourir à un assistant, puis, en 1838, à partir à Barcelone chercher un climat plus sain, où il décède de sa maladie en juin 1839.
En son honneur, la revue du jardin botanique de Madrid a pris le nom de Lagascalia et lui a consacré un numéro spécial pour le bicentenaire de sa mort (Lagascalia 6: 191-219 (1976)).

Nationalité : espagnole.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 16/11/2006.


Plus de photos de Mariano Lagasca avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

image disponible Polyachyrus Lagasca 1811

Fiches d'espèces :

Fiche de synonyme Polyachyrus decurrens Lagasca ex De Candolle 1838




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo