Leuenbergeria Lodé 2012

Publication : Cactus Aventures International 97 : 26 (ed. janvier 2013 mais paru le 28 décembre 2012).
Type : Pereskia quisqueyana Alain, Noviates Antillanae, Phytologia 43(3) : 183 (167-198, f. 6) (1980).

Description

Un genre issu de la division de l'ancien genre Pereskia, regroupant les espèces dites "du clade du nord" caractérisées par l'absence de stomates sur les tiges, en raison du développement précoce du phellogène, et dont les études phyllogénétiques ont démontrées qu'au-delà de leur apparence, elles étaient bien d'une lignée distincte de celle des véritables Pereskia.
Arbustes à arbres épineux de 2-10(-15) m de haut, à tronc atteignant 15-40 cm de diamètre, sans stomates sur les tiges, en raison du développement précoce du phellogène, et à feuilles faiblement succulentes bien développées. Racines ligneuses à tubéreuses (par élargissement des racines, un peu comme sur les Dahlia).
Aréoles circulaires à elliptiques feutrées de blanc à brun rouille, portant des épines aciculaires à subulées de longueur variable selon les espèces, 0-5 épines atteignant 1,5 cm de long sur les petites branches, jusqu'à 120 épines atteignant 6 cm de long sur le tronc.
Floraison diurne au printemps et/ou en été. Plantes hermaphrodites ou, selon les espèces, fonctionnellement dioïques (dont les étamines ou le pistil sont présents mais atrophiés, faisant ainsi de chaque plante un individu fonctionnellement femelle ou mâle selon le cas). Fleurs rotacées jaunes, oranges, rouges ou roses à pourpres de 2,5-6 cm de diamètre, solitaires ou en racème, terminales ou/et axillaires.
Fruits généralement sub-sphériques et déprimés à l'apex, pouvant être aussi pyriformes ou turbinés et à apex tronqué, vert à jaune ou marron, de 1,2-5,5(-7) cm de diamètre. Graines noires et brillantes, souvent lisses, lenticulaires, obovées ou réniformes.

8 espèces sont reconnues à la date de création de cette fiche :
1 Fleurs rouges, voire saumon ou rouge-orange, réceptacle anguleux, grandes feuilles nettement pétiolées et gaufrées, fruit turbiné à apex tronqué très caractéristique, poussant en Colombie et au Panama, mais également cultivé sous les tropiques dans d'autres pays, notamment aux Caraïbes : Leuenbergeria bleo.
2 Fleurs jaunes, orange, roses ou pourpres.
2.1 Fleurs jaunes.
2.1.1 Fleurs jaunes, sub-sessiles et graines réniformes aplaties de 3,7-4,1 mm de long sur 2,9-3,4 mm de large et 1,5-1,6 mm d'épaisseur, poussant en Colombie et au Venezuela : Leuenbergeria guamacho.
2.1.2 Fleurs jaunes, à pédicelle de 3-13 mm de long et graines rondes aplaties de (4-)5-5,5 mm de long sur 4,2-5,1 mm de large et 2,5-3 mm d'épaisseur, poussant au Brésil : Leuenbergeria aureiflora.
2.2 Fleurs orange à tépales frangés, laciniés ou dentés, poussant du Mexique au Costa Rica : Leuenbergeria lychnidiflora.
2.3 Fleurs roses à pourpres
2.3.1 Aréoles feutrées de gris à brun.
2.3.1.1 Feuilles des brachyblastes arrondies, poussant en République Dominicaine et à Haïti : Leuenbergeria portulacifolia.
2.3.1.2 Feuilles à l'extrémité acuminée ou pointue, réceptacle turbiné, poussant en République Dominicaine : Leuenbergeria quisqueyana.
2.3.1.3 Feuilles à l'extrémité acuminée ou pointue, réceptacle sub-sphérique, poussant en République dominicaine et sans doute aussi à Haïti : Leuenbergeria marcanoi.
2.3.2 Aréoles feutrées de brun-rouille, feuilles à l'extrémité pointue, poussant à Cuba : Leuenbergeria zinniiflora.

Classification

Famille : Cactaceae

Culture

Toutes les espèces appartenant au genre Leuenbergeria sont exigeantes en chaleur et il est conseillé de ne jamais descendre en dessous de 18°C et, si possible, de rester au dessus de 22°C. Dans ces conditions, elles peuvent être arrosées régulièrement toute l'année, avec modération en hiver. Cependant si certaines espèces comme Leuenbergeria bleo, dont les feuilles qui tombent ne sont jamais renouvelées, gagnent à ne jamais être laissées au sec, d'autres comme Leuenbergeria aureiflora, L. guamacho apprécieront une saison sèche et tempérée à chaude (15-20°C), courte (2-4 mois) mais bien marquée. Un collectionneur anglais cultive ainsi Leuenbergeria aureiflora qui s'en porte bien, mais la reprise est tardive et les nouvelles feuilles n'apparaissent qu'en fin de printemps.
Le sol d'origine est minéral, voire franchement rocheux comme pour Leuenbergeria quisqueyana qui pousse directement sur un plateau corallien calcaire. Mais si le substrat de culture devra être bien aéré il sera également riche, avec un bon terreau bien décomposé car ce sont des plantes gourmandes qui croissent vite. Une taille régulière peut être nécessaire pour limiter leur croissance, mais parfois au détriment de leur floraison. Chez Leuenbergeria bleo, elle sera pratiquée en automne pour ne pas nuire à sa floraison.
En Galilée, a été testée avec succès sur Leuenbergeria bleo la méthode des potées fleuries également utilisée pour Pereskia grandifolia (bouturage de têtes en boutons pour produire des plantes de petite taille immédiatement bien fleuries, et qui peuvent refleurir tous les ans avec une repousse de tige modérée). Mais il ne semble pas que cette culture ait donné lieu à un flux d'importation notable en Europe.
Reproduction par semis ou, plus souvent par boutures. Il est préférable de planter les boutures sans attendre la cicatrisation de la plaie de taille, mais, du fait de la succulence partielle des tiges, de bons résultats sont également obtenus après une cicatrisation d'1 ou 2 jours. Planter dans un mélange terreux léger et maintenu humide, avec une légère chaleur de fond si possible. Le bouturage dans l'eau est également possible (préférer un récipient opaque et ajouter un peu de charbon de bois dans l'eau).

Étymologie

Leuenbergeria : en l'honneur du botaniste suisse Beat Ernst Leuenberger (1946-2010), responsable des collections vivantes tropicales et subtropicales du jardin botanique de Berlin-Dahlem et spécialiste des Pereskioideae auxquels il a notamment consacré une monographie du genre Pereskia [Memoirs of the New-York Botanical Garden 41: 1-141 (4 décembre 1986).]

Anecdotes

Taxonomie: Le genre Pereskia paru longtemps être un genre homogène, regroupant des cactus qui avaient tous en commun des tiges et vraies feuilles peu succulentes et l'absence de glochides. Cependant 3 études phyllogénétiques de 2005 et 2011 ont conclus à sa paraphylie. C'est à dire qu'au delà des apparences, le genre Pereskia, avant la création du genre Leuenbergeria, regroupait des plantes issues de deux lignées distinctes. Et les véritables Pereskia, la lignée comprenant l'espèce type, Pereskia aculeata, étaient plus proches des autres Cactaceae que de la lignée dite "clade du nord", maintenant définie par le genre Leuenbergeria.
Ces trois études aboutissaient cependant à des placements différents pour Pereskia lychnidiflora, placé dans le clade du nord dans une des études de 2005 mais dans un clade regroupant également Calymmanthium substerile et Leptocereus quadricostatus dans l'autre étude de 2005, et avec les Maihuenia dans l'étude de 2011. Cette aberration et surtout les limites de leur étude a conduit les auteurs de 2011 à ne pas publier de modifications taxonomiques en l'attente d'études complémentaires.
Mais cela n'a pas arrêté Joël Lodé qui a publié fin 2012 un nouveau genre Leuenbergeria qui permet de mettre fin à la paraphylie du genre Pereskia dans son ancienne acceptation. Nous suivons ici son avis qui parait, en l'état, le plus pertinent. Le placement dans ce nouveau genre de Pereskia lychnidiflora est cependant à considérer avec réserves puisqu'aucune des 3 études citées ne le place dans le même clade.

Répartition géographique

Caraïbes et continent américain adjacent (Du Mexique au Venezuela) avec une espèce localisée au Brésil.

Publications spécialisées

Bárcenas R.T., Yesson C. & Hawkins J.A., Molecular systematics of the Cactaceae, Cladistics 27(5) : 470-489 (2011) (anglais).
Butterworth C.A. & Edwards E.J., Investigating Pereskia and the earliest divergences in Cactaceae, Haseltonia 14 :46-53 (2008) (anglais).
Butterworth C.A. & Wallace R.S., Molecular phylogenetics of the leafy cactus genus Pereskia (Cactaceae). Systematic Botany 30 : 800-808 (2005) (anglais).
Edwards E.J., Nyffeler R. & Donoghue M.J., Basal cactus phylogeny: implications of Pereskia (Cactaceae) paraphyly for the transition to the cactus life form, American Journal of Botany 92 : 1177–1188 (2005) (anglais).
Leuenberger B.E., Les cactées feuillues genre Pereskia en culture, Succulentes 1996/1: 11-17 et 2: 6-11 (1996) (français).
Leuenberger B.E., Leaf-bearing cactus (Pereskia) in cultivation, Cactus and Succulent Journal (US) 64(5) : 247-263 (1992) (anglais).
Leuenberger B.E., Pereskia (Cactaceae), Memoirs of the New-York Botanical Garden 41 : 1-141 (4 décembre 1986) (anglais).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 26/12/2014.


Pereskia aureiflora
Pereskia aureiflora


Pereskia aureiflora
Pereskia aureiflora


Pereskia bleo
Pereskia bleo


Pereskia guamacho
Pereskia guamacho


Pereskia portulacifolia
Pereskia portulacifolia


Pereskia marcanoi
Pereskia marcanoi


Leuenbergeria quisqueyana
Leuenbergeria quisqueyana


Pereskia zinniiflora
Pereskia zinniiflora


Plus de photos de Leuenbergeria avec Google images.

Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiches d'espèces :

image disponible Leuenbergeria aureiflora (F.Ritter) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria bleo (Kunth) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria guamacho (F.A.C.Weber) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria lychnidiflora (de Candolle) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria marcanoi (Areces) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria portulacifolia (Linné) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria quisqueyana (Alain) Lodé 2012
image disponible Leuenbergeria zinniiflora (de Candolle) Lodé 2012

Fiches de synonymes :

image disponible Cactus bleo Kunth 1823
image disponible Cactus portulacifolius Linné 1753
Fiche de synonyme Opuntia pititache (Karwinsky ex Pfeiffer) F.A.C.Weber
Fiche de synonyme Pereskia antumnalis (Eichlam) Rose
image disponible Pereskia aureiflora F.Ritter 1979
Fiche de synonyme Pereskia automnalis (Eichlam) Rose
Fiche de synonyme Pereskia autumnalis (Eichlam) Rose
image disponible Pereskia bleo (Kunth) de Candolle 1828
Fiche de synonyme Pereskia calandriniaefolia
Fiche de synonyme Pereskia conzattii Britton & Rose
Fiche de synonyme Pereskia corrugata Cutak
Fiche de synonyme Pereskia cruenta hort. ex Pfeiffer
image disponible Pereskia guamacho F.A.C.Weber 1898
Fiche de synonyme Pereskia lichnidiflora de Candolle
image disponible Pereskia lychnidiflora de Candolle 1828
image disponible Pereskia marcanoi Areces 1992
Fiche de synonyme Pereskia nicoyana F.A.C.Weber
Fiche de synonyme Pereskia opuntiaeflora de Candolle
Fiche de synonyme Pereskia opuntiiflora de Candolle
Fiche de synonyme Pereskia panamensis F.A.C.Weber
Fiche de synonyme Pereskia pititache Karwinsky ex Pfeiffer
image disponible Pereskia portulacifolia (Linné) de Candolle 1828
image disponible Pereskia quisqueyana Alain 1980
image disponible Pereskia zinniiflora de Candolle 1828
Fiche de synonyme Pereskiopsis autumnalis Eichlam
Fiche de synonyme Pereskiopsis opuntiaeflora (de Candolle) Britton & Rose
Fiche de synonyme Pereskiopsis opuntiiflora (de Candolle) Britton & Rose
Fiche de synonyme Pereskiopsis pititache (Karwinsky ex Pfeiffer) Britton & Rose
Fiche de synonyme Rhodocactus autumnalis (Eichlam) F.M.Knuth
Fiche de synonyme Rhodocactus bleo (Kunth) F.M.Knuth
Fiche de synonyme Rhodocactus conzattii (Britton & Rose) Backeberg
Fiche de synonyme Rhodocactus corrugatus (Cutak) Backeberg
Fiche de synonyme Rhodocactus lychnidiflorus (de Candolle) F.M.Knuth
Fiche de synonyme Rhodocactus nicoyanus (F.A.C.Weber) F.M.Knuth




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo