Raimondi, Antonio

1826 - 1890
Naturaliste italien émigré au Pérou dont il fut la personnalité scientifique la plus importante de la seconde moitié du 19e siècle.
Né à Milan le 19 septembre 1826, il suit des études de naturaliste et herborise en haute Lombardie, notamment dans la vallée de la Valteline. Il assiste aux congrès annuels des naturalistes, qui se politisent rapidement, et participe en 1848 à l'insurrection anti-autrichienne dite des 5 jours de Milan. Réfugié à Rome, il y voit s'écrouler le rêve de l'indépendance italienne et embarque à Gènes fin décembre 1849 à destination du Pérou.
Arrivé à Callao le 28 juillet 1850, il est chargé par le Dr. Cayetano Heredia de réorganiser le Museo del Colegio de la Independencia de Lima, qu'il transforma plus tard en Faculté de Médecine, et se voit confier l'année suivante la chaire de zoologie et botanique. En 1861 il créera la chaire de chimie analytique à l'université San Marcos de Lima.
Très rapidement, et pendant 19 ans, il alterne séjours à Lima et voyages d'explorations dans tout le Pérou, collectant données géographiques, archéologiques et ethnographiques, échantillons minéralogiques, botaniques et zoologiques. Il ramènera ainsi de ses voyages pas moins de 20.000 plantes. Il dresse une carte géographique du Pérou au 1/500.000e bien supérieure à tout ce qui existait jusqu'alors, et étudie les richesses potentielles du pays: dépôts fertilisants des îles de Chincha, qui atteignent plus de 40m d'épaisseur par endroits, qu'il attribue aux déjections des oiseaux et qui donnera lieu à une guerre avec l'Espagne, nitrates de Tarapacá et mines d'or des hauts plateaux. Ses carnets de voyages pour la période 1863-1869 sont disponibles sur Internet .
En 1869, il se marie avec Adela Loli, dont il aura 3 enfants, et se consacre au classement de ses collections et à l'exploitation des données collectées dans ses voyages, notamment pour favoriser le développement du pays avec la création de routes et de ponts.
En 1881 le Chili envahit Lima lors de la guerre du pacifique qui lui permettra d'annexer Tarapacá et ses nitrates. Antonio Raimondi rassemble ses collections chez lui, les place sous le drapeau tricolore péruvien et refuse de les céder à l'émissaire chilien venu les lui acheter. Après la guerre, il protège les intérêts italiens des représailles qu'exerce le gouvernement péruvien sur les ressortissant étrangers des pays ayant soutenu le Chili.
Membre honoraire de nombreuses sociétés scientifiques, notamment de la société géographique de Paris, de la société géographique royale de Londres ou de la société italienne d'anthropologie, ethnologie et psychologie comparée, il décède le 26 octobre 1890 à San Pedro de Lloc, dept. La Libertad.
En son honneur ont notamment été dédiés le genre Neoraimondia de la famille des Cactaceae, et le mythique Puya raimondii.

Nationalité : italienne.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 20/08/2004.


Plus de photos de Antonio Raimondi avec Google images.

Fiches de familles :

Aucune.

Fiches de genres :

Aucune.

Fiches d'espèces :

Aucune.




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo