Mee, Margareth

1909 - 1988
Margareth Ursula Brown nait le 22 mai 1909 à Chesham en Angleterre.

Encouragée par l'une de ses tantes, illustratrice de livres pour enfants, elle étudie les arts graphiques à Wateford puis enseigne quelques temps à Liverpool.
Margareth se marie une première fois mais divorce rapidement. C'est une femme engagée, inscrite au Parti Communiste et qui milite pour les droits des chômeurs. Pendant la guerre, elle devient dessinatrice industrielle dans une usine de construction aéronautique.
A la fin des hostilités, elle suit des cours à Londres, où elle rencontre son second mari, Greville Mee et obtient un diplôme en peinture et design.

Le couple s'installe au Brésil et Margareth enseigne dans une école anglaise.
Elle effectue une première expédition dans le Mato Grosso car elle souhaite peindre des plantes de milieux arides puis une autre à Belèm dans la partie amazonienne.

Cette découverte de la forêt tropicale va être une véritable révélation et la passion de toute une vie ! Margareth fascinée par sa flore entreprendra par la suite, 15 autres voyages en canoë, sur les rios et leurs affluents. Elle sera la toute-première, dès les années 60, à militer de façon active, contre la déforestation et pour la cause des Amérindiens.
Malgré des conditions extrêmement pénibles : chaleur, insectes, piqûres de scorpion, présence de caïmans, accidents de navigation, maladies, danger lié à la présence de chercheurs d'or clandestins… elle poursuivra ses recherches jusqu'à la fin de sa vie.
Margareth devient illustratrice pour l'institut botanique de Sao Paulo ou travaille en free-lance. Elle peint in situ des épiphytes (orchidées, broméliacées, cactées) ou en collecte pour des travaux futurs et à la demande de directeurs d'herbarium.
Pour sa dernière expédition, en mai 1988, elle trouve enfin un spécimen qu'elle cherchait depuis 3 ans, un Selenicereus withii en fleur, qu'elle peint sur place à la lueur d'une torche !

Malgré sa vie aventureuse, Margareth trouve la mort à 79 ans, dans un banal accident de voiture, lors d'un bref séjour en Angleterre, le 30 novembre 1988.
Ses oeuvres originales sont pour la plupart conservées à Kew Gardens et à l'institut botanique de Sao Paulo.

Publications :
- "Flowers of brasilian forest".
- "In search of flowers of the amazon forest", paru à titre posthume en 2004, à partir de ses carnets personnels tenus entre 1956 et 1988.

Hommages :
- Aechma meena.
- Nidularium meeanum.
- Neoregelia margareta.
Margareth Mee a également reçu de nombreuses médailles, récompenses et un mémorial l'honnore à Kew Gardens.

Nationalité : anglaise.

Auteur

pincettes (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 20/06/2018, mise à jour le 21/06/2018.


Plus de photos de Margareth Mee avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

image non disponible Astripomoea A.Meeuse
image non disponible Teurium Meerburgh

Fiches d'espèces :

Fiche de synonyme Euphorbia procumbens Meerburgh 1789




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo