Portulaca Linné 1753

Publication : Species Plantarum ed 1. : 445 (1753).

Description

Ce sont des plantes annuelles ou vivaces dont un certain nombre sont succulentes. Les racines de certaines espèces sont tubéreuses voir caudiciformes. Les tiges sont prostrées ou décombantes. Les nœuds feuillés ou pas possèdent des écailles ou des poils plus ou moins longs . Les feuilles plus ou moins succulentes, sont alternes ou opposées. Elles sont glabres ou rarement tomenteuses, plates, sub-cylindriques ou cylindriques. Le pétiole est d’une taille variable ou même absent.

L’inflorescence est normalement terminale, en cyme plus ou moins compacte. Les fleurs sont sessiles et possèdent des bractées. Les sépales sont connés et persistants après la floraison bien que peu saillants. Les pétales au nombre de 4 ou 5 (jusqu’à 8) sont libres ou légèrement connés à la base. Ils sont très délicats et de couleur très variable : blanc, jaune, orange, rouge, rose ou encore violet. Les étamines sont présentes en nombre très variable : de 4 à 100. Le filet des étamines est soudé à la base des pétales. L’ovaire est infère.

Les fruits sont des capsules plus ou moins globulaires s’ouvrant par une fente transversale (pyxide). Les graines sont noires avec parfois des reflets gris. Elles sont de forme réniforme.

Classification

Famille : Portulacaceae
Tribu : Portulaceae

Culture

La culture varie en fonction de la succulence et des cycles végétatifs des espèces (annuelles ou pérennes).

Les espèces annuelles comme P. grandiflora se sèment en mars/avril en pot, dans un substrat composé pour moitié de terreau et moitié de sable grossier. Dès que les plantules sont bien développées, repiquez les séparément. Ensuite, soit vous les gardez en pot soit vous les repiquez au jardin fin mai dans une terre se ressuyant bien et à un endroit bien ensoleillé. Vous pouvez également les conserver en pot dans un substrat standard (3 tiers) sous serre ou dehors. Récoltez de la graine en fin de saison pour l’année suivante.

Les espèces pérennes peu succulentes seront cultivées dans un substrat standard (3 tiers) avec des arrosages moyens à forts en été et faibles en hiver.

Les espèces à caudex demandent un substrat minéral bien drainant, des arrosages prudents en toutes saisons et presque inexistants en période de repos. Ces espèces sont plus délicates à maintenir en culture.

Multiplication :
Le multiplication des espèces pérennes se fera soit par semis de graines fraîches en mars/avril dans un substrat (1/2 terreau, 1/2 sable grossier) avec des températures comprises entre 18/25°C. Repiquez individuellement les plantules dès qu’elles ont une taille suffisante.
Le bouturage est possible en mai/juin sous serre avec des rameaux légèrement lignifiés installés dans un substrat drainant et aéré (tourbe, perlite, sable grossier).

Étymologie

Portulaca : pourrait dériver du latin portula (petite porte), en référence à la partie supérieure de la capsule qui s’ouvre comme le couvercle d’une boite.
Ou bien, viendrait de porcula, porculaca, qui serait donc à rapprocher de porcus (cette plante était donnée aux cochons dès l'antiquité).

Anecdotes

Taxonomie
Ce genre est relativement bien définit au sein de la famille des Portulacacées. En revanche, les relations intra-génériques (sous-genres, sections et espèces) ne sont pas bien claires. Selon les auteurs ce genre comporte entre 40 et 150 espèces. Beaucoup d’espèces sont extrêmement variables. La situation étant aggravée par des taxons pratiquant l’auto-pollinisation et créant ainsi une multitude des lignées génétiquement distinctes.

Espèce type
LT: Portulaca oleracea L. - Species Plantarum 1: 445 (1753). LT designated by L. Britton & A. Brown, Ill. Fl. N. U. S. ed. 2. 2: 39 (1913).

Répartition géographique
Ce genre est présent sur l’ensemble du globe mais reste surtout concentré dans les régions chaudes (en particulier en Afrique et en Amérique du Sud).

Les Portulaca en France
Nous connaissons bien Portulaca oleracea (le pourpier) originaire des régions méditerranéennes et qui pousse en adventice de nos jardins. Une autre espèce exotique : Portulaca grandiflora, se rencontre aussi parfois aux abords des habitations en situation rudérale.

Publications spécialisées

Généralités :
Eggli U., Illustrated handbook of succulent plants (Dicotylédones). Edité par Urs Eggli

Portulaca de la flore française :
Coste H., 1906. – Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes.
Fournier P., 1934-1940. – Les Quatre Flores de la France, Corse comprise (générale, alpine, méditerranéenne, littorale).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 31/05/2008, mise à jour le 01/10/2010.


Portulaca molokiniensis
Portulaca molokiniensis


Plus de photos de Portulaca avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Forsskål, Pehr
image non disponible Kéraudren, Monique
image non disponible L'Héritier de Brutelle, Charles Louis
image disponible Linné, Carl von
image non disponible Redouté, Pierre Joseph

Fiches d'espèces :

image disponible Portulaca gilliesii Hooker 1831
image non disponible Portulaca grandiflora Hooker 1829
image disponible Portulaca oleracea 1753

Fiches de synonymes :

Fiche de synonyme Portulaca fruticosa Thunberg 1800




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo