Selenicereus stenopterus (F.A.C.Weber) D.R.Hunt 2017

Publication : Cactaceae Systematics Initiatives 36 : 35 (31 mai 2017).
Basionyme : Cereus stenopterus F.A.C.Weber 1902

Description

Un cactus épiphyte du Costa-Rica à belles fleurs nocturnes rouges, ayant donné naissance à plusieurs hybrides.
Plante épiphyte ± grimpante, à tiges vert clair souples retombantes d'environ 4(2,5-5) cm de large, irrégulièrement ramifiées, à 3 côtes fines et légèrement crénelées, aux marges pouvant être cornées sur une partie de leur longueur. Aréoles légèrement proéminentes, espacées de 3-5,5 cm, portant chacune (0)1-3(4) petites épines coniques jaunes à beige clair de 1-3 mm de long.
Floraison nocturne. Fleurs hypocratériformes de 9-10(12) cm de long sur 13-15 cm de diamètre, naissant latéralement, au parfum léger aux accents de gousses de vanille fraîche ou de gousses d’haricots fraichement épluchés (selon Hammel). Tube floral court, de 4,5-5,5 cm de long sur 2 cm de large près de la base, 1-1,5 cm de diamètre au milieu sans les bractéoles, 2,5-3 cm avec, légèrement incurvé vers le haut, aux bractéoles orbiculaires à étroitement ovales de 0,5-2 cm de long sur 1 cm de large, vertes à jaunes bordées de pourpre rougeâtre (magenta), se chevauchant. Tépales lancéolées de 4-8 cm de long sur 6-8 mm de large, magenta, à marges pouvant être blanches, les intérieurs largement ouverts, les extérieurs recourbés vers l'arrière. Etamines crème, densément insérées dans la gorge de la fleur. Pistil blanc, dépassant des étamines d’environ 2 cm, à 14-18 stigmates blancs de 12-20 mm de long sur 3 mm de diamètre, étalés à plat et disposés en étoile.
La fleur rouge est atypique pour une plante à floraison nocturne, et utile pour le pollinisation uniquement si la fleur reste ouverte le matin. Barry E. Hammel a relevé au Costa Rica un début d’anthèse vers 18h00, avec anthèse totale vers 19h00, fleurs toujours ouvertes à 23h00 mais fermées à 6h00. Mais il a également photographié des fleurs ouvertes en journée, visitées par des insectes. Par ailleurs, Myron Kimnach (1968: 11) a observé en culture des fleurs fermées à 9h00 lorsque la température nocturne de la serre était de 17°C, mais toujours ouvertes à 9h00 et se fermant peu après lorsque la température nocturne de la serre était de 14°C.
Fruits sphériques atteignant 7 cm de diamètre, rouges selon Weber, mais en fait plutôt verts clairs à jaunes avec les bractéoles bordées de rouge. Pulpe blanche, comestible. Graines marron-noir, ± ovales ou pyriformes de 2,5-3 mm de long, 1,5-2 mm de large et 0,75-1 mm d'épaisseur.
Weber (1902) a indiqué des fruits rouges (« dit-on »), mais les fruits photographiés par Barry E. Hammel sont tous verts bien que murs.

Culture

Culture facile en pot suspendu et substrat humifère maintenu humide en période de croissance, mais sec et à un minimum de 8°C en période de repos. Des cultivars améliorés par croisement avec d’autres espèces, sont souvent proposés à la vente comme "Connie Mayer" (photo) ou "Kathie van Arum".
Reproduction par semis ou plus souvent par bouturage de rameaux.

Étymologie

- Selenicereus : du grec ancien Selếnê, déesse de la pleine lune, en référence à la belle floraison nocturne de la plupart des espèces de ce genre.
- stenopterus : du grec ancien stenós, étroit, et pterón, aile : à ailes étroites, en référence aux côtes fines.

Habitat

Costa Rica (Alajuela, Heredia, Limón, San José) et Panama (Chiriquí), forêts humides, plutôt du côté atlantique, de 0 à 1000 m d’altitude.

Anecdotes

Taxonomie : Cette espèce a longtemps été classée dans les Hylocereus, mais la plupart des espèces de ce genre, dont celle-ci, ont été réunies dans le genre Selenicereus, une récente étude phyllogénétique (Korotkova et al. 2017) ayant aboutie à la réunion des deux genres.
Weber (1902) n’avait pas désigné de type, mais cité plusieurs spécimens, dont un collecté par Tonduz et portant le numéro de collecte 13053. Ce spécimen a fait l’objet de plusieurs feuilles d’herbier, déposées dans des herbiers différents, dont celui du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris le 2 octobre 1899, et celui du U.S. National Herbarium du Smithsonian Institution à Washington (U.S.A.). Myron Kimnach (1968 : 11) avait désigné comme lectotype le spécimen parisien. Plus récemment, Ralf Bauer, n’ayant pu, malgré les recherches effectuées par le personnel du Muséum en 2001 et 2003, retrouver ce spécimen (2003 : 19), a désigné comme lectotype le spécimen conservé aux U.S.A. (US795790 - 2003 : 32). Pourtant le spécimen parisien existe bel et bien, et sa photographie est même maintenant accessible sur le site Internet du Muséum. Le lectotype de cette espèce est donc bien le spécimen conservé à Paris, désigné comme tel par Kimnach, nonobstant la mention d'isolectotype portée par le Muséum National d'Histoire Naturelle lui-même.

Exposition

Lumineuse (beaucoup de lumière, mais pas de soleil direct)

Température mini

8°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : généreux.

Substrat

Organique

Dimensions maximales

Hauteur : 1 m. Largeur : 1 m.

Couleur des fleurs

rouge

Site spécialisé

https://www.flickr.com/photos/68114448@N06/sets/72157634190946548/

Publications spécialisées

Malgré son ancienneté, l’article de Kimnach (1968) est le plus complet, avec une description plus détaillée que celle de cette fiche et un croquis très fin pleine page noir et blanc montrant les caractéristiques de cette espèce. Pour les germanistes, l’article de Meier (1985) est aussi assez complet, en citant des informations de Kimnach et en reproduisant le croquis précité. L’article de Horich (1983) traite lui de sa recherche de cette espèce au Costa Rica. Les autres références bibliographiques concernent des ouvrages ou articles généralistes.
Korotkova N., T. Borsch & S. Arias Montes, A phylogenetic framework for the Hylocereeae (Cactaceae) and implications for the circumscription of the genera, Phytotaxa 327(1) : 1-46 (2017).
Lodé J., Taxonomie des Cactaceae 1 : (2015).
Hunt D.R. et al., The New Cactus Lexicon 1 :140 (text), 2 : 88.5 (photo) (2006).
Bauer R., A synopsis of the tribe Hylocereeae F. Buxb., Cactaceae Systematics Initiatives 17 : 1-63 (2003).
Anderson E.F., The Cactus Family 380 (2001).
Rivas Rossi M.E., Cactáceas de Costa Rica 31 (1998).
Rivas Rossi M.E., Lista actualizada de cactos (Cactaceae) de Costa Rica, Brenesia 43-44 : 31-37 (1995).
Meier E., Hylocereus stenopterus (Weber) Britton & Rose, ein seltsamer Gast aus Costa Rica, Kakteen und andere Sukkulenten 36(7) : 134-140 (1985).
Horich C.K., Auf Tonduz Spuren nach Hylocereus stenopterus (Weber) Britton et Rose, Kakteen und andere Sukkulenten 34(5) : 116-119 (1983).
Kimnach M., Hylocereus stenopterus; Cactus and Succulent Journal (U.S) 40 : 11-13 (1968).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 05/01/2018, mise à jour le 09/01/2018.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Selenicereus stenopterus
Selenicereus stenopterus


Selenicereus stenopterus
Selenicereus stenopterus


Selenicereus stenopterus
Selenicereus stenopterus


Hylocereus 'Connie Mayer'
Hylocereus 'Connie Mayer'


Plus de photos de Selenicereus stenopterus avec Google images.

Fiches de botanistes :

image non disponible Hunt, David Richard
image non disponible Weber, Frederic Albert Constantin

Fiche du genre :

image disponible Selenicereus (A.Berger) Britton & Rose

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Selenicereus grandiflorus (Linné) Britton & Rose
image disponible Selenicereus stenopterus (F.A.C.Weber) D.R.Hunt 2017
image disponible Selenicereus validus S.Arias & U.Guzmán 1995




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo