Punotia lagopus (K.Schumann) D.R.Hunt 2011

Publication : Cactaceae Systematics Initiatives 25 : 26 (octobre 2011).
Basionyme : Opuntia lagopus K.Schumann 1903

Description

Un petit Opuntia andin d'altitude, formant de larges coussins de plusieurs mètres de diamètre, longtemps confondu avec certaines formes d'Austrocylindropuntia floccosa, mais maintenant identifié comme l'Austrocylindropuntia malyana de nos collections.
Plante vivace formant de larges coussins de 1-4 m de diamètre pouvant atteindre 60 cm de haut, à segments cylindriques pouvant atteindre 45 cm de long et plus, tuberculés, probablement sans rôle photosynthétique, et recouvert de poils jaunes. Feuilles en forme de massue pouvant atteindre 7mm de long, persistantes, presque totalement enfouies dans les poils. Aréoles portant de nombreux poils (trichomes) jaunâtres unisériés (formés d'une seule rangée de cellules, dont très fins) pouvant atteindre 2 cm de long, quelques glochides blanc ou vitreux de 1-1,5 cm de long, cachés et restant généralement coincés dans la toison des poils et généralement 1 épine jaune de 2-2,5 cm de long.
Floraison diurne. Fleurs jaune or, de 1,5-3 cm de long, n'émergeant légèrement des poils qu'à l'anthèse.
Fruit ovoïdes rose pâle, à parois fines, contenant 5-10 graines presque sphériques de 5 mm de diamètre.

Culture

Culture délicate, généralement greffée sur Austrocylindropuntia subulata ou sur des raquettes d'Opuntia rustiques, mais pouvant également être cultivée sur ses propres racines dans un substrat bien drainé. Cette plante d'altitude réussi mieux en respectant un cycle de croissance hivernal, avec une bonne luminosité en hiver et des arrosages d'octobre à avril en respectant une température de 0-10°C, puis une période de repos estivale, à l'extérieur afin d'éviter les trop grosses chaleurs mais à l'abri de la pluie, et en arrosant très légèrement pour ne jamais laisser dessécher ses racines. Dans le cas contraire, la plante peut perdre ses feuilles et avoir beaucoup de mal à repartir. Une ambiance bien aérée est indispensable. Attention aussi en hiver aux coups de gel suivi d'une remontée trop brusque et élevée des températures.
Dans son milieu naturel il gèle peu pendant la période humide, rarement en dessous de -5°C, car les nuages conservent la chaleur du jour. En période sèche il peut faire -10°C, mais sur un cycle de croissance hivernale, cette résistance au froid n'a pas d'intérêt.
Reproduction par semis ou plus facilement en bouturant ou greffant les rejets. La germination est lente, jusqu'à 4 ans, lorsque les graines ne sont pas préalablement scarifiées ou traitées. Le bouturage est possible mais certains vieux clones sont assez rétifs et il faut utiliser des tiges vigoureuses qui ont conservé leurs feuilles.

Étymologie

Punotia : un nom de genre créé sous forme de jeu de mots, anagramme d'Opuntia, mais utilisant comme racine le nom du département (région) péruvien où pousse l'espèce-type, Puno.
lagopus : du grec lagôs, lièvre, et pous, pied : pied de lièvre, en référence aux tiges reçues par K. Schumann, étroites et couvertes d'une épaisse laine blanche, évoquant la patte d'un lièvre des neiges.

Habitat

Pérou (Puno), notamment près de Macusani, et Bolivie (La Paz) notamment près de Ulla Ulla, 3800-4700 m d'altitude, ce qui en fait le cactus poussant à la plus haute altitude connue.

Anecdotes

Taxonomie :
La plante décrite par Karl Schumann sous le nom d'Opuntia lagopus a longtemps été faussement assimilée à certaines formes d'Austrocylindropuntia floccosa. Karl Schumann a décrit cette espèce à partir de spécimens collectés et envoyés par Weberbauer, mais n'a pas indiqué de numéro de collecte. L'holotype avait été déposé dans l'herbier du jardin botanique de Berlin-Dahlem mais de nombreux spécimens de cet herbier ont été détruits lors d'un bombardement de Berlin en 1943.
Crook et al. (Bradleya 2003 : 87-92) relèvent cependant qu'en l'absence de type, il existe des photos de plantes identifiées comme Opuntia lagopus, l'une par Weberbauer lui-même (Weberbauer 1911(12) : t.14), l'autre par un botaniste américain qui a voyagé au Pérou avec Weberbauer comme guide, et qui tenait donc certainement le nom de la plante de ce dernier (Goodspeed 1941 : 81). Et cette plante figurant en photo n'est pas un Austrocylindropuntia floccosa, mais est typique du Tephrocactus malyanus décrit bien plus tard par Rausch en 1971 à partir d'exemplaires poussant à Macusani, département péruvien de Puno. Ils désignent donc un néotype correspondant à cette espèce : Webster 26, Pérou, Puno, 10 miles au Nord-est de Macusani, année 1965, conservé aux jardins botaniques royaux de Kew (G.B.) (K : néotype).
Cependant un spécimen en alcool numéroté Weberbauer 1355, sans indication de localité et avec la mention "Opuntia cfr. lagopus", a été retrouvé à Berlin. Là encore il s'agit de la plante décrite par Rausch en 1971 comme Tephrocactus malyanus. Eggli & Leuenberger (Willdenowia 2008 : 220, 257) estiment que l'étiquette avec la mention 'confère' (cfr.), n'est pas nécessairement d'origine et a pu être rajoutée ultérieurement. Ils considèrent donc, suivis en cela par D.R. Hunt et al. (Cactaceae Systematics Initiatives 2011(25) : 26), qu'il s'agit bien de l'holotype.
Ainsi tous les indices convergent pour identifier Opuntia lagopus à la plante longtemps diffusée sous le nom de malyanus, d'autant que la description originale de Karl Schumann correspond également si nous tenons compte du fait qu'il a reçu des spécimens ayant voyagé longtemps et probablement arrivés étiolés et abimés.
Même s'il n'est pas certain que Weberbauer 1355 soit l'holotype, il est plus pertinent de retenir comme type un exemplaire collecté par Weberbauer correspondant tant à la description de Karl Schumann qu'à la photo publiée par Weberbauer, plutôt que celle d'un autre collecteur. La désignation d'un néotype par Crook et al. est donc considérée comme superflue.
Toutefois Opuntia lagopus allait subir un nouveau changement de nom, cette fois de genre. Il semblait acquis qu'il s'agissait d'un Austrocylindropuntia. Cependant des études génétiques ont démontrées qu'elle était une espèce basale aux Austrocylindropuntia et aux Cumulopuntia (c'est-à dire qu'elle est issu d'un ancêtre commun aux deux genres). Cette étude est corroborée par l'observation de la plante qui possède des caractères très primitifs comme les feuilles persistantes. Dès lors pour conserver des genres monophylétiques, c'est à dire regroupant les espèces d'un même lignage, il n'existait que deux solutions : inclure Cumulopuntia dans le genre antérieurement publié Austrocylindropuntia, ou créer un genre monospécifique dédié à Opuntia lagopus. C'est ce dernier choix qui a été retenu par D.R. Hunt, et nous le retenons également dans le cadre de cette encyclopédie car il reste le choix le moins déroutant pour l'amateur, mais il pourra encore être révisé après des études complémentaires.
Publication originale (D.R. Hunt 2011) :
"14406 Punotia lagopus (K. Schumann) D. Hunt comb. nov. Basionym: 01756 Opuntia lagopus KSch 1903/GN 151-152; 08195 Austrocylindropuntia lagopus (KSch) Crkl+ 2003/Brdl. 21: 89; Ritt 1981/KSA 4: 1242-1243, inval. (Art. 33.2). T: PE [‘BO’], ‘in der Nahe von Arequipa auf den Anden bei 4000 m’, Weberbauer 1355 (B810007056, holo.; see Eggli & Leuenberger 2008/Willd. 38: 257). Illus: Wbrb in Engl+Drude 1911/VE 12, t. 14. Distr: PE (Puno), 3800—4700 m; also reported from BO (La Paz), close to Ulla Ulla (Lau 1980/ CSJA52: 289-292).
Descr. as for the genus..................................(fig.) 457.3-4 (as Austrocylindropuntia lagopus)
• Molecular evidence (Ritz et al., in prep.) indicates that this species is the basal member of a well-supported clade including Austrocylindropuntia and Cumulopuntia, thus implying that the latter is paraphyletic with respect to the former. This problematic situation could be obviated by ‘sinking’ Cumulopuntia, but (at least until the overall classification of subfam. Opuntioideae is reviewed in the light of robust molecular data) it seems preferable to give this very remarkable species the status of a monotypic genus."

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

-5°C

Arrosages

Hiver : moyen. Été : faible.

Substrat

Minéral

Dimensions maximales

Hauteur : 60 cm. Largeur : 4 m.

Couleur des fleurs

jaune

Publications spécialisées

Ritz C.M. et al., Molecular phylogeny and character evolution in terete-stemmed Andean opuntias (Cactaceae− Opuntioideae), Molecular phylogenetics and evolution 65(2) : 668-681 (2012).
Eggli U. & Leuenberger B.E., Type specimens of Cactaceae names in the Berlin Herbarium (B) [De herbario berolinensi notulae 48], Willdenowia 38 : 213-280 (2008).
Crook I., Arnold J. & Lowry M., Austrocylindropuntia lagopus - clarification of nomenclature and observations in habitat, Bradleya 21 : 87-92 (2003).
Gilmer K. & Thomas H.P., Beobachtungen an Austrocylindropuntia malyana, Kakteen und andere Sukkulenten 50(6) : 129-135 (1999).
Lau A., South American Cactus Log Part XIII, Cactus and Succulent Journal (US) 52 : 289-292 (1980).
Goodspeed T H. Plant Hunters in the Andes 81 (1941).
Weberbauer A., Die Pflanzenwelt der peruanischen Anden, in Engler A. & Drude O., Die Vegetation der Erde 12 : t. 14 (1911).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 08/09/2014, mise à jour le 16/09/2014.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Austrocylindropuntia lagopus
Austrocylindropuntia lagopus


Austrocylindropuntia lagopus
Austrocylindropuntia lagopus


Austrocylindropuntia lagopus & floccosa
Austrocylindropuntia lagopus & floccosa


Austrocylindropuntia lagopus x floccosa
Austrocylindropuntia lagopus x floccosa


Plus de photos de Punotia lagopus avec Google images.

Fiches de botanistes :

image non disponible Hunt, David Richard
image disponible Schumann, Karl Moritz

Fiche du genre :

image disponible Punotia D.R.Hunt 2011

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Punotia lagopus (K.Schumann) D.R.Hunt 2011




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo