Medinilla Gaudichaud 1830

Publication : Voyage Autour du Monde ... sur les Corvettes de S.M. l'Uranie et la Physicienne. Botanique 484 (1830).

Description

Le genre de la populaire plante de serre et d'appartement Medinilla magnifica aux petites fleurs groupées en panicules retombantes, entourées de larges et décoratives bractées roses, dont une espèce malgache, Medinilla sedifolia, présente des feuilles succulentes.
Arbustes ou plantes vivaces terrestres ou épiphytes, rarement petits arbres ou lianes, à jeunes tiges souvent quadrangulaires (section carrée), parfois avec 4 (ou+) ailes droites ou ondulées, à nœuds souvent plus épais que la tige, et feuilles simples, opposées ou verticillées par 3 ou +, rarement alternes, sans stipules, oblongues à lancéolées, à base parfois amplexicaule, extrémité aiguë, acuminée ou obtuse, marges entières ou dentées, et à (1-) 3-9 paires de nervures principales parallèles.
Inflorescence terminale ou axillaire en cyme, parfois en panicule, rarement fasciculée, pédonculée, souvent à petites bractées et bractéoles. Fleurs blanches, roses à rouges, hermaphrodites actinomorphes (sauf les étamines) à 4-6 sépales en calice campanulé-tubulaire à petits lobes, autant de pétales libres, et à pédicelle. 8-12 étamines (2 fois plus nombreuses que les pétales), à filets coudés, plus ou moins filiformes, inégaux, se regroupant sur un coté de la fleur (zygomorphes), à appendices stériles de forme variée: poinçon, massue, épineux, courbes, fourchus et anthères fertiles linéaires à étroitement triangulaires, déhiscentes par 1 (-2) pore terminal. Pistil à style filiforme simple, et à stigmates petits ou rarement capités. Ovaire infère par fusion avec le calice, formé de 8, 10 ou 12 carpelles à 4-6 loges.
Fruit rouge ou pourpre, en baie sphérique ou subsphérique, environ moitié moins longue que le calice. Nombreuses graines de 0,3-1mm, lisses ou pointillées et sans albumen.

Espèce-type: Medinilla rosea Gaudichaud, Voyage Autour du Monde ... sur les Corvettes de S.M. l'Uranie et la Physicienne. Botanique 484 (1830).

Classification

Famille : Melastomataceae

Culture

Culture de type tropical, en serre chaude et humide ne descendant jamais en dessous de 15°C, et plutôt plus élevée. L'atmosphère sèche des maisons et appartements convient donc mal à la principale espèce cultivée en ornemental, Medinilla magnifica, dont les feuilles ont alors tendance à sécher et tomber avant que la plante ne meure. Une amélioration notable peut être obtenue en plaçant le pot sur une soucoupe remplie d'eau et de billes d'argile: l'eau s'évaporant apporte un peu d'humidité à la plante, mais les billes d'argile empêchent le pot de tremper en permanence. Des pulvérisations et brumisations peuvent également être pratiquées avec de l'eau non calcaire. Les feuilles qui tombent peuvent également être révélatrices d'une température trop faible, d'un manque de luminosité ou d'arrosages excessifs. L'exposition doit normalement être ombragée, mais, sous des latitudes septentrionales, la mi-ombre convient également s'il n'y a jamais de soleil direct.
Le substrat sera riche en humus, constitué pour moitié de terre de bruyère et de terreau de feuilles. Les espèces épiphytes comme Medinilla sedifolia préféreront un substrat également acide mais plutôt composé de sphaigne, ou de tourbe blonde non décomposée. Les arrosages seront réguliers en toute saison, légèrement réduits en période de repos qui est peu marquée, généralement en automne, saison au cours de laquelle se forment les inflorescences de Medinilla magnifica. Cette espèce, ainsi que les autres espèces à grandes inflorescences, sont très gourmandes et seront rempotées, ou au moins surfacées, tous les ans au printemps ou en début d'été, ou/et arrosées de temps en temps en adjoignant à l'eau d'arrosage de l'engrais liquide pour plantes à fleurs. Les espèces épiphytes sont nettement moins gourmandes.
Medinilla magnifica est sensible aux araignées rouges et aux cochenilles. Pour les premières une ambiance humide plus appropriée suffit souvent à régler le problème, sinon, il faut employer un acaricide à 15 jours d'intervalle. Pour les cochenilles, un coton tige imbibé d'alcool à brûler dilué suffit pour un début d'infection, sinon employez un insecticide pucerons systémique, véhiculé par la sève.
La reproduction par semis est peu usitée et le bouturage est généralement préféré. Celui de Medinilla sedifolia ne pose pas de problème particulier, mais les espèces à tiges ligneuses sont plus difficiles à faire raciner: on pratique au printemps un bouturage à l'étouffée à 20-21°C avec des boutures de tiges de l'année précédente d'environ 8cm de long sur lesquelles on conserve un talon de la tige principale et une paire de feuilles. Lorsque les feuilles sont grandes, leur longueur peut être réduite de moitié. Les premières racines apparaissent généralement au bout de 3-4 semaines.

Étymologie

Medinilla: en l'honneur de José de Medinilla y Piñeda, gouverneur espagnol des îles Mariannes de 1812 à 1822 (puis à nouveau de 1826 à 1831) lors de l'escale de l'Uranie, au cours de l'expédition à laquelle participait le botaniste et pharmacien français Charles Gaudichaud 1789-1854.

Anecdotes

Distribution: Afrique tropicale, Madagascar, sud de l'Asie et îles de l'ouest du Pacifique.
Ethnobotanique: Les Medinilla ont peu d'usages connus, mais les feuilles de Medinilla hasseltii sont consommées à Sumatra. En Europe, le plus connu des Medinilla est Medinilla magnifica aux petites fleurs groupées en panicules retombantes, entourées de larges et décoratives bractées roses formant des inflorescences pendantes de 40-50cm de haut, mais d'autres espèces de Medinilla sont également utilisées en horticulture comme Medinilla curtisii, un arbuste à feuilles bicolores (recto vert et verso rouge-brun) et à nombreuses fleurs charnues blanches à pédoncules rouge corail.

Publications spécialisées

U. Eggli, Dicotyledons (Illustrated Handbook of Succulent Plants) 309-310, illus. XLIXa (2002).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 06/09/2008, mise à jour le 07/08/2010.


Medinilla magnifica
Medinilla magnifica


Medinilla sedifolia aff.
Medinilla sedifolia aff.


Medinilla loranthoides
Medinilla loranthoides


Plus de photos de Medinilla avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Forsskål, Pehr
image non disponible Gaudichaud, Charles
image non disponible Kéraudren, Monique
image non disponible L'Héritier de Brutelle, Charles Louis
image disponible Linné, Carl von
image non disponible Redouté, Pierre Joseph

Fiches d'espèces :

image disponible Medinilla sedifolia Jumelle & H. Perrier 1913

Fiches de synonymes :

Fiche de synonyme Medinilla cordifera Jumelle & H. Perrier 1913




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo