Sedum montanum ssp. montanum Perrier & Songeon 1864

Publication : Billotia 1: 77 (1864).

Description

Nom commun : Orpin des montagnes

Sedum montanum fait partie de la section Rupestria qui regroupe aussi les espèces : S. sediforme, S. anopetalum, S. amplexicaule, S. forsterianum et S. rupestre.
Cette section est assez homogène et ces espèces ne sont pas toujours évidentes à différencier. Les caractères permettant de le distinguer des autres espèces sont en gras.

Plante vivace de 20 à 30cm (en fleurs), glabre et verte (parfois glauque). De la souche sont émis de nombreux rejets stériles à feuilles cylindriques et écartées. Les tiges sont grêles, radicantes puis redressées.

Les feuilles sont minces, linéaires-cylindracées, mucronées, prolongées à la base, les caulinaires remontant le long des tiges fertiles en fausse bractée.

Les inflorescences en corymbe sont dressées avant l’épanouissement des fleurs et munies de bractées. Les fleurs d’un jaune vif sont subsessiles. Les sépales sont lancéolés-aigus et 1 fois plus longs que les pétales. Les pétales sont linéaires-oblongs et étalés. Le filet des étamines est glabre.
La floraison a lieu entre juillet et septembre

Le fruit est un follicule.

Publication originale :
Corymbes tous couverts de petits poils glanduleux, dressés ou légèrement inclinés avant l’anthèse, à cymes munies de bractées, bifurquées, nullement recourbées ; fleurs brièvement pédicellées ; divisions du calice déprimées au milieu, allongées, lancéolées, atténuées, très aiguës, égalant au moins les deux tiers de la longueur des carpelles ; pétales linéaires oblongs, étalés, d’un beau jaune d’or ; filets des étamines parfaitement glabres ; carpelles linéaires subulés, très lisses ; feuilles d’un beau vert ou d’un glauque intense avec tous les intermédiaires entre ces deux états, cylindriques, menues, linéaires, aiguës, mucronées, éperonnées à la base et radicantes, puis redressées, de 20 à 30centimètres, grêles et fermes. Souche assez épaisse, allongée, rameuse, émettant un grand nombre de rejets et de tiges florifères.
Les pétales jaunes et étalés de cette espèce lui donnent l’aspect du S. reflexum L. En dépit de cette apparence, ce dernier, y compris toutes ses formes, S. albescens Haw., S. rupestre L., en est très éloigné par tous ses autres caractères. Il a, en effet, les corymbes glabres, réfléchis avant la floraison, à cymes scorpioïdes, les divisions du calice ovales lancéolées un peu obtuses, égalant la moitié de la longueur des carpelles, les étamines hérissées à la base, les carpelles linéaires oblongs couverts de papilles transparentes. Mais à cause de son inflorescence, de ses calices, de ses carpelles, qui sont presque identiques dans les deux, c’est avec S. ochroleucum Chaix (S. anopetalum DC.) que notre plante présente les plus étroites relations. Elle en diffère toutefois spécifiquement, selon nous, par ses pétales d’un beau jaune, étalés, et aussi par ses feuilles grêles, cylindriques, écartées, et non fortement imbriquées et dressées sur les rejets.

Culture

Culture aisée en pot ou en pleine terre dans un sol bien drainé et en plein soleil.
On le multiplie facilement par bouture de tiges feuillées ou par division de touffe.

Étymologie

Sedum : du latin sedare (apaiser), Sedum est l’ancien nom latin de la Joubarbe, que l’on plantait sur les toits pour se protéger de la foudre en apaisant la colère des dieux. Autre hypothèse (moins probable) : pourrait provenir du latin sedere : s’asseoir, en relation avec la forme en coussin de certaines espèces.

montanum : en raison de son écologie montagnarde.

Habitat

Cette sous-espèce se rencontre dans l’Est des Pyrénées (Espagne), les Apennins et les Alpes (Autriche, Suisse, Italie et France) entre 800 et 2000m.

En France, on la rencontre sur l’ensemble de la chaîne alpine entre 800 à 2000m.

Cette plante pousse dans les rocailles, pelouses rocailleuses avec une préférence pour les sols acides.

Anecdotes

Elle peut descendre plus bas que 800m en stations abyssales comme à Frangy (Haute-Savoie) où la station se situe à 410m d’altitude.
Toujours en Haute-Savoie, elle a été notée vers le sommet de l’Aiguille du Belvédère à 2880m (à proximité de Chamonix).

Publications spécialisées

COSTE H., 1906. – Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes.
FOURNIER P., 1934-1940. – Les Quatre Flores de la France, Corse comprise (générale, alpine, méditerranéenne, littorale).
HART Henk’t, Sedums of Europe
Illustrated handbook of succulent plants (Crassulaceae). Edité par Urs Eggli

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 20/09/2007, mise à jour le 25/02/2008.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Plus de photos de Sedum montanum ssp. montanum avec Google images.

Fiches de botanistes :

Aucune.

Fiche du genre :

image disponible Sedum Linné 1753

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Sedum acre Linné
image disponible Sedum album Linné
image disponible Sedum alpestre Villars 1779
image non disponible Sedum amplexicaule ssp. amplexicaule de Candolle 1808
image disponible Sedum andegavense (de Candolle) Desvaux
image disponible Sedum anglicum Hudson 1778
image disponible Sedum annuum Linné 1753
image disponible Sedum anopetalum de Candolle 1808
image disponible Sedum atratum Linné 1763
image non disponible Sedum x brevieri Chassagne 1956
image disponible Sedum brevifolium de Candolle 1808
image disponible Sedum caeruleum Linné 1771
image non disponible Sedum caespitosum (Cavanilles) de Candolle 1828
image disponible Sedum candollei Raymond-Hamet 1929
image disponible Sedum cepaea Linné
image disponible Sedum confusum Hemsley 1878
image disponible Sedum dasyphyllum Linné 1753
image disponible Sedum dasyphyllum v. glanduliferum (Gussone) Moris 1840
image disponible Sedum dendroideum de Candolle 1828
image disponible Sedum forsterianum Smith 1808
image disponible Sedum fragrans t Hart 1983
image disponible Sedum hirsutum Allioni
image non disponible Sedum litoreum Gussone 1826
image non disponible Sedum x luteolum Chaboisseau 1863
image non disponible Sedum mexicanum Britton 1899
image non disponible Sedum monregalense Balbis 1804
image non disponible Sedum montanum ssp. montanum Perrier & Songeon 1864
image disponible Sedum multiceps Cosson & Durieu 1862
image disponible Sedum nevadense Cosson 1852
image non disponible Sedum nussbaumerianum Bitter 1923
image disponible Sedum pachyphyllum Rose 1911
image disponible Sedum palmeri S.Watson
image disponible Sedum rubens Linné 1753
image disponible Sedum rubrotinctum R.T.Clausen
image disponible Sedum rupestre Linné 1753
image disponible Sedum sediforme (Jacquin) Pau 1909
image disponible Sedum sexangulare Linné
image disponible Sedum villosum Linné 1753




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo